Titres RNCP tout savoir

Qu’est-ce qu’un titre RNCP ?

À lire dans cet article :

Il y a quelques années maintenant, l’Éducation nationale a donc décidé de mettre en place un Répertoire National de la Certification Professionnelle (RNCP) permettant à chaque étudiant français de savoir si son diplôme est reconnu par l’État, ou non. Laisse-nous t’en dire un peu plus à ce sujet.

L’objectif ? Justifier de la bonne aptitude de la formation à former de futurs professionnels d’un milieu donné. Si une formation est inscrite au RNCP, elle est labellisée comme compétente pour enseigner et transmettre des connaissances. Un critère non négligeable au moment de choisir une formation. Quels sont les titres RNCP ? Pour quels diplômes ? Et bien plus encore dans cet article. Zoom sur les différents titres RNCP en France.

Répertoire National de la Certification Professionnelle (RNCP), qu’est-ce que c’est ?

Le Répertoire National de la Certification Professionnelle (RNCP) est une base de données recensant les diplômes, titres et certificats à vocation professionnelle reconnus par l’État français. Un diplôme inscrit au RNCP est officiel. Cela signifie que son niveau de qualification est vérifié par l’État.

Un grand nombre de formations et de diplômes sont recensés au RNCP, tel que :

  • Des diplômes nationaux et des titres professionnels délivrés par l’État (ex : licence, bac pro, BTS, CAP, master, etc.) ;
  • Des titres à finalité professionnelle proposés par des ministères, des chambres de commerce, de l’industrie, de l’artisanat ou des organismes de formations publics ou privés (ex : écoles d’ingénieurs, écoles de commerce, écoles d’art, etc.) ;
  • Des Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) délivrés par des branches professionnelles et qui répondent à des besoins de qualifications particulières (ex : CQP animateur/soigneur, CQP négociateur immobilier, CQP serveur en restauration, etc.). Il existe actuellement plus de 400 CQP différents.

Quels diplômes pour quels titres RNCP ?

Les titres RNCP sont répartis en différents niveaux selon le diplôme. Tu peux alors retrouver (liste non exhaustive) :

Les diplômes de niveau 3 

  • Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP). Le diplôme qui permet de se spécialiser dans près de 200 domaines (coiffure, esthétique, pâtisserie, fleuriste, petite enfance, boulanger, agent de sécurité, etc.).
    • durée de la formation : 2 ans
  • Brevet d’Études Professionnelles (BEP). Le diplôme qui s’intègre dans le cursus d’un bac professionnel de la même spécialité (ex : un BEP carrosserie pour un bac pro carrossier peintre automobile, un BEP photographie pour un bac pro photographie, etc.).
    • durée de la formation : 3 ans

Lire aussi : CAP : formation, débouchés et poursuite d’études

Le diplôme de niveau 4 

  • Baccalauréat. Le diplôme à obtenir pour clore nos années de scolarité dans le secondaire (de la 6e à la terminale). C’est donc, un diplôme d’enseignement d’envergure en France. Il existe différents types de baccalauréats : le baccalauréat général, le baccalauréat technologique et le baccalauréat professionnel.
    • durée de la formation : jusqu’en classe de terminale

Les diplômes de niveau 5

  • Brevet de Technicien Supérieur (BTS). Le diplôme professionnalisant te permettant d’acquérir rapidement des compétences techniques dans un domaine précis. Il existe plus de 90 intitulés de BTS formant de futurs professionnels dans des domaines divers et variés (commerce, digital, comptabilité, mode, Ressources Humaines, agriculture, touriste, etc.)
    • durée de la formation : 2 ans
  • Diplôme d’Études Universitaires Scientifiques et Techniques (DEUST). Le diplôme professionnalisant délivré par les universités et les IUT. Ce sont des études courtes axées sur les matières informatiques et scientifiques. Il existe plus de 110 DEUST différents formant les étudiants dans des domaines divers et variés (l’informatique, les sciences de la vie (SVT), les techniques industrielles (TI), l’environnement, la chimie, la physique, le social, etc.).
    • durée de la formation : 2 ans

Les diplômes de niveau 6 (bac+3)

  • Licence. Le diplôme de l’enseignement supérieur de premier cycle universitaire qui offre une formation généraliste dans un grand nombre de domaines académiques (la philosophie, le sport, les mathématiques, la communication, la psychologie, l’histoire, les langes, la biologie, le droit, etc.). C’est la première étape du système LMD (licence-master-doctorat).
    • durée de la formation : 3 ans
  • Licence professionnelle. Le diplôme professionnalisant en université qui se conclut par une insertion professionnelle directe. Elle permet d’acquérir rapidement de bonnes compétences professionnelles et de répondre aux besoins et aux enjeux du domaine dans lequel tu souhaites travailler.
    • durée de la formation : 3 ans
  • Bachelor Universitaire de Technologie (BUT). Anciennement Diplôme Universitaire de Technologie (DUT), ce diplôme est centré sur l’apprentissage technique et professionnel. Il existe environ 25 spécialités de BUT pour te former dans divers domaines (multimédia, ingénierie, management, etc.)
    • durée de la formation : 3 ans

Lire aussi : Nos conseils pour bien réussir ta rentrée en BUT

Les diplômes de niveau 7 (bac+5)

