oedipe roi sophocle

Œdipe roi de Sophocle : résumé et analyse de l’œuvre

À lire dans cet article :

Pour t’aider au mieux à préparer les épreuves anticipées de français (EAF) pour le baccalauréat de première, et même de philosophie de terminale, nous te proposons d’étoffer ta culture générale. Voici donc un article sur Œdipe Roi, une tragédie grecque incontournable. Tu pourras t’en servir comme d’une référence solide et appréciée par tes correcteurs dans tes copies !

Découvre notre
Guide du Bac de français 2024

Ce guide va booster tes révisions pour le bac de français qui approche ! 📚

Au programme, un rappel des dates importantes, des modalités de l’examen, des conseils et, surtout, une analyse pour chacune des œuvres au programme de cette année 🚀

Qui a écrit Œdipe roi ?

Sophocle est un auteur grec qui a écrit des pièces de théâtres, essentiellement des tragédies (genre dont nous te donnons la définition plus loin). Né en -495 et mort en -406, il a écrit cent vingt-trois pièces. Cependant, seules sept nous sont parvenues, les autres n’ayant pas survécu au temps.

Son théâtre inclut une dimension psychologique importante. En effet, les sentiments des personnages sont au cœur de ses pièces. La situation de tragédie chez Sophocle naît généralement de conflits ou dilemmes moraux qui s’imposent au personnage principal. Il s’agit souvent d’un choix entre la raison et le cœur.

Lire aussi : Le Malade imaginaire : résumé et analyse 

Présentation d’Œdipe Roi

Œdipe Roi est une tragédie écrite par Sophocle, dramaturge grec, en 425 avant J.-C. Elle met en scène la découverte par Œdipe de son terrible destin. Alors qu’il avait accédé au trône de Thèbes après avoir triomphé de l’énigme du Sphinx, l’enquête qu’il mène afin de découvrir la cause de la peste envoyée par Apollon sur la ville le conduit à découvrir que le responsable de l’épidémie n’est autre que lui-même : il est coupable à la fois de parricide (le fait de tuer son père) et d’inceste, car il a, sans le savoir, tué son propre père, Laïos, et épousé sa propre mère, Jocaste.

Lire aussi : Les écrivains ont-ils pour mission essentielle de célébrer ce qui fait la grandeur de l’être humain ?

Résumé d’Œdipe roi

Œdipe roi est une pièce de théâtre tragique en cinq actes. Alors que la ville de Thèbes est ravagée par la peste, Œdipe, devenu roi, cherche à connaître l’identité du meurtrier de Laïos, son père, cause de la malédiction. Le devin (personne qui prétend découvrir ce qui est caché, prédire l’avenir par des moyens qui ne relèvent pas d’une connaissance naturelle ou ordinaire) du nom de Tirésias est alors sollicité. Il apprend la terrible vérité à Œdipe. Celui-ci est en réalité le meurtrier de son père et époux de sa mère Jocaste.

Œdipe triomphe de l’énigme donnée par le Sphinx. Il s’agissait de trouver « quel être, pourvu d’une seule voix, a d’abord quatre jambes le matin, puis deux jambes le midi, et trois jambes le soir ? », la réponse correcte du héros étant « l’homme » (au sens générique du terme, c’est-à-dire l’espère humaine regroupant l’homme et la femme), lequel enfant marche à quatre pattes, adulte se tient debout seul et âgé s’appuie sur un bâton.

En conséquence, Œdipe gagne le droit d’épouser la reine, Jocaste, de Thèbes, et de monter sur le trône. Œdipe remplace ainsi l’ancien roi, Laïos, époux de Jocaste, mort dans des circonstances mal connues.

En tant que roi, Œdipe doit découvrir l’origine de la peste qui s’abat sur la ville ; il envoie Créon qui découvre que le Dieu Apollon est courroucé (très irrité, furieux) par la mort de Laïos car le meurtrier est toujours en liberté. Œdipe prend conscience que l’altercation qui l’a opposé à un vieil homme et à ses serviteurs au cours de laquelle Œdipe a tué tout le groupe, n’était autre qu’une altercation entre lui et l’ancien roi de Thèbes, Laïos, ancien époux de Jocaste devenue sa femme.

Alors, Œdipe découvre de la bouche d’un serviteur de Jocaste qu’il a été adopté par le roi de Corinthe lorsqu’il n’était qu’un nourrisson et que ses vrais parents ne sont autres que Laïos et Jocaste. Œdipe a donc tué son père et commis ainsi un parricide, et a épousé sa mère, commettant ainsi un inceste. Œdipe doit admettre qu’en tentant de déjouer l’oracle, il n’a fait que réaliser ce à quoi il était destiné.

Alors que Jocaste se donne la mort en se pendant dans le palais, Œdipe arrive malheureusement trop tard pour empêcher le suicide de cette dernière. En réaction, il se crève les yeux pour ne plus voir la lumière. Dans un dernier moment, Œdipe demande à son frère Créon de le bannir, ce qu’il fait mais en autorisant Œdipe à parler une dernière fois avec ses deux filles Antigone et Ismène nées de son inceste avec sa mère.

Lire aussi : Les Fleurs du Mal : résumé et analyse 

Les grands thèmes d’Œdipe roi

Cette tragédie s’inspire directement du mythe d’Œdipe. Un mythe est un récit imaginaire d’événements passés. Souvent transmis par une tradition orale (comme pour l’Iliade et l’Odyssée d’Homère par exemple), un mythe introduit souvent une dimension surnaturelle, d’irrationnel. On ne peut souvent pas attribuer d’auteur aux mythes. Forme de fable avec une portée morale, ce type d’écrit n’est pas une simple histoire, elle permet de retracer en la glorifiant la généalogie de certains grands événements, comme avec Romulus et Rémus et la fondation de Rome par exemple.

À travers cette tragédie, Sophocle reprend l’idée de destin, question omniprésente dans la tragédie. Le destin apparaît comme une force, une puissance qui fixerait de façon irrévocable le cours des évènements sans que personne ne puisse intervenir. En cela, Œdipe semble victime de son destin : impuissant, il subit sans cesse ce que la destinée semble avoir dicté pour lui. Œdipe a beau essayer d’y échapper, il ne peut s’y soustraire.

La figure de l’oracle occupe également une place particulière. Il s’agit d’un ou d’une intermédiaire entre les hommes et les dieux. Ces derniers sont chargés de traduire la parole des seconds aux premiers. Par conséquent, c’est lui qui annonce les mauvaises nouvelles à Œdipe.

S’il est un message à retenir de cette tragédie, c’est bien que la chance peut basculer à chaque instant. Ce basculement n’est pas maîtrisable : les riches peuvent devenir pauvres du jour au lendemain selon les aléas du sort, de la vie (faillite, maladie, mort,…). Rien n’est donc jamais gravé dans la pierre ; cela invite les hommes à faire preuve d’une certaine humilité devant ce qu’ils ont.

Lire aussi : La déclaration des droits de la femme et de la citoyenne 

Œdipe roi : une tragédie classique

Une tragédie est une pièce de théâtre qui met en scène des personnages qui sont la plupart d’origine noble, voire divine. C’est un genre théâtral né à Athènes, en Grèce antique, et qui s’y est développé, de la seconde moitié du VIe au milieu du Ve siècle av. J.-C. Tout au long de la tragédie, des événements inéluctablement (sans que l’on ne puisse rien y changer) tristes et dramatiques. Il s’agit d’une littérature considérée comme noble, car elle présente des sentiments graves, et non vulgaires (pas comme la comédie qui cherche à faire rire). Elle est très prisée de l’aristocratie au cours des siècles.

La tragédie s’oppose à la comédie, qui peut être définie comme une pièce dont l’intrigue est souvent drôle, ainsi que ses personnages. L’issue en est, contrairement à la tragédie, majoritairement positive. Les trois grands auteurs grecs de tragédies sont Eschyle, Sophocle et Euripide.

