bourse étudiant Outre-mer

Quelles sont les bourses pour les étudiants d’Outre-mer ?

À lire dans cet article :

Déménager pour poursuivre ses études peut être déroutant, mais cela devient encore plus complexe pour les étudiants d’Outre-mer qui viennent étudier en France hexagonale, à des milliers de kilomètres de chez eux. Pour les accompagner dans cette transition, des aides spécifiques sont mises en place afin de les soutenir dans leur projet d’études en France hexagonale.

Les aides pour les étudiants ultra-marins

Le soutien d’un étudiant référent

Des étudiant(e)s originaires des Outre-mer, déjà installés en France hexagonale, sont disponibles pour répondre à tes questions sur ton installation et toutes les démarches pratiques que tu peux avoir à entreprendre.

Ce dispositif varie selon les académies, donc renseigne-toi directement auprès de ton université ou du Crous. Il est généralement destiné aux académies qui accueillent un grand nombre d’étudiant(e)s ultramarins, comme celles du sud de la France et de la région parisienne.

Une priorité pour les logements en résidence universitaire

Pour le logement en résidence universitaire, sache que les étudiant(e)s d’Outre-mer sont prioritaires lorsqu’ils demandent une chambre au Crous, à niveau de bourse égal avec un(e) étudiant(e) de France hexagonale. Les logements en résidence Crous t’aideront à t’installer plus facilement dans une nouvelle ville étudiante.

Une prise en charge du voyage pour venir en France hexagonale

Concernant le voyage pour venir en France hexagonale, le Passeport Mobilité Études peut prendre en charge un vol aller-retour pour les étudiant(e)s d’Outre-mer, en fonction de leurs ressources financières. Si tu es boursier(e), le billet d’avion sera remboursé à 100 % et, si tu es éligible mais non-boursier(e), c’est 50 % du billet qui sera pris en charge. Le dispositif s’applique également pour les départs vers un autre territoire d’Outre-mer ou dans l’Union européenne, à condition que la formation visée ne soit pas disponible localement.

Pour bénéficier du Passeport Mobilité Études, tu dois remplir certains critères, notamment être âgé(e) de moins de 26 ans au 1er octobre de l’année universitaire, habiter en Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte, Réunion, Saint-Barthélemy ou Saint-Martin et être rattaché(e) à un foyer fiscal ne dépassant pas les 26 631 euros sur le dernier avis d’imposition. La demande est renouvelable chaque année universitaire et tu peux postuler sur le site de LADOM, l’Agence de l’Outre-mer pour la mobilité.

Ces aides sont conçues pour t’accompagner dans ton parