Stage Stockholm

Mon stage à Stockholm : le témoignage de Thibault

À lire dans cet article :

Tu aimerais beaucoup faire un stage à l’étranger et les pays nordiques te font de l’œil ? Pourquoi ne pas sauter le pas ? C’est ce qu’a fait Thibault, étudiant en quatrième année à Sup’biotech. Dans le cadre d’un stage académique, il s’est envolé pour 4 mois à Stockholm, capitale de la Suède. Lis son témoignage, il te donnera sûrement quelques idées et de bons conseils  😉

Le témoignage de Thibault, stagiaire chez Skinome à Stockholm 

Photo Thibault Stockholm
Thibault, 21 ans, en stage chez Skinome, marque de skincare à Stockholm

Coucou Thibault, comment vas-tu ? Peux-tu nous présenter brièvement ton parcours scolaire ?

Hello, ça va très bien merci. Je m’appelle Thibault, j’ai 21 ans et j’ai un parcours assez ordinaire. Au lycée, j’ai fait un bac S et je suis maintenant en quatrième année d’école d’ingénieurs en biotechnologies (Sup’biotech).

Peux-tu nous parler un peu plus de ton stage en Suède ?

Dans le cadre de mes études, je devais effectuer un stage de quatre mois en France, ou pas. Au final,  j’ai trouvé un stage dans une entreprise de skincare (soin de la peau) en Suède appelée Skinome où je travaille en Recherche et Développement (R&D), mais aussi en marketing. Comme j’ai un background scientifique et que je voulais découvrir le marketing, je suis sur une passerelle entre ces deux secteurs.

Quelles sont tes missions ?

Je travaille dans le laboratoire, en formulation et en production de produits cosmétiques. Je réalise aussi des tâches marketing, comme des études de marché et des études de produit, et des tests sur les participants. 

Pourquoi avoir voulu faire un stage à l’étranger ?

Pour être honnête, je suis allé en Suède un peu par hasard. J’ai d’abord trouvé l’entreprise et elle m’a directement beaucoup intéressé. C’est seulement après que j’ai vu qu’elle était située à Stockholm et je me suis dit « pourquoi pas ? »

En réalité, j’ai toujours été attiré par des expériences à l’étranger. Je savais que ça allait beaucoup m’apporter autant pour mes compétences linguistiques (en l’occurrence ici l’anglais) que pour mon apprentissage personnel. J’allais découvrir une nouvelle culture, acquérir une expérience professionnelle internationale, etc. C’est très enrichissant.

Comment as-tu procédé dans ta recherche de stages ?

J’ai trouvé l’entreprise par hasard sur LinkedIn, car un ancien élève de mon école avait travaillé là-bas. Je me suis donc renseigné sur l’entreprise et j’étais très intéressé par cette marque qui mettait les sciences au cœur de ses innovations. Il n’y avait pas d’offres de stage proposées sur le site, donc j’ai envoyé une candidature spontanée. Puis, par chance, ils m’ont proposé un stage, car mon profil les intéressait ! Honnêtement, je ne savais même pas que les candidatures spontanées fonctionnaient, donc j’étais trop content !

Pourquoi avoir choisi Stockholm ?

Bon du coup, je ne l’ai pas vraiment choisi. C’est Stockholm qui est venu à moi, mais en réalité, c’est drôle d’avoir fini là-bas, car j’ai toujours été intrigué par les pays du Nord. Je voulais découvrir la mentalité et l’environnement de travail nordique. Je ne connaissais pas vraiment Stockholm avant d’y être, mais je savais que les notions d’environnement et de développement durable y sont très présentes et ça résonne avec mes valeurs personnelles. J’étais aussi curieux de vivre un hiver dans le Nord.

As-tu rencontré des difficultés avec la langue ?

Non, je n’ai pas rencontré de difficultés avec la langue, même si je ne parle pas suédois. Je me débrouille pas mal en anglais et ici, tout le monde parle anglais, aussi bien les enfants que les personnes âgées. Personnellement, je ne suis pas venu en Suède dans le but d’apprendre le suédois. 

Quelles sont les différences marquantes entre un stage en France et un stage à Stockholm ?

