devenir diplomate

Devenir diplomate : métier, formations et salaire

À lire dans cet article :

Tu connais sans doute le terme « diplomate », mais sais-tu vraiment ce que ce métier signifie ? Dans cet article, AuFutur te dit tout sur les professionnels de la diplomatie. Quels sont les différents métiers ? Comment y accéder ? À quoi ressemble le quotidien d’un diplomate ? Quel est son salaire ? Nous répondons à toutes les questions que tu te poses.

Avant de commencer, sache que la France est le 3e pays le plus représenté à l’étranger, derrière les États-Unis et la Chine. Au total, dans le monde, il y a :

  • 163 ambassades au service des relations bilatérales ;
  • 16 représentations permanentes chargées de représenter la France auprès des instances multilatérales ;
  • 113 sections consulaires ;
  • 92 consulats généraux, dont 19 postes consulaires d’influence.

La France est représentée dans la grande majorité des pays du monde. Ceux qui font exception sont par exemple la Syrie, le Yémen, le Niger, l’Afghanistan, le Bhoutan ou d’autres pays dans lesquels il n’y a pas de conflits politiques majeurs, mais plutôt une faible activité diplomatique. C’est le cas de petits pays dans les Caraïbes ou proches de la Nouvelle-Zélande.

Lire aussi : Comment s’organise la vie politique en France ?

Quels sont les métiers de la diplomatie ?

Au sein du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), il y a finalement plus d’un métier désigné par le terme « agent diplomatique ». Il est possible d’être conseiller(e) des Affaires étrangères du cadre général, ambassadeur(rice), fonctionnaire des affaires étrangères, chargé(e) de missions économiques, chargé(e) de gestion, fonctionnaire politique, militaire ou encore attaché(e) des systèmes d’information et de communication.

Par définition, le diplomate haut fonctionnaire représente l’État dans les échanges internationaux. Par exemple, il participe aux négociations et signe, sur délégation du Président de la République, les traités internationaux, mais ce n’est pas tout. Un agent diplomatique peut traiter une large gamme de dossiers qui concernent la politique, la culture ou encore les crises du pays auquel il se rapporte. Le diplomate représente son pays à l’étranger pour veiller à la préservation de ses intérêts et participer à la bonne entente entre les États.

Les interlocuteurs d’un diplomate sont variés. Ils peuvent être des journalistes, des diplomates d’autres pays ou encore des représentants de la société civile. Pour cette raison, une qualité cruciale pour devenir diplomate est de savoir s’adapter à toutes les situations, et improviser pour prendre des décisions rapidement.

Lire aussi : Quels sont les débouchés de Sciences Po ?

Quelles sont les missions d’un diplomate ?

Tu l’as compris, les missions d’un diplomate sont variées, mais, de manière générale, on retrouve les missions suivantes :

  • La défense et la représentation de l’État à l’international ;
  • La rédaction de notes diplomatiques ;
  • La préparation et la coordination des visites de représentants politiques ;
  • L’organisation des activités de l’ambassade ;
  • La gestion de l’administration des ressortissants français dans le pays étranger.

Le métier de diplomate ne s’arrête jamais vraiment. Cela signifie qu’en tant de haut fonctionnaire d’État, le diplomate est prié de faire preuve de neutralité, particulièrement sur les réseaux sociaux. Il se doit de ne pas exposer son avis et de ne pas discréditer l’État et ses décisions.

Une journée type de diplomate doit également commencer par une consultation des actualités, pour se tenir au courant des conflits politiques mondiaux, d’un changement de ministre ou d’un nouveau directeur d’ONG par exemple.

Quels sont les avantages d’une carrière diplomatique ?

Il y a trois avantages principaux à une carrière diplomatique. En premier lieu, 74 % des agents du MEAE servent à l’étranger et ils changent de poste tous les deux à trois ans ce qui permet de ne pas s’ennuyer.

En second lieu, le passeport diplomatique. Il permet aux représentants des pays de se déplacer librement, ainsi que leurs familles. Ce passeport s’accompagne de l’immunité diplomatique. Les ambassadeurs ne peuvent être ni arrêtés, ni détenus, ni l’objet d’enquêtes. C’est aussi le cas des agents techniques et administratifs des ambassades, ainsi que leurs familles. Cela permet aux diplomates d’exercer leur métier sans subir de pressions de la part du pays dans lequel ils exercent. Pour la même raison, les bagages et l’intérieur de l’ambassade sont également hors d’atteinte.

Cela dit, si le pays d’accueil en fait la demande, le pays d’origine peut retirer l’immunité à son diplomate. Le pays d’accueil peut aussi refuser de reconnaître un diplomate, afin de pouvoir le renvoyer dans son pays.

Où vit un diplomate ?

Les agents titulaires, recrutés par concours, changent de poste environ tous les 3 ou 4 ans, et alternent entre des missions en France et à l’étranger.

