Formation coiffeur/coiffeuse

Comment devenir coiffeur ? Métier, formations et salaire

À lire dans cet article :

Tu te passionnes par la coiffure ? Coiffer, lisser, boucler, couper et teindre sont des verbes qui te sont familiers ? Et si le métier de coiffeur(euse) était fait pour toi ? Si tu veux en savoir davantage sur ce métier passion, tu es au bon endroit.

Les missions d’un coiffeur

Oui, on se doute bien que tu sais ce qu’est un coiffeur ! Il coupe les cheveux, certes, mais on t’arrête tout de suite ! Un coiffeur ne fait pas que couper les cheveux. Eh oui, le coiffeur est un véritable professionnel du cheveu et du cuir chevelu. Il peut établir un diagnostic précis de ton cuir chevelu, te proposer des coupes et des produits capillaires adaptés à ton type de cheveux.

Il maîtrise les différentes techniques du métier : faire une coupe, un brushing, une coiffure particulière ou encore colorer, faire des mèches, des reflets, etc. Le coiffeur répond au besoin de son client et doit lui offrir un résultat de qualité.

Au quotidien, il doit pouvoir manipuler et s’occuper de différents types de cheveux (lisses, bouclés, frisés, ondulés, fins, épais, crépus, colorés, etc.). Occasionnellement, il peut être aussi appelé(e) lors d’événements particuliers et répondre donc à des attentes précises et complexes (coiffure de mariage, shooting photo, tournage de film ou d’émissions télévisées, festivals, soirées déguisées, etc.).

Les qualités d’un bon coiffeur

Parfois, il faut même des qualifications supplémentaires pour être en charge d’un type de cheveux ou de soins en particulier (lissage tanin, pose d’extensions, soin kératine, cheveux frisés, chignon, pose de perruque, etc.) ou alors opérer dans un type d’événement en particulier (coiffeur de mariage, coiffeur pour le cinéma, coiffeur spécial shooting photo, etc.). Le professionnalisme est de mise.

Par ailleurs, la clientèle masculine du salon de coiffure peut-être amenée à demander des soins spécifiques (rasage, soin de la barbe et de la moustache, contours de barbe, etc.). Ainsi, le coiffeur ou la coiffeuse peut se convertir en professionnel(le) de la barbe. Il devient alors un « coiffeur/barbier ».

Être coiffeur, c’est aussi discuter avec ses clients, devenir leur confident(e) le temps d’un instant, s’assurer qu’ils/elles passent un bon moment et qu’ils/elles sont satisfait(e)s du résultat ! Généralement, on va chez le coiffeur pour se faire dorloter, cajoler, marquer une pause dans notre quotidien, un bon coiffeur le sait et s’assure de notre bien-être dans son salon en nous garantissant un moment de détente.

Le coiffeur doit aussi s’assurer que son salon est constamment propre et que son matériel est aux normes et efficace pour donner envie à son client de revenir. Il doit alors constamment se renseigner sur les dernières tendances et accessoires pour les cheveux à la mode.

Le coiffeur peut vendre des produits capillaires (masques, shampoings, laques, etc.) pour augmenter son chiffre d’affaires. Il faut donc qu’il soit bon commerçant pour donner envie à ses clients d’acheter ses produits !

Enfin, si c’est lui le propriétaire du salon, il doit avoir des compétences en gestion et en comptabilité pour s’occuper des comptes du salon, de la paie de son personnel, des dépenses faites par le salon en produits et ustensiles capillaires, etc. Tu le vois par toi-même, un coiffeur ne fait donc pas que s’occuper des cheveux !

Lire aussi : Les métiers accessibles sans le bac

Quelles formations suivre pour devenir coiffeur ?

Pour devenir coiffeur, tu dois passer un diplôme souvent accessible à l’issue d’études courtes (CAP, BP, Bac pro ou encore BTS), si tu n’es pas fan des études et que tu sais déjà que le métier de coiffeur est ta vocation, alors c’est parfait pour toi ! Il existe plusieurs formations pour devenir coiffeur.

Le CAP Métiers de la coiffure

Après ta troisième, tu peux si tu le souhaites intégrer une formation CAP en deux ans où tu apprends à utiliser les techniques courantes de coiffure pour hommes, femmes et enfants. Tu apprends à laver, couper et coiffer les cheveux ainsi qu’à effectuer des colorations et des permanentes. Tu apprends aussi à accueillir, une clientèle, gérer des stocks, ranger et nettoyer un salon de coiffure et prendre des rendez-vous téléphoniques. Après, tu peux directement entrer dans la vie active où te spécialiser dans la coiffure. Si tu le souhaites, après un CAP Métiers de la coiffure, tu peux suivre une MC Coiffure, une voie envisageable pour un(e) futur(e) professionnel(le) qui souhaite se démarquer des autres candidats et consolider ses acquis, avant d’effectuer potentiellement un BP Coiffure.

Lire aussi : La mention complémentaire, qu’est-ce que c’est ?

Le Brevet Professionnel Coiffure

Le BP Coiffure, diplôme sur 2 ans, s’effectue généralement après un CAP Métiers de la coiffure. Il te permet d’acquérir un niveau de qualification plus élevé. Effectivement, tu passes d’un diplôme niveau 3 (CAP, BEP) à un diplôme niveau 4 (BP, bac).

Une fois titulaire d’un BP Coiffure, tu peux ouvrir ton propre salon de coiffure. En effet, ton niveau d’études certifie alors ton aptitude à gérer un salon, une équipe de professionnels tout en ayant acquis suffisamment de techniques pour conseiller les clients et coiffer différents types de cheveux. Après un BP coiffure, tu peux penser exercer l’ensemble des métiers autour de la coiffure.

Le bac pro métiers de la coiffure

Après ta troisième, tu peux aussi intégrer un bac pro sur trois ans. Comme pour le CAP, tu te formes aux métiers de coiffeur à la différence près qu’avec cette formation, tu peux être amené(e) à encadrer du personnel. Grâce à des stages en salon ou en entreprise de coiffure à domicile, ou même via l’alternance, tu peux acquérir des compétences rapidement pour penser monter ton propre salon après quelques années d’expérience.

Le BTS Métiers de la coiffure

Une formation accessible après le bac et sur dossier via la plateforme Parcoursup. Après ce BTS, tu deviens expert(e) et conseiller(e) scientifique et technologique des produits et de matériels du domaine de la coiffure. Tu gagnes des compétences techniques et managériales qui te permettent de travailler dans le secteur de la coiffure.

Souvent, le propriétaire d’un salon de coiffure possède ce diplôme, car, grâce à sa formation, il est à même de définir la stratégie de l’entreprise, d’assurer sa gestion financière, de se charger des ressources humaines, de son développement commercial, etc. À l’issue de cette formation, tu peux organiser des événements et mettre en place des sessions de formation autour de produits ou de techniques capillaires. Tu peux même devenir conseiller expert-évaluateur pour des entreprises de fabrication et de commercialisation de produits capillaires. Tu l’auras compris, le cheveu n’aura plus aucun secret pour toi !

Lire aussi : Qu’est-ce que le CAP métiers de la coiffure ?

Les spécialisations dans la coiffure

Évidemment, on se doute que si tu souhaites devenir coiffeur ou coiffeuse, c’est, avant tout, car tu te passionnes pour les cheveux et la coiffure. Mais sache qu’il est possible de se spécialiser dans une discipline et ainsi devenir un as en la matière. Ainsi, tu pourras ajouter une corde à ton arc en tant que professionnel(le) de la chevelure et aborder le métier sous un angle différent.

Voici quelques idées de spécialisations possibles en tant que coiffeur(euse) (liste non exhaustive) :

  • Barbier : Tu t’occupes également de la barbe de tes clients hommes.
  • Vendeur en produits de coiffure : Tu es spécialisé(e) dans la vente des produits capillaires dans ton salon, c’est toi le plus légitime à vendre des produits et tu possèdes les meilleures compétences pour clore une vente.
  • Coloriste permanentiste ou technicien(e) coloriste : Tu es expert en coloration des cheveux.
  • Coiffeur styliste-visagiste : Tu es un professionnel apte à proposer la coupe de cheveux la plus adaptée à la forme du visage et au look du client.
  • Socio-coiffeur : Tu es un coiffeur aux services de personnes qui n’ont pas les moyens d’aller chez le coiffeur (situation de précarité, personne âgée, perte d’emploi, personne incarcérée, etc.) ou de personne malades (cancer, accident, handicap, etc.).
  • Hair designer : Très en vogue, le hair designer s’occupe de créer des motifs (forme, message, symbole) sur les cheveux rasés des client(es). C’est une spécialité d’avenir où le professionnel peut opérer dans l’univers de la mode, du cinéma ou encore de la publicité.
  • Perruquier-posticheur : Tu es un professionnel de la perruque et des postiches (faux cheveux), tu crées, vends et entretien la perruque, la poses sur le client et fait les ajustements. Le perruquier-posticheur travaille souvent dans le cinéma. Si cette spécialité t’intéresse, sache que tu peux intégrer un CAP Perruquier-Posticheur et/ou un bac pro Coiffure Perruquier-Posticheur pour te former !

Coiffeur : quelles sont les compétences requises ?

Outre les compétences techniques qui ont déjà été abordées plus haut dans l’article, le métier de coiffeur demande de faire preuve d’une grande créativité et d’un excellent sens artistique pour pouvoir créer des coiffures qui s’adaptent aux visages et au goût des clients. Un bon coiffeur doit aussi pouvoir suivre les tendances pour pouvoir proposer à sa clientèle des coiffures modernes et branchées. Il peut ainsi se démarquer des autres coiffeurs en ayant une bonne lecture des tendances à venir et des nouveautés capillaires, un coup d’avance !

Évidemment, avoir un bon relationnel est primordial pour mettre à l’aise, fidéliser et être apprécié des clients. Le sens de l’observation est aussi de mise ! Être capable d’analyser rapidement les cheveux de son client et le conseiller efficacement est un atout non négligeable et une preuve de professionnalisme.

Enfin, un coiffeur doit faire preuve d’organisation, de rigueur d’efficacité. Au plus, son travail est rapide au plus, il coiffe de têtes, et donc au plus il gagne de sous ! Dans la même logique, plus il est rigoureux et professionnel dans son travail, plus les clients se fidélisent et donc plus il gagne de sous. Un cercle vertueux !

Devenir coiffeur : une reconversion possible ?

Bien sûr que c’est possible ! Il n’y a pas d’âge pour se reconvertir, et encore moins dans un métier comme la coiffure, qui ne nécessite pas d’entamer des études longues et fastidieuses. Après une formation de minimum un an, tu peux penser devenir coiffeur(euse). C’est pourquoi, si tu souhaites te reconvertir dans la coiffure, on t’y encourage vivement ! On te fournit même quelques tips pour te garantir une reconversion tout en douceur :

  1. Renseigne-toi en profondeur sur le domaine de la coiffure, ça serait dommage de s’apercevoir que finalement, la coiffure n’est pas un domaine fait pour toi !
  2. Choisis un diplôme et une formation de qualité et qui te correspond ! Plutôt CAP ? BTS ? Formation en apprentissage ? Formation à distance ? Pose-toi les bonnes questions pour trouver la structure et le type d’enseignement qui te conviennent le mieux.
  3. Privilégie les formations qui mettent en avant la pratique et l’insertion professionnelle ! Comme ça, tu as rapidement un pied dans le métier et te crées facilement un carnet d’adresses solide.
  4. Spécialise-toi dans une pratique qui a de l’avenir. Comme ça, une fois sur le marché du travail, tu as peut-être moins d’expérience que les autres coiffeurs, mais tu fais mouche sur une compétence en forte demande ! Tu as alors plus de chances de te faire embaucher.

Lire aussi : Les métiers de reconversion qui recrutent le plus en 2023

Le salaire d’un coiffeur

Le salaire d’un coiffeur varie en fonction de son expérience, de son statut au sein du salon de coiffure (employé ? à son compte ? chef d’entreprise ? coiffeur au sein grande chaîne ?, etc.), de sa localisation géographique et de ses années d’expertise.

Garde en tête qu’un coiffeur débutant gagne en moyenne 1 750€ net/mois, pour atteindre les 2 000€/mois lorsqu’il est confirmé. Il peut parfois, en fonction de son statut, dépasser les 2 500€/mois, mais cela reste une part minime des coiffeurs en France.

Alors, cet article t’a donné envie de devenir coiffeur(euse) ?

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une