Il est difficile de faire des comparaisons, car chaque expérience professionnelle est unique. Mais ce que j’ai le plus apprécié, ici, c’est la mentalité et l’ambiance de travail. Je ne ressens aucune pression et je peux travailler en toute confiance avec mes supérieurs. Aussi, dès mon arrivée, j’ai été agréablement surpris par le calme général qui règne dans l’entreprise, qui reflète très bien la sérénité propre à la culture suédoise.

Et de manière générale, quelles sont les différences marquantes entre la vie en entreprise en France et à Stockholm ?

Stockholm est une ville très calme et apaisante. J’ai été surpris par la propreté et la politesse des gens. Ça reste une capitale européenne, donc pas si différente que ça de Paris, d’où je viens. Cependant, j’adore tous les petits cafés et restaurants très cosy et les espaces verts de la ville. Stockholm est entouré de forêts et est traversé par la mer Baltique, ce qui lui en fait une ville assez verte. 

Quelles étaient tes craintes avant de t’y installer ?

C’était mon premier voyage, seul, hors de la France, sans connaître personne. Le fait de ne pas être à l’université pour pouvoir rencontrer des jeunes m’a fait assez peur et j’appréhendais beaucoup le fait d’être seul. Finalement, j’ai décidé de me loger en résidence étudiante pour me laisser la possibilité de rencontrer des jeunes de mon âge. Et c’est tout naturellement ce qui s’est passé. J’ai rencontré de superbes personnes venant du monde entier avec lesquelles j’ai créé des liens très fort rapidement.

Quels sont les avantages d’effectuer un stage à Stockholm ?

Stockholm est une ville superbe pour se concentrer sur ses projets professionnels et personnels. Elle offre beaucoup d’opportunités en étant à la pointe de l’innovation dans beaucoup de domaines. 

Quels sont les inconvénients d’effectuer un stage à Stockholm ?

Pour moi, la plus grande difficulté, c’est la météo. On ne va pas se mentir, c’est le gros bémol de Stockholm. La météo est assez compliquée en automne. En effet, durant cette période, il y a très peu de lumière, le soleil se lève vers 8 heures et se couche vers 15 heures. Mentalement, c’est dur, même en venant de Paris ! (rires)

Puis, du coup, c’est assez compliqué de profiter de la ville ! Entre la nuit et le froid, bien courageux est celui qui s’aventure dans Stockholm après une journée de travail. Honnêtement, je ne pensais pas que ça pouvait autant jouer sur mon moral.

Le coût de la vie est-il élevé à Stockholm ? 

Oui, il est assez élevé, mais finalement comparé à la France après inflation, j’ai trouvé que les prix étaient raisonnablement les mêmes qu’en France. En ce qui concerne le loyer, en m’éloignant du centre de Stockholm,  j’ai réussi à trouver un appartement très correct en résidence étudiante pour 580 € par mois.

Combien es-tu payé par mois ?

Outch, sujet sensible ! (rires) Comme j’étais dans une start-up, mon stage n’était pas rémunéré. Cependant, ils me payaient la carte des transports et j’avais quelques avantages pour les repas du midi.

Est-ce que ce stage t’a aidé professionnellement ? T’a permis de développer de nouvelles envies/ambitions ?

Ce stage est très bénéfique pour moi. Il me permet de faire mes premiers pas dans le monde de la cosmétique et dans le monde du travail en général. J’ai découvert un domaine qui m’intéresse énormément à travers les yeux de personnes passionnées et reconnues. Ça me donne encore plus envie de travailler dans ce secteur et ça m’a ouvert les yeux sur certaines pratiques dont j’ignorai l’existence. 

Quels conseils donnerais-tu à un étudiant voulant faire un stage à l’étranger ?

Si je pouvais donner un seul conseil, ce serait celui d’oser. Oser partir à l’étranger pour vivre une expérience hors du commun ! Même si cela peut faire peur au premier abord ! Cette expérience sera tellement bénéfique et enrichissante, tant sur le plan professionnel que personnel. Ça permet de prendre du recul sur sa situation et d’éclaircir ses ambitions.

Un petit fun fact sur la vie à Stockholm ? Des idées reçues fausses ? Des bonnes surprises ? 

Bon déjà, le stéréotype « tous les Suédois sont grands et blonds » bah, c’est vrai ! (rires). On ne s’en rend pas forcément compte, mais Stockholm, c’est une ville sur l’eau ! Elle est construite sur 14 îles reliées par 57 ponts. Du coup, on peut prendre des bateaux pour aller d’îles en îles et visiter l’archipel, et ça avec la simple carte de transport de la ville : c’est plutôt sympa ! Aussi, si comme moi, vous êtes un fan d’ABBA, il y a le ABBA museum qui est vraiment trop cool. 

