modalités grand oral

Bac 2024 : les nouvelles modalités du Grand oral

À lire dans cet article :

Grand oral 2024. L’épreuve du Grand oral se déroulera entre le 24 juin et le 3 juillet 2024 pour tous les candidats de cette nouvelle session. Tu ne sais pas par où commencer ? Dans cet article, nous te présentons les modalités de l’épreuve et te proposons des exemples de questions pour chacune des spécialités.

Pour cette épreuve du Grand oral, les élèves en classe de terminale doivent avoir préparé durant toute l’année deux questions en lien avec leur(s) enseignement(s) de spécialité. Ils seront ensuite interrogés sur l’une d’entre elles par leur jury de passage. Et parce que nous savons qu’il n’est pas toujours évident de trouver une question pertinente, nous avons mis au point 50 exemples de questions, selon les spécialités qui tu as décidé de suivre, en nous appuyant sur les témoignages de candidat qui passent ou ont passé l’épreuve du Grand oral.

Attention : les modalités du Grand oral ont changé cette année, alors sois bien attentif(ve).

Les modalités du Grand oral

Explication de l’épreuve du Grand oral

Le Grand oral est une épreuve orale du baccalauréat, introduite à partir de la session 2021. Elle consiste en une présentation orale de 10 minutes sur un sujet choisi par le candidat(e), suivi d’un échange de 10 minutes avec un jury composé de deux examinateurs.

Comme tu le sais, les questions que tu dois présenter lors de ton épreuve du Grand oral du bac doivent être en lien avec l’une des spécialités que tu suis. Pour t’aider, tu trouveras ci-dessous quelques exemples de questions par spécialité.

L’objectif du Grand oral

Cette épreuve a pour objectif de développer les capacités d’expression orale et de communication des candidat(e)s, ainsi que leur capacité à argumenter et à synthétiser des informations. Elle est également destinée à préparer les étudiant(e)s à l’enseignement supérieur et au monde professionnel, en leur donnant des compétences de communication et de présentation utiles dans de nombreuses situations.

Le déroulé de l’épreuve

L’examen se déroule en 3 temps :

  • Une phase préparatoire de 20 minutes ;
  • Une phase de présentation de 10 minutes ;
  • Une phase d’échange avec le jury de 10 minutes.

À noter : la phase de discussion autour du projet d’orientation a été supprimée par Gabriel Attal, alors ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, depuis la rentrée 2023, ces 5 minutes de l’épreuve sont désormais ajoutées à la phase de présentation.

Avant le début de l’épreuve, tu devras remettre au jury une fiche signée par tes professeurs de spécialités. Cette fiche contient deux questions que tu as étudiées au cours de l’année. Le jury choisira ensuite l’une des deux questions et les choses sérieuses pourront commencer.

Les nouvelles modalités du Grand oral 2024

Jusqu’à l’année 2023, les 5 dernières minutes du Grand oral étaient réservées à un échange entre le candidat et les membres du jury au sujet de son projet d’orientation. Désormais, les choses changent. Ces 5 minutes supplémentaires seront consacrées à la phase de présentation du sujet. La portant alors à 10 minutes.

Lire aussi : Grand Oral 2024 : comment choisir ses deux questions ? 

Exemples de questions du Grand oral en HGGSP

Tu trouveras ci-dessous des exemples de questions et de sujets pour le Grand oral pour la spécialité HGGSP (histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques) :

  • Quel est le rôle des médias dans les guerres ?
  • L’urgence climatique nécessite-t-elle une gouvernance mondiale ?
  • Le tourisme est-il une menace à la souveraineté d’un pays ?
  • Quel est le rôle du Brésil avec la forêt amazonienne ?

Lire aussi : Bac 2023 : les sujets de l’épreuve de spécialité HGGSP

Exemples de questions du Grand oral en SES

Tu trouveras ci-dessous des exemples de questions et sujets pour le Grand oral pour la spécialité SES (sciences économiques et sociales) :

  • Comment fonctionne l’entreprise Amazon ?
  • Quelle est l’évolution des violences conjugales depuis la crise du COVID-19 ?
  • La digitalisation transforme-t-elle le monde du travail ?
  • Peut-on parler de classes sociales au niveau européen ?

