Amélie oudéa-castera

Amélie Oudéa-Castera nommée ministre de l’Éducation nationale… et des Sports

À lire dans cet article :

Rebondissement au ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Amélie Oudéa-Castera prendra ses fonctions rue de Grenelle dès ce vendredi 12 janvier. Elle succède à Gabriel Attal, nommé Premier ministre un peu plus tôt cette semaine, et conserve son portefeuille des Sports et de la préparation des Jeux olympiques de Paris 2024. Zoom sur cette synergie entre les deux ministères.

Amélie Oudéa-Castera, actuelle ministre des Sports et des Jeux olympiques, prend les rênes du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Une association des plus étonnantes qui ne fait pas l’unanimité auprès du grand public.

Une synergie entre le ministère de l’Éducation nationale et celui des Sports et des Jeux olympiques

Nommée ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques le 20 mai 2022, Amélie Oudéa-Castera étend ses fonctions au sein du gouvernement. Si son poste aux Sports était à l’abri de toute sortie de route au vu de l’immense échéance à venir, sa promotion à l’éducation nationale était moins attendue.

Elle succède à Gabriel Attal à la rue de Grenelle et reprend ainsi les dossiers sur le feu. Nouveau baccalauréat, port de l’uniforme, lutte contre le harcèlement scolaire, etc. Les trois prochaines années d’Amélie Oudéa-Castera s’annonce chargée.

La nouvelle ministre, fidèle d’Emmanuelle Macron et de Gabriel Attal, devrait poursuivre la politique entamée par ce dernier.

Lire aussi : Tenue, prix : Les modalités du port de l’uniforme dévoilées

« Une ministre à mi-temps »

Toutefois, si Gabriel Attal se félicite de ce choix, tout le monde ne semble pas du même avis. « Je suis très en colère de voir comment est traitée l’Éducation nationale », déclare Sophie Vénétitay, secrétaire générale du syndicat d’enseignants Ses-FSU. « On vit une crise sans précédent, on a du mal à recruter des profs, les profs démissionnent et on va avoir une ministre à mi-temps, qui ne va pas pouvoir s’occuper de l’Éducation nationale à temps plein. »

« Est-ce qu’on va avoir une ministre de l’Éducation nationale pendant la première mi-temps et ministre des JO pendant la deuxième ? », se demande-t-elle.

Réponse dans les prochains mois…

Lire aussi : L’éducation nationale, une institution au bord du naufrage ?

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une