les marchés imparfaitement concurrentiels

Comment les marchés imparfaitement concurrentiels fonctionnent-ils ?

À lire dans cet article :

La concurrence peut être de degré différent d’un marché à un autre. Dans cet article nous nous concentrerons sur les marchés imparfaits et leur distinction par rapport aux marchés en CPP.

Le modèle de CPP

La concurrence pure et parfaite est un concept clé en économie qui décrit un marché idéalisé où un grand nombre de vendeurs et d’acheteurs interagissent librement et de manière transparente. Ce modèle théorique repose sur plusieurs caractéristiques fondamentales.

Tout d’abord, la concurrence pure et parfaite suppose qu’il existe de nombreux vendeurs et acheteurs sur le marché, ce qui signifie qu’aucun d’entre eux n’a un pouvoir de marché suffisant pour influencer les prix. Les vendeurs offrent des produits homogènes, c’est-à-dire identiques en termes de qualité, de caractéristiques et d’utilité, de sorte que les acheteurs n’ont pas de préférence particulière pour un vendeur plutôt qu’un autre.

De plus, dans un marché en concurrence pure et parfaite, il y a une libre entrée et sortie des entreprises. Cela signifie que de nouvelles entreprises peuvent entrer sur le marché facilement, tandis que les entreprises existantes peuvent sortir si elles le souhaitent. Cette libre entrée et sortie garantit que les entreprises sont soumises à une pression concurrentielle constante et qu’il n’y a pas de barrière à l’entrée qui pourraient fausser la concurrence.

Un autre aspect clé de la concurrence pure et parfaite est la transparence de l’information. Les vendeurs et les acheteurs ont une connaissance parfaite des prix, des coûts, des caractéristiques des produits et des conditions du marché. Cela permet aux acheteurs de prendre des décisions éclairées et aux vendeurs de fixer leurs prix en fonction des conditions du marché.

Enfin, dans un marché en concurrence pure et parfaite, les entreprises sont des “price takers”, c’est-à-dire qu’elles doivent accepter le prix déterminé par le marché. Aucune entreprise individuelle ne peut influencer le prix par ses actions, car elle est trop petite par rapport à la taille totale du marché.

La concurrence pure et parfaite est souvent utilisée comme référence pour évaluer les marchés réels. Bien que les marchés réels ne correspondent généralement pas parfaitement à ce modèle théorique, la concurrence pure et parfaite reste une référence utile pour comprendre les mécanismes de concurrence et les conséquences économiques qui en découlent. Elle permet de mettre en évidence les avantages de la concurrence en termes d’efficacité économique, d’innovation et de bien-être des consommateurs, tout en soulignant les déviations par rapport à ce modèle idéal et les éventuelles limites de la concurrence.

Lire aussi : SES : les tendances actuelles du marché de l’emploi

Définition du marché concurrentiel imparfait  

Un marché imparfait est une situation dans laquelle les conditions de la concurrence pure et parfaite ne sont pas entièrement remplies. Dans un marché imparfait, il peut exister différentes formes d’inefficacités économiques et de distorsions qui affectent le fonctionnement normal du marché.

Il existe plusieurs types de marchés imparfaits, tels que le monopole, l’oligopole, le monopsone, l’oligopsone et la concurrence monopolistique.

Le monopole

Dans un marché monopolistique, il y a un seul vendeur qui détient un pouvoir de marché considérable, ce qui lui permet de fixer les prix de manière discrétionnaire et d’exercer un contrôle sur la quantité offerte. Dans un oligopole, il y a quelques vendeurs dominants qui interagissent et se concurrencent mutuellement.

Lire aussi : SES : qu’est-ce que le monopole naturel ?

L’oligopole

L’oligopole est une structure de marché dans laquelle quelques entreprises dominantes contrôlent une part significative de l’offre d’un produit ou d’un service donné. Dans un oligopole, ces quelques entreprises interagissent et se concurrencent entre elles, mais elles ont également une influence considérable sur le marché en raison de leur taille et de leur pouvoir. Elles peuvent fixer les prix, prendre des décisions stratégiques et influencer les conditions du marché. En raison de l’interdépendance entre les entreprises oligopolistiques, leurs actions et décisions ont un impact direct sur les performances et les comportements des autres acteurs du marché.

Le monopsone

Le monopsone est une structure de marché dans laquelle il y a un seul acheteur face à de nombreux vendeurs. Dans un monopsone, l’acheteur exerce un pouvoir de marché considérable en raison de sa position dominante, ce qui lui permet de dicter les conditions d’achat, y compris les prix et les quantités. Il peut exercer une pression à la baisse sur les prix et obtenir des conditions favorables de la part des vendeurs. Cette asymétrie de pouvoir peut entraîner une exploitation des vendeurs et des distorsions sur le marché. Les vendeurs ont peu de possibilités de négociation et peuvent être contraints d’accepter les conditions imposées par le monopsone.

L’oligopsone

L’oligopsone est une structure de marché dans laquelle il y a quelques acheteurs dominants face à de nombreux vendeurs. Contraire de l’oligopole, l’oligopsone se concentre sur le côté de la demande plutôt que de l’offre. Dans un oligopsone, les acheteurs exercent un pouvoir de marché significatif en raison de leur position dominante, ce qui leur permet de dicter les conditions d’achat, y compris les prix et les quantités. Les vendeurs peuvent être confrontés à une concurrence limitée et peuvent être contraints d’accepter les conditions imposées par les acheteurs dominants. Cette asymétrie de pouvoir peut entraîner des distorsions sur le marché et des conséquences néfastes pour les vendeurs.

La concurrence monopolistique

La concurrence monopolistique est une structure de marché caractérisée par la coexistence de nombreuses entreprises qui offrent des produits ou services similaires, mais qui se différencient par des éléments tels que la marque, le design, le service client ou la publicité. Chaque entreprise a un certain pouvoir de marché et peut influencer les prix dans une certaine mesure. Cependant, en raison de la différenciation des produits, les entreprises ne sont pas des substituts parfaits les unes des autres, ce qui permet une certaine concurrence entre elles. Les entreprises cherchent à se différencier pour attirer les consommateurs et à développer un avantage compétitif dans un marché caractérisé par une diversité de produits et des préférences individuelles.

Tu veux plus d’infos et de conseils pour réussir tes examens, trouver ton orientation et t’engager pour un monde durable ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une