Lire aussi : Grand Oral : 10 questions et sujets pour la spécialité SES

Exemples de questions du Grand oral en HLP

Tu trouveras ci-dessous des exemples de questions et sujets pour le Grand oral pour la spécialité HLP (humanités littérature et philosophie) :

  • L’écriture inclusive est-elle une menace pour la langue française ?
  • Faut-il se méfier de l’éloquence ?
  • Comment les réseaux sociaux nous permettent-ils de nous raconter ?
  • En quoi tenir un journal intime permet-il de construire ou d’interroger son identité ?
  • La voix hors champ au cinéma a-t-elle un pouvoir particulier ?
  • La technique peut-elle transformer l’homme comme elle a transformé la nature ?
  • Peut-on considérer que le selfisme est un narcissisme d’un nouveau genre ?
  • Pourquoi notre société devrait-elle s’interroger sur les limites du progrès ?
  • Peut-on véritablement connaître son « moi », et dans quels buts ?
  • En quoi Le Meilleur des mondes d’Aldous Huxley donne-t-il à réfléchir sur notre propre monde ?
  • L’écriture inclusive est-elle une menace pour la langue française ?
  • Être illettré empêche-t-il d’être compétent ?
  • Dans quelle mesure l’Histoire peut-elle être considérée comme un roman vrai ?

Lire aussi : Grand Oral : 10 questions et sujets pour la spécialité HLP

Exemples de questions du Grand oral en Arts

Tu trouveras ci-dessous des exemples de questions et sujets pour le Grand oral pour la spécialité arts :

  • Est-ce que l’art est universel ?
  • Quelle est la place des femmes dans l’art ?
  • À quoi sert l’art ?
  • Pouvons-nous tout représenter ?
  • Quelles questions éthiques la représentation du corps peut-elle soulever ?
  • Y a-t-il une beauté à la représentation de la violence ?
  • Dans quelle mesure l’art est-il un outil de protestation ?
  • De quelles manières une œuvre peut-elle susciter la fascination ?
  • Comment l’art peut-il rendre sensible le passage du temps ?
  • Les musées ne servent-ils qu’à conserver les œuvres d’art ?
  • Retourner un tableau figuratif suffit-il à créer de l’abstrait, comme l’a fait Kandinsky ?
  • Quelle est la place des femmes dans l’art ?
  • En quoi la matière fait-elle l’œuvre ?
  • Comment montrer l’indicible à travers une œuvre ?

Lire aussi : Grand Oral : 10 questions et sujets pour la spécialité Arts

Exemples de questions du Grand oral en SVT

Tu trouveras ci-dessous des exemples de questions et sujets pour le Grand oral pour la spécialité SVT (sciences et vie de la Terre) :

  • Est-ce que la plasticité cérébrale peut permettre de retarder les premiers effets de la maladie d’Alzheimer ?
  • Comment une pompe à insuline permet-elle à une personne diabétique de contrôler sa glycémie ?
  • Peut-on prévoir l’évolution d’une pandémie ?
  • Est-ce qu’arrêter la consommation de viande sauverait la planète ?
  • Comment expliquer les conséquences de Tchernobyl sur les êtres vivants ?
  • Comment peut-on éradiquer une pandémie ?
  • Comment peut-on réduire ses émissions de gaz à effet de serre ?
  • Peut-on améliorer ses réflexes ?
  • Comment les drogues agissent-elles sur le cerveau ?
  • Qu’est-ce qu’une crampe ?

Lire aussi : Grand oral : 10 questions et sujets pour la spécialité SVT

Exemples de questions du Grand oral en physique-chimie

Tu trouveras ci-dessous des exemples de questions et sujets pour le Grand oral pour la spécialité physique-chimie :

  • Quelles sont les conséquences de l’acidification des océans sur la vie marine ?
  • Est-il possible d’éliminer les déchets résultant de l’industrie nucléaire ?
  • Est-ce que les panneaux photovoltaïques rendent les transports plus « propres » ?
  • Un accumulateur est-il rechargeable à l’infini ?
  • Comment peut-on expliquer la formation de rouille ?
  • Pourquoi les cheveux se dressent-ils sur notre tête ?
  • La radioactivité est-elle dangereuse pour l’être humain ?
  • Peut-on construire un bateau avec une cale en béton ?
  • Comment un savon lave-t-il ?
  • Pourquoi ne peut-on distinguer aucune couleur la nuit ?
  • Pourquoi une pile s’épuise-t-elle ?
  • Pourquoi l’image de la Lune est-elle renversée dans une lunette ?