Puisque les diplomates sont de hauts fonctionnaires de l’État et qu’ils se déplacent en cette qualité, ils bénéficient d’un logement de fonction adapté à leurs besoins, qui leur est attribué et qui peut même parfois se trouver dans l’ambassade.

Lire aussi : L’orientation mise à l’honneur avec le concours d’éloquence Oraccle

Quelles études pour être diplomate ?

Pour devenir diplomate, tu dois impérativement avoir obtenu un master en droit, en affaires internationales ou en sciences politiques. La plupart des candidats à ce poste sont passés par Sciences Po ou l’INSP (ex-ENA) qui forme les plus hauts fonctionnaires comme les présidents de la République et les ministres. Une fois le master obtenu, pour devenir diplomate, il faut réussir le concours d’entrée au Quai d’Orsay. Ce concours est très sélectif et exige une préparation rigoureuse. Il existe plusieurs concours selon le niveau de responsabilité : concours d’Orient (cadres), concours d’Orient-Orient (cadres supérieurs), etc. Une fois le concours réussi, les futurs diplomates sont formés pendant plusieurs mois à l’institut diplomatique et consulaire. Cette formation inclut une grande variété de cours pour faire des étudiants des experts en négociation et en improvisation. Ils sont également entraînés en camp militaire pour évacuer l’ambassade ou encore à la rédaction de traités.

Quel âge pour être diplomate ?

Puisque le concours de diplomate ne peut être passé qu’après avoir obtenu un master spécialisé, l’âge minimum est d’une vingtaine d’années. Cela dit, les diplomates doivent être citoyens français et âgé de moins de 35 ans au 1er janvier de la date du concours. Cet âge est abaissé à 30 pour le cadre d’Orient.

Comment devenir diplomate à l’ONU ?

Aujourd’hui, plus de 5 000 Français travaillent pour les Nations Unies. D’ailleurs, la France est au deuxième rang des pays les plus représentés derrière les États-Unis, mais devant le Royaume-Uni, la Chine et le Canada. Le recrutement aux Nations Unies se fait sur dossier, selon certains critères. Les candidats doivent être de nationalité française, maîtriser parfaitement une ou plusieurs langues officielles du système des Nations Unies, dont l’anglais et être au minimum en possession d’un master ou d’un équivalent.

En plus, ceux qui veulent travailler pour l’ONU doivent démontrer d’une expérience professionnelle pertinente de minimum 2 ans pour l’accès au grade de P.2 (administrateur adjoint de 2de classe) et plus de 15 ans pour les postes de directeur. Une fois les critères remplis, les candidats aux Nations Unies passent des entretiens et des tests. S’ils réussissent, ils s’engagent alors pour deux ans au sein des Nations Unies, avec possibilité de renouvellement.

Lire aussi : Licence science politique : formation, diplôme et salaires

Quel est le salaire des diplomates ?

Le salaire des diplomates français varie en fonction de plusieurs facteurs, comme le grade, l’ancienneté, le poste occupé et le pays d’affectation.

Les diplomates français peuvent être classés dans différentes catégories (secrétaires des affaires étrangères, conseillers des affaires étrangères, ministres plénipotentiaires, etc.), chaque catégorie ayant plusieurs échelons. Les salaires débutent généralement autour de 2 500 à 3 000 euros brut par mois pour les jeunes diplomates, comme les secrétaires des affaires étrangères en début de carrière. Avec l’ancienneté et l’avancement dans la carrière, les salaires augmentent. Un conseiller des affaires étrangères peut gagner entre 4 000 et 6 000 euros brut par mois, selon son échelon. Les postes à hautes responsabilités, tels que les ambassadeurs, peuvent percevoir des salaires nettement plus élevés, souvent entre 8 000 et 12 000 euros brut par mois.

En plus de leur salaire, les diplomates en poste à l’étranger reçoivent des indemnités supplémentaires pour couvrir le coût de la vie dans le pays d’affectation, les frais de logement, les déplacements, etc. Ces indemnités varient considérablement selon le pays (plus il est dangereux, plus elles sont importantes). Les primes d’expatriation, les allocations familiales et les frais de scolarité pour les enfants peuvent également s’ajouter au salaire de base.

Voici des exemples de salaires de diplomates, pour te donner une idée :

  • Secrétaire des affaires étrangères : environ 2 500 à 4 000 euros brut par mois ;
  • Conseiller des affaires étrangères : environ 4 000 à 6 000 euros brut par mois. ;
  • Ministre plénipotentiaire : environ 6 000 à 10 000 euros brut par mois ;
  • Ambassadeur : environ 8 000 à 12 000 euros brut par mois, voire plus selon le pays d’affectation et les responsabilités spécifiques.

Ces chiffres sont des estimations générales et peuvent varier en fonction des politiques salariales actuelles du ministère des Affaires étrangères et des conditions spécifiques de chaque poste.

Lire aussi : Sciences Po Paris : vers un retour d’une épreuve écrite au concours ?

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une