  • Le Master. Le diplôme universitaire qui s’obtient après 5 années d’études dans le supérieur et vient à la suite de la licence dans le système LMD (licence-master-doctorat). Il existe deux types de masters différents : le master professionnel (axé sur le monde de l’entreprise et sur l’insertion professionnelle) et le master de recherche (tourné vers la recherche universitaire) dans différents domaines (médias, droit, finance, gestion, commerce, communication, biologie, chimie, langues vivantes, sciences sociales, psychologie, sociologie, sport, etc).
    • durée de la formation : 2 ans
  • Le diplôme d’ingénieur. Le diplôme délivré par des écoles d’ingénieurs après un niveau d’études bac+5 dans différents secteurs (informatique, aérospatiale, électronique, génie civil, génie mécanique, etc.)
    • durée de la formation : 5 ans

Les diplômes de niveau 8 (bac+8)

  • Le Doctorat. Le diplôme universitaire le plus élevé de l’enseignement français. Il s’obtient après 8 ans d’études et après avoir mené des recherches dans un domaine spécifique qui aboutissent à la rédaction d’une thèse basée sur tes recherches. Tu dois aussi passer une soutenance de thèse devant un comité d’experts en la matière avant d’être diplômé. C’est le dernier maillon du système LMD.
    • durée de la formation : 3 ans
  • L’Habilitation à Diriger des Recherches (HDR). Le diplôme universitaire adressé à un chercheur(euse) après l’obtention d’un doctorat. Il atteste de son expertise et de sa capacité à diriger des recherches de manière indépendante. Avec L’HDR, tu peux superviser des doctorants, diriger des équipes de recherche ou devenir professeur en université.
    • durée de la formation : 4 mois.

Lire aussi : Qu’est-ce qu’un doctorat ?

Et les diplômes de titres RNCP niveau 1 et niveau 2, alors ?

Si tu as l’œil, tu as remarqué que nous avons directement parlé des diplômes de titres RNCP de niveau 3. Et les niveaux 1 et 2, alors ?

En réalité, aucun diplôme ne correspond à l’acquisition des niveaux 1 et 2, on parle plus de compétences. Dans cette logique, le niveau 1 correspond à la maîtrise de savoir de base (savoir lire, compter, argumenter, etc.) et le niveau 2 atteste ta capacité à réaliser des activités simples et répondre à des problèmes à l’aide d’outils enseignés en classe (résoudre un problème, répondre à une question en faisant une phrase, restituer des connaissances, etc.).

Pour faire simple, les niveaux 1 et 2 correspondent, plus ou moins, à un niveau primaire et au début du collège (6e, 5e).

Titres RNCP pour tous les diplômes ?

Eh bien non ! C’est justement pour ça que le Répertoire National des Certifications Professionnelles est utile. Certains titres ou diplômes d’un même établissement ne font pas l’objet de cette certification. Autrement dit, la certification RNCP se réalise par formation et non pas par établissement. Fait donc bien attention au moment de choisir ta formation de vérifier que celle-ci soit certifiée par l’État.

À noter : Seuls les diplômes et les titres sont inscrits au RNCP, ce qui veut dire qu’une même école peut dispenser des formations menant à des diplômes inscrits et non inscrits.

Je dois obligatoirement choisir une formation inscrite au RNCP ?

Tout dépend de ton projet professionnel, mais de manière générale, oui ! Il est vivement conseillé de suivre une formation certifiée RNCP. D’autant plus que cette condition peut même être obligatoire pour justifier ton niveau de diplôme et poursuivre tes études dans certaines écoles et formations par la suite.

Comment savoir si mon diplôme est reconnu par l’État ?

Au moment de choisir une formation, si tu veux t’assurer que ton diplôme est bien reconnu par l’État, tu peux alors consulter le site de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) recensant plus de 9 000 titres et diplômes reconnus par l’État. Si ta formation est inscrite sur ce registre, alors tu peux être rassuré(e), elle fait bien l’objet d’une homologation du titre RNCP.

Les garanties d’un diplôme inscrit au RNCP ?

Si tu as lu l’article, tu as bien compris que tu avais tout intérêt à suivre une formation inscrite. Au cas où, voici un récapitulatif de pourquoi le titre RNCP est quasi obligatoire. Il te permet (liste non exhaustive) :

  • De rencontrer le moins de pépins possible pour la suite de tes études ;
  • De faciliter ton accès à l’emploi ;
  • De favoriser ta mobilité professionnelle ;
  • De simplifier ton parcours scolaire en cas de poursuite d’études ou de réorientation.

Comment bien utiliser le titre RNCP de mon diplôme ?

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles te permet de consulter ta formation sur le site de France Compétences. Sur ce site, tu peux alors voir plus en détail le descriptif de ta formation (certifications, secteur d’activité, compétences acquises, modalités d’accès, niveau d’étude correspondant, etc.). Les certificats de qualification de chaque formation sont classés séparément par domaine d’activité pour faciliter tes recherches une fois sur le site France Compétences.

En bref, tu l’auras compris, figurer sur le Répertoire National des Certifications Professionnelles est indispensable pour une formation. Fais donc bien attention au moment de t’inscrire pour une formation.

Lire aussi : Les CAES (commissions d’accès à l’enseignement supérieur), qu’est-ce que c’est ?

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une