Lire aussi : Grand oral : 10 questions et sujets pour la spécialité physique-chimie

Exemples de questions du Grand oral en mathématiques

Tu trouveras ci-dessous des exemples de questions et sujets pour le Grand oral du bac pour la spécialité mathématiques :

  • Faut-il se fier aux statistiques ?
  • En quoi les mathématiques nous servent-elles pour faire des sondages ?
  • Par quelles méthodes peut-on donner une approximation d’un nombre réel en utilisant les suites ?
  • Comment l’équation logistique permet-elle de modéliser l’évolution d’une population ?

Lire aussi : Comment réussir l’épreuve de spécialité mathématiques au bac ?

Exemples de questions du Grand oral en LLCA

Tu trouveras ci-dessous des exemples de questions et sujets pour le Grand oral pour la spécialité LLCA (langue, littérature et culture de l’Antiquité) :

  • Que nous apprend l’Antiquité sur la mise en place de la démocratie ?
  • En quoi la Méditerranée est-elle le berceau de la civilisation en Occident ?
  • Était-il indispensable de philosopher pour pouvoir gouverner ?
  • La justice implique-t-elle forcément l’équité ?

Lire aussi : Spécialité LLCA au bac : déroulé et objectifs de l’épreuve

Exemples de questions du Grand oral en LLCER

Tu trouveras ci-dessous des exemples de questions et sujets pour le Grand oral du bac pour la spécialité LLCER (langue, littérature et culture étrangères et régionales) :

  • Les voyages élargissent-ils l’esprit ou renforcent-ils le sentiment d’appartenance ?
  • Est-ce que la traduction a des limites ?
  • Le voyage est-il est la seule manière de s’évader ?
  • La société est-elle nécessairement multiculturelle ?
  • L’apprentissage d’une langue étrangère peut-il nous permettre de voyager ?
  • En quoi le voyage nous permet-il de développer notre ouverture d’esprit ?
  • L’art a-t-il des limites ?
  • La culture a-t-elle besoin d’artistes ?
  • Le rêve américain existe-t-il ?
  • Le système judiciaire américain est-il injuste ?

Lire aussi : Grand oral : 10 questions et sujets pour la spécialité LLCER

Exemples de questions du Grand oral en NSI

Tu trouveras ci-dessous des exemples de questions et sujets pour le Grand oral pour la spécialité NSI (numérique et sciences informatiques) :

  • Comment la digitalisation et l’IA façonnent-elles notre monde ?
  • Une monde de robots est-il possible ?
  • Comment peut-on utiliser l’informatique pour soigner le cerveau ?
  • Les réseaux sociaux sont-ils dangereux ?

Lire aussi : Spécialité NSI au bac : déroulé et objectifs de l’épreuve

Exemples de questions du Grand oral en SI

Tu trouveras ci-dessous des exemples de questions et sujets pour le Grand oral pour la spécialité SI (sciences de l’ingénieur) :

  • Comment la science peut rendre la société plus inclusive ?
  • En quoi la physique permet-elle une bonne exploitation des sources d’énergie renouvelable ?
  • Dans quelle mesure la fabrication additive de prothèses améliore-t-elle la vie quotidienne des personnes en situation de handicap ?
  • Comment la physique contribue-t-elle à une utilisation raisonnée des sources d’énergies renouvelables ?
  • Comment les progrès de la physique-chimie et les innovations technologiques contribuent-ils à réduire l’émission des gaz à effet de serre ?
  • En quoi l’intelligence artificielle peut-elle améliorer l’acceptabilité de leur prothèse chez les personnes handicapées ?
  • Par quel moyen peut-on utiliser le phénomène d’interférence pour la lecture optique ?
  • Comment le jumeau numérique d’une prothèse  robotisée peut-il permettre d’optimiser sa conception ?
  • La fabrication additive de prothèses permet-elle d’améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap ?
  • L’autonomie des voitures déresponsabilise-t-elle la conductrice ou le conducteur ?
  • Pourquoi est- il important de prendre en compte les contraintes d’accessibilité dès la conception d’un bâtiment ?
  • Les outils numériques peuvent-ils contribuer à développer la pratique sportive ?
  • L’automatisation des systèmes menace-t-elle les emplois ?