Un petit mot de la fin ? Tips, astuces, fun fact sur le pays ?

La Suède est le pays du roulé à la cannelle : le Kanelbullar. Alors, préparez-vous bien parce que vous allez en manger souvent si vous allez là-bas et c’est super bon !

Après lecture de ce témoignage, tu ne penses qu’à une chose ? Effectuer un stage à l’étranger ? Ça tombe bien ! La team Au Futur t’apporte quelques conseils pour trouver un stage à l’étranger !

Lire aussi : Les programmes d’échanges à l’étranger : mode d’emploi

Comment trouver un stage à l’étranger ?

Évidemment, si tu souhaites faire un stage à l’étranger, il va falloir que tu postules ! Eh oui, en France, comme ailleurs, trouver un stage n’est pas un jeu d’enfant. Mais ne t’inquiète pas, voici quelques étapes à suivre pour t’aider à mener à bien tes candidatures.

Définis tes objectifs (professionnels comme personnels)

En sachant où tu veux aller, tu sais déjà dans quelles directions chercher. Alors pose-toi les bonnes questions :  Quel type d’entreprise vises-tu à l’étranger ? Quel secteur d’activité ? Quels pays souhaites-tu découvrir ? Quels pays t’intéressent ? Quels sont tes objectifs de carrière ? Quelles compétences souhaites-tu acquérir ? Quelle langue parles-tu ou souhaites-tu améliorer ?, etc. Chacune de ces réponses t’aidera à orienter ta recherche.

Fais des recherches sur Internet 

Internet est ton meilleur ami dans ce genre de situation ! Avec lui, les frontières n’existent pas ! Ainsi, en fouinant sur des sites web de grandes entreprises et/ou d’organisations internationales, tu peux trouver des sources d’information intéressantes sur des opportunités de stage à l’étranger. 

Entre en contact avec des agences spécialisés dans la recherche de stage à l’étranger

Si tu n’es pas au courant, sache qu’il existe des sites spécialisés dans la recherche de stage à l’étranger (Club Teli, Intern Abroad, Erasmusintern.org ou encore AIESEC, etc.). Contacte une de ces entreprises et discute avec elle de ton envie et de tes ambitions. Un membre de l’équipe se fera un plaisir de t’aiguiller dans tes recherches.  

Mais, reste vigilant(e), certains sites peuvent te trouver un stage en moyennant une subvention (plus ou moins grosse), alors si ton envie d’envol est  telle que tu es prêt(e) à mettre un petit d’argent pour faciliter tes recherches et les démarches, c’est ok ! Mais, on te conseille de t’assurer que la somme demandée soit raisonnable (en adéquation avec ton budget et tes valeurs) ! Est-ce que ça vaut le coup de mettre autant d’argent ? Pose-toi les bonnes questions, car beaucoup d’agences de ce type profitent des rêves de jeunes étudiants ambitieux et en font un business ! Même si la plupart sont sérieuses, sois prudent(e) !

Fais jouer ton réseau et ton carnet d’adresses 

Le « réseautage » peut être un moyen efficace de trouver un stage à l’étranger. Tu peux par exemple contacter les anciens élèves de ton école ou université qui ont travaillé ou étudié à l’étranger, ou encore des amis et de la famille (c’est ce qui a fonctionné pour Thibault !). 

Aussi, utilise les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn. Ça peut s’avérer utile pour entrer en contact avec des professionnels établis à l’étranger.

Prépare ta candidature en amont

Une fois que tu as trouvé une offre de stage susceptible de t’intéresser, tu peux envoyer ta candidature ! Généralement même à l’étranger, le CV est obligatoire. Par contre, beaucoup de pays remplacent la lettre de motivation classique par un premier « entretien de motivation » non formel. À toi de voir en fonction de l’entreprise et de la culture du pays ! 

Finalement, tu le verras par toi-même, persévérance et curiosité sont les clés pour trouver un stage à l’étranger ! En conservant la même volonté tout au long de tes recherches, tu finiras par trouver le stage de tes rêves ! 

Lire aussi : Stages à l’étranger : tout ce que tu dois savoir

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une