Sylvie Retailleau

Parcoursup, MonMaster, bourses, etc. La feuille de route du MESR pour la rentrée 2023

À lire dans cet article :

Lors d’une conférence de presse, tenue ce vendredi 8 septembre, Sylvie Retailleau s’est penchée sur les grands chantiers qui occuperont cette année le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Bourses sur critères sociaux, Parcoursup, MonMaster, etc. Les sujets d’envergure restent inchangés, mais des améliorations du système sont à prévoir pour cette nouvelle année.

Sylvie Retailleau, qui signe alors sa deuxième rentrée au gouvernement, a dressé le bilan de l’année passée et a annoncé les grandes actions de l’année à venir.

L’égalité des chances au cœur des préoccupations

Sylvie Retailleau s’est tout d’abord épanchée sur la question des bourses sur critères sociaux, véritable cheval de bataille de la ministre pour cette deuxième année au gouvernement.

Une revalorisation des bourses sur critères sociaux

Dès la rentrée 2023, plus de 500 millions d’euros par an seront apportés pour l’amélioration du système de bourses sur critères sociaux, de restauration et de logement. L’objectif d’une telle augmentation étant d’aider un nombre croissant d’étudiants boursiers. Pour cette nouvelle année, 35 000 étudiants, issus des classes moyennes, sont devenus boursiers alors qu’ils n’auraient pas bénéficié de cet accompagnement l’année précédente. Et 140 000 boursiers actuels (représentant environ 20% du nombre total de boursiers) vont ainsi basculer à un échelon de bourse supérieur grâce à une meilleure prise en compte de leur situation familiale.

Par ailleurs, les étudiants en situation de handicap ne sont pas oubliés par le gouvernement. Ils bénéficient désormais de 4 points de charge supplémentaires pour le calcul de leur éligibilité et de leur montant de bourse. Une nouveauté également liée à cette revalorisation.

Pour ce qui est des données chiffrées, le montant des bourses pour tous les échelons a augmenté cette année de 37 euros par mois (soit 370 euros par an), une augmentation de 34% pour le premier échelon et plus de 6% pour l’échelon 7 (supérieure à l’inflation). Les bourses accordées aux étudiants ultra-marins ont également été revalorisées, avec une augmentation de 30 euros, une croissance représentant 11% (pour les boursiers échelon 7) à 62% (pour les boursiers échelon 0bis).

Lire aussi : Les bourses du CROUS seront augmentées pour les étudiants d’Outre-mer

La fin des effets de seuil

Autre point culminant de cette rentrée scolaire, la fin des effets de seuil. « Le montant de la bourse d’un étudiant restera dépendant des revenus de ses parents, selon le modèle distributif porté par le Gouvernement. Grâce aux nouvelles mesures, aucun étudiant ne pourra voir sa bourse diminuer d’un montant supérieur à l’augmentation de revenu de ses parents. », affirme la ministre. Une neutralisation des effets de seuil pour empêcher les étudiants de se retrouver privés de leurs bourses sur critères sociaux pour une augmentation minime du revenu de leurs parents.

La limitation des coûts de la restauration et du logement

Dès la rentrée universitaire 2023-2024, les étudiants pourront profiter de :

  • Une tarification très avantageuse des repas pour les étudiants boursiers et non boursiers en situation de précarité financière.
  • Le gel des repas à 1 euro pour la rentrée 2023 (1 euro pour les boursiers et 3,30 euros pour les étudiants non boursiers).
  • Le gel des loyers en résidences universitaires Crous.
  • Le gel des frais de scolarité.

Vers la fin du modèle de bourses à échelons ?

Sylvie Retailleau a annoncé une refonte du système de bourses sur critères sociaux et la disparition des échelons. « Le modèle des échelons n’est désormais plus adapté, nous devons le changer. », affirme-t-elle. Un nouveau modèle devrait ainsi voir le jour dans les prochains mois.

Lire aussi : Tout savoir sur les aides du Crous : logement, resto U, bourses

L’amélioration de la plateforme Parcoursup pour une orientation réussie

Un indicateur du taux d’insertion ajouté sur les fiches formation

Sylvie Retailleau en est consciente, pour améliorer l’accompagnement des étudiants vers les études supérieures, il est primordial que la plateforme Parcoursup soit la plus effective possible. C’est pourquoi, les fiches formation présentes sur la plateforme mentionneront désormais le taux d’insertion professionnelle des jeunes diplômés. Un marqueur supplémentaire qui permettra aux futurs bacheliers de faire un choix éclairé.

Par ailleurs, les formations en apprentissage sont également mises en avant cette année encore. « Le nombre de formations en apprentissage sur Parcoursup continue de croître chaque année : il a atteint plus de 9 000 formations pour la session 2023, soit 1 500 de plus que l’année précédente. », rappelle la ministre.

Plus de transparence dans l’offre de formation

Un nouveau label verra le jour afin de reconnaître la qualité des contenus de l’offre de formation privée, consultable sur les plateformes Parcoursup et MonMaster. L’objectif étant d’accroître la transparence et donner de la lisibilité et de la cohérence à l’écosystème de l’enseignement supérieur privé. « La définition de ce label et de ces critères va se poursuivre dans les prochains mois avec l’ensemble des acteurs et des ministères concernés, en associant également des représentants des étudiants et de leurs familles, afin de garantir sa bonne compréhension auprès des usagers auquel le label est destiné. »

Lire aussi : L’apprentissage au beau fixe dans les Grandes Écoles françaises

L’arrivée d’une phase complémentaire dans le calendrier MonMaster

Nouveauté de cette rentrée 2023, la plateforme d’orientation MonMaster se verra octroyer une phase complémentaire. Après un premier bilan très positif et plus de 156 000 candidats inscrits en master (soit plus de 10 000 que l’an passé, des chiffres qui peuvent encore évoluer dans les prochaines semaines), le ministère a décidé d’ajouter une phase complémentaire à la procédure, tout comme sa grande sœur Parcoursup.

Les candidats pourront ainsi retenter leur chance auprès des formations disposant de places vacantes après la première session d’admission. Des précisions devraient être faites sur ce point dans les semaines à venir.

Lire aussi : Mon Master : tout savoir sur la plateforme d’orientation

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une