Lire aussi : Grand Oral : 10 questions et sujets pour la spécialité SI

Exemples de questions du Grand oral en biologie-écologie

Tu trouveras ci-dessous des exemples de questions et sujets pour le Grand oral pour la spécialité biologie-écologie :

  • Quels facteurs influencent la dynamique d’une population gérée par l’Homme ?
  • Existe-t-il un « bon stress » ?
  • Comment nos choix alimentaires impactent-ils l’environnement ?
  • Quels mécanismes sont à l’origine de l’addiction aux écrans ?
  • Comment la connaissance de leurs histoires de vie permet-elle d’assurer l’efficacité des espèces auxiliaires dans la régulation des bioagresseurs ?
  • Comment notre microbiote intestinal influence-t-il la digestion et l’assimilation ?
  • L’ATP, clé énergétique de nos cellules ?
  • Les cellules cancéreuses, immortelles et potentiellement mortelles : comment expliquer ce paradoxe ?
  • Comment un stress chronique peut-il engendrer une obésité ?
  • Comment expliquer la survenue de maladies opportunistes chez les personnes atteintes du SIDA ?
  • Les corridors biologiques sont-ils la clé de la préservation de la  biodiversité ?
  • Comment certaines populations peuvent-elles évoluer très rapidement ?
  • Le lombric est-il un ingénieur du sol ?
  • Quels mécanismes sont à l’origine de l’addiction aux écrans ?

Lire aussi : Grand oral : 10 questions et sujets pour la spécialité biologie-écologie

Exemples de questions transversales mêlant deux spécialités

Ces questions que tu dois préparer peuvent aussi mêler tes deux spécialités. On a donc aussi réalisé une liste d’exemples de questions pour le Grand oral du bac pouvant te permettre d’avoir une réflexion croisée sur tes deux spécialités :

  • L’art, une arme diplomatique ?

Cette question peut toucher à la fois à la spécialité Art et à la spécialité HHGSP.

  • Comment est fait le classement des pages sur Google ?

Ici, cette réflexion touche à la fois à la spécialité mathématiques et à la spécialité NSI.

  • Les cryptomonnaies peuvent-elles remplacer les monnaies centrales ?

Cette problématique mêle la spécialité SES et la spécialité NSI.

  • En quoi une transition écologique dans le secteur du textile est-elle nécessaire ?

Par exemple, cette question peut relever de la spécialité SVT et de la spécialité HHGSP.

  • Le numérique est-il un facteur de démocratisation ou de fracture sociale ?

Cette question peut toucher à la fois à la spécialité SES et à la spécialité NSI.

Lire aussi : Grand oral 2022 : optimiser les 20 minutes de préparation

Nos conseils pour réussir le Grand oral

Maintenant que tu as des idées en tête, laisse-nous te donner quelques conseils pour mettre toutes les chances de ton côté et réussir haut la main l’épreuve du Grand oral.

Prépare-toi en avance

Commence à préparer ta présentation bien à l’avance pour avoir le temps de t’entraîner et de te familiariser avec le sujet. Au plus, tu t’y prends tôt, au mieux, tu peux t’entraîner et donc être à l’aise avec ta question. Tu peux même essayer d’y réfléchir, illustrer ta réponse de la façon la plus pertinente possible. En te préparant convenablement, tu limites aussi ton stress au moment de l’oral !

Choisis un sujet qui te passionne

Choisis un sujet qui t’intéresse vraiment et sur lequel tu peux t’exprimer avec passion et conviction. Cela t’aidera à maintenir l’attention du jury et à transmettre ton message de manière plus convaincante. Tout est plus facile quand on parle d’un sujet qu’on aime ! Tu dois d’ailleurs le voir au quotidien, tu arrives davantage à convaincre quelqu’un lorsque tu discutes d’un sujet que tu maîtrises. Puis travailler sur un sujet qui te plaît rend la tâche moins fastidieuse.

Structure ta présentation

Organise ta présentation en plusieurs parties claires et cohérentes, en mettant en avant les idées principales et en les illustrant avec des exemples concrets. Quand une présentation est bien organisée, ça se voit directement ! Tes propos sont clairs, ton fil conducteur permet de ne pas perdre ton auditeur. C’est primordial pour garantir une bonne compréhension de la part de ton examinateur.

Réponds bien à la question que tu as choisie

Lors du grand oral, il est essentiel de répondre à la question de manière claire et cohérente. En effet, cela démontre ta compréhension du sujet et ta capacité à structurer ta pensée.

La question représente le point central de ta présentation. En y répondant directement, tu montres que tu as identifié les enjeux essentiels et que tu es capable d’y apporter des réponses précises. Cela démontre ta maîtrise du sujet et ta capacité à le traiter de manière approfondie.

La problématique représente la question centrale à laquelle tu cherches à répondre. En y apportant une réponse adéquate, tu assures la cohérence de ton argumentation. Cela renforce la solidité de ton discours et lui donne une progression logique et fluide.

En répondant à ta problématique, tu offres une structure claire à ton discours. Cela facilite la compréhension de ton argumentation par le jury et lui permet de suivre ta démarche logique. Une réponse précise et ciblée évite les digressions inutiles et permet de rester concentré sur l’essentiel.

Tu peux ensuite développer tes idées de manière approfondie et spécifique. Cela te permet d’explorer en détail les différentes facettes du sujet, d’analyser les enjeux et les implications, et de fournir des exemples concrets pour appuyer tes propos. Une réponse qui répond à la problématique offre ainsi une vision complète et éclairante sur le sujet.

Le jury attend que tu abordes la question posée et que tu y répondes de manière pertinente. En répondant à ta problématique, tu montres ta capacité à comprendre et à respecter les attentes du jury. Cela renforce ta crédibilité et ta capacité à répondre aux exigences de l’exercice.

Entraîne-toi à l’oral

Pratique ta présentation à voix haute plusieurs fois, en te chronométrant pour t’assurer que tu respectes le temps imparti.  Aussi, si tu as beaucoup de tics de langage et de réflexes verbaux genre », « du coup », « euuh », « fin », etc.). Il peut être intéressant de t’entraîner à haute voix régulièrement pour enlever ces mauvais réflexes de ton langage ! Cela peut vraiment faire la différence pendant une présentation ! Une autre astuce, n’hésite pas à répéter devant la glace : cela permet de travailler ton regard, ta gestuelle, ta posture, etc. L’oral, c’est comme tout ! Au plus, tu t’y entraînes, au plus, tu le gères.

Sois confiant et naturel

Reste calme et confiant pendant l’épreuve, et essaie de parler de manière naturelle et fluide. Si tu as suffisamment travaillé, tout va très bien se passer ! Et entre nous, même si tu estimes ne pas avoir assez étudié, ça peut le faire ! L’exercice oral, c’est avant tout un exercice d’image. Si tu poses bien ta voix, que tu restes clair et concis dans tes propos, que tu utilises des gestes et des expressions faciales pour appuyer tes propos et capter l’attention du jury, ça va le faire !

Réponds aux questions du jury

Écoute attentivement les questions posées par le jury et réponds-y de manière claire et concise. Sois honnête si tu ne sais pas répondre à une question et proposes des pistes de réflexion si tu ne peux pas donner de réponse précise. Aussi, n’hésite pas à les faire répéter si tu n’as pas compris la question, à leur demander de reformuler la question. Reste toi-même et n’oublie pas que tu as en face de toi des humains avant d’être des examinateurs, alors pas de panique !

Lire aussi : La grille d’évaluation du grand oral

Erreurs à ne pas faire pendant l’épreuve du Grand oral

Voici ce que tu dois à tout prix éviter de faire si tu veux exceller à ton Grand oral. Un conseil, note-les-toi bien dans un coin de ta tête pour te garantir une super note ! 