Dans La Poétique, Aristote énonce dans cet ouvrage les règles des genres littéraires. Ainsi, pour lui, la tragédie a pour but de toucher le public par la terreur et la pitié qu’elle fait suscite auprès de ces derniers. Dans le cas d’Œdipe, personnage incestueux et parricide, il s’agit de faire naître ce sentiment de pitié en réaction à la situation du personnage, qui semble obéir sans le savoir à des forces plus puissantes que lui. Cela en fait un genre à portée édifiante. Pour Aristote, la tragédie a une vocation didactique, c’est-à-dire qu’elle vise à enseigner une vérité morale ou métaphysique au public. C’est la catharsis, grâce à laquelle l’âme du spectateur serait purifiée de ses passions excessives.

Lire aussi : Les metteurs en scène à connaître

Le mythe d’Œdipe

Le mythe d’Œdipe a été repris à de nombreuses reprises à travers les siècles, en particulier chez les auteurs des XVIIe et XVIIIe siècles.

Le complexe d’Œdipe théorisé par Freud

Ce mythe a donné lieu à un concept aujourd’hui répandu, dont on ne peut pas ne pas parler ici. Théorisé par Freud (1856-1939), neurologue autrichien et fondateur de la psychanalyse, il s’agit d’un concept central de la psychanalyse. La psychanalyse est une discipline définie comme un processus consistant en l’élucidation de certains actes, pensées ou symptômes en termes psychiques à partir de l’hypothèse de l’existence du déterminisme psychique.

Le déterminisme psychique est lui-même défini comme le fait qu’une idée qui se présente à l’esprit ou un acte ne sont pas arbitraires. Ceux-ci ont en effet un sens, une cause que l’exploration de l’inconscient permet de mettre au jour. Par exemple, si l’on rêve de quelque chose, ou si l’on commet un lapsus (erreur involontaire commise en parlant), le sujet du rêve ou du mot erroné a un sens. On peut interpréter ses raisons, son origine.

Après toutes ces définitions, voici en quoi consiste le complexe d’Œdipe pour Freud. Ce complexe est défini comme le désir d’entretenir un rapport amoureux avec le parent du sexe opposé (inceste) et celui d’éliminer le parent du même sexe (parricide ou matricide) considéré comme rival. Cette théorie se produirait chez l’enfant entre l’âge de 3 et 5 ans et contribuerait à sa construction, son développement. Ainsi, le fait qu’un garçon durant cette période soit amoureux de sa mère et désire tuer son père répond à l’impératif du complexe d’Œdipe.

Lire aussi : Philosophie : La critique de l’inconscient chez Alain

Les adaptations d’Œdipe Roi au cinéma

Edipo Re de Pier Paolo Pasolini

Edipo Re est un film réalisé par Pier Paolo Pasolini en 1967. Il s’agit d’une adaptation de la pièce Œdipe Roi de Sophocle. Le film suit l’histoire d’Œdipe, un roi de Thèbes qui est frappé par une malédiction qui le condamne à tuer son propre père et à épouser sa mère.

Le film est réalisé avec une esthétique brutale et sombre, typique de Pasolini, qui souligne la violence et la brutalité de l’histoire. Pasolini fait également usage de décors et de costumes stylisés qui créent une ambiance visuelle à la fois étrange et envoûtante.

Le personnage d’Œdipe est interprété par Franco Citti, un acteur italien avec lequel Pasolini a travaillé à plusieurs reprises. Citti apporte une certaine humanité au personnage d’Œdipe, ce qui rend son destin tragique encore plus poignant.

Le film est marqué par une forte charge symbolique et mythologique, ainsi que par une réflexion sur la condition humaine. Pasolini suggère que l’histoire d’Œdipe est universelle et intemporelle, et que les questions de la destinée, de la morale et de l’identité sont des préoccupations humaines éternelles.

Lire aussi : La parole – Spécialité Humanités, littérature et philosophie

Œdipe Roi de Jean Cocteau

Œdipe Roi est une pièce de théâtre écrite par Jean Cocteau, publiée en 1928. Elle est inspirée de la tragédie grecque éponyme de Sophocle.