Gesticuler et avoir des tics corporels 

Ton pied qui se balance, gigoter de partout, jouer avec tes mains, toucher tes cheveux, te gratter le nez, etc. sont autant de tics corporels qui agacent ton jury et te desservent. En effet, en adoptant cette posture, non seulement tu montres au jury que tu es anxieux, mais en plus que la situation est inconfortable pour toi. Ce qui est normal, mais tu ne dois pas le montrer car cela joue en ta défaveur. Effectivement, tu perds un peu le jury, qui ne se concentre plus uniquement sur ta communication verbale, mais aussi sur la non verbale. Il a plus de mal à se concentrer sur tes propos.  

Apprendre par cœur

Ça se sent ! Si tu débites ton oral par cœur pour le réciter, tu risques de te mettre le jury à dos. Il n’est pas là pour écouter un cours appris sur le bout des doigts, mais plutôt pour analyser ton degré de réflexion, d’analyse et de synthèse. Ce que tu peux faire, par contre, c’est mémoriser les mots-clés et connaître quelques définitions essentielles pour ta problématique. Pour le reste, laisse libre cours à ton aisance verbale et brode autour. De toute façon, 10 minutes, ça va très vite ! Tu verras que tu as vite fait le tour de la question si tout est frais dans ta tête. 

Esquiver le jury 

Tu as le regard fuyant ? Tu regardes tes pieds ? Ce n’est pas la bonne solution pour intéresser le jury. Il ne va avoir qu’une envie… faire la même chose ! C’est pourquoi, il est essentiel de l’inclure dans ton discours : regarde-le, dis-lui « bonjour, comment allez-vous ? » adresse-toi à lui avec tes mains, ton sourire… montre que c’est bien à lui, et à lui seul, que tu t’adresses. Il appréciera et se sentira bien plus impliqué dans ton récit ; il renforcera alors son attention et son intérêt pour ton sujet.

Faire trop long ou trop court

Attention, dans ce genre d’épreuve, le timing est ton pire ennemi. Tu parles pendant 10 minutes donc veille à « rester dans les clous » ! Un oral trop long te sera forcément préjudiciable dans le sens où tu n’auras pas eu le temps de dire l’intégralité de ta réflexion. Laisser le jury sur sa faim, risque de jouer en ta défaveur. Par ailleurs, le chronomètre est aussi un challenge de l’exercice. Même chose, si tu finis trop tôt, tu dois t’adapter pour avoisiner les 10 minutes d’oral. C’est pourquoi, on te conseille toujours de préparer une ouverture que tu peux ajouter ou supprimer de ton oral en fonction du temps restant. 

Répondre brièvement aux questions posées

Pendant l’échange, le jury attend une argumentation et non pas simplement une brève réponse par « oui » ou par « non » ou « je ne sais pas », alors n’hésite pas à ajouter le « parce que ». Explique au jury ton choix de question, ton travail, ta démarche, n’hésite pas à parler ! En plus, vu que la phase d’échange ne dure que 10 minutes, au plus tu détailles une réponse, au moins tu auras de question ! Le vrai stratège qui sommeille en toi a donc compris que dès qu’il se sent à l’aise avec une question, il n’hésite pas à faire durer son temps de parole pour faire « jouer la montre ». Tu verras, en fin de compte, le jury appréciera ton côté « bavard ». Pour un jury, c’est toujours mieux d’avoir en face de soi quelqu’un qui parle beaucoup que trop peu.

Lire aussi : Grand oral : optimiser les 20 minutes de préparation

Le calendrier du bac 2024

Tu n’as plus en tête toutes les dates du calendrier du bac 2024 ? Pas de panique, nous avons pensé à tout. Tu trouveras ci-dessous un récapitulatif de toutes les dates qu’il faut que tu gardes à l’esprit pendant ton année de terminale.

  • Les épreuves écrites des enseignements de spécialité sont fixées les 19, 20 et 21 juin 2024.
  • L’épreuve de philosophie est fixée le 18 juin 2024.
  • Les épreuves écrites anticipées de français auront lieu le 14 juin 2024.
  • Les épreuves du Grand oral du baccalauréat général et technologique sont fixées du 24 juin au 3 juillet 2024.

La communication des résultats du premier groupe (baccalauréat général et technologique) et des épreuves obligatoires et facultatives (baccalauréat professionnel) de la session interviendra à compter du 8 juillet 2024 pour le baccalauréat général, technologique et professionnel

Lire aussi : Les dates du bac 2024

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une