L’histoire raconte celle d’Œdipe, le roi de Thèbes, qui tente de découvrir qui a assassiné le roi précédent, Laïos, pour apaiser la colère des dieux qui s’abat sur la ville. Cependant, plus il enquête, plus il découvre des secrets troublants sur sa propre vie et son destin tragique.

La pièce met en avant des thèmes universels tels que la destinée, le libre arbitre, la quête de la vérité et la lutte contre le destin. Elle est écrite en vers libres, avec une prose poétique qui crée une ambiance sombre et mystique.

Œdipe Roi est considérée comme une des œuvres majeures du théâtre moderne français et a été adaptée dans de nombreuses productions théâtrales, cinématographiques et télévisuelles à travers le monde.

Lire aussi : Quelles formations choisir pour travailler dans le cinéma ?

Les réadaptations d’Œdipe Roi au théâtre

Œdipe Roi de Sophocle a été de nombreuses fois repris au théâtre tant c’est un classique de la tragédie classique ! C’est une histoire qui vit à travers les époques.

Œdipe de Jean Racine (1718)

Jean Racine, célèbre dramaturge français du XVIIe siècle, s’inspire du mythe d’Oedipe Roi pour écrire, en 1718, une nouvelle pièce intitulée Œdipe.

Racine, tout en s’inspirant du mythe, crée sa propre version de l’histoire en mettant l’accent sur les conflits psychologiques, les dilemmes moraux et les destins tragiques des personnages. Dans sa pièce, on reconnaît les éléments classiques de la tragédie : il s’agit d’un héros confronté à un destin inéluctable, des secrets sont révélés au fur et à mesure de l’intrigue abordant le thème de la destinée, de la culpabilité et du libre-arbitre. On retrouve aussi l’univers spirituel avec l’évocation du pouvoir des dieux sur la vie des hommes.

Son adaptation explore un peu plus les émotions et les tourments intérieurs des personnages que le mythe traditionnel. Racine est réputé pour son écriture, subtile et riche. Ce qui contribue à faire d’Œdipe Roi une œuvre importante de la littérature dramatique française.

Œdipe de Voltaire (1718)

Voltaire est un écrivain et philosophe français du XVIIIe siècle. Comme d’autres, il a réadapté l’ouvrage Œdipe Roi de Sophocle au théâtre, mais avec sa propre vision du mythe, en y incluant ses idées philosophiques.

Dans sa pièce, il aborde les thèmes de la fatalité, du destin et de la lutte contre des forces inévitables. Voltaire utilise l’histoire d’Œdipe Roi pour soulever des questions existentielles autour de la nature humaine et des limites du libre-arbitre. Il parle aussi de la morale et de la responsabilité individuelle face aux événements prédéterminés.

Œdipe de Voltaire est apprécié pour sa finesse intellectuelle et sa capacité à mêler tragédie classique et réflexions philosophiques.

Œdipe de Jean Anouilh (1944)

En 1944, Jean Anouilh, dramaturge français du XXe siècle, s’offre une adaptation d’Œdipe Roi, considérée comme une réflexion contemporaine sur la condition humaine. Sa pièce de théâtre mêle tragédie grecque et thèmes plus modernes.

Anouilh revisite le mythe d’Œdipe et met l’accent sur les dilemmes moraux et la complexité des relations familiales. Il explore les limites entre le destin et la volonté humaine et s’attarde sur la psychologie des personnages. Ainsi, Anouilh aborde des questions plus contemporaines que Racine et Voltaire. Il présente les personnages de manière nuancée avec des dilemmes psychologiques qui résonnent avec le public moderne.

Jean Anouilh est félicité pour avoir réussi à revisiter avec modernité ce mythe classique en lui ajoutant une touche contemporaine de par sa réflexion autour de la nature humaine et de ses contradictions.

Ces différentes adaptations témoignent de la fascination continue pour la pièce Œdipe Roi et de son potentiel à être réinterprété à travers les époques avec différentes perspectives, plus ou moins contemporaines.

Pour finir, tu l’auras compris, il s’agit d’une œuvre incontournable. Importante aussi bien en français qu’en philosophie et même en psychanalyse, il te faudra donc maîtriser ce classique pour faire briller tes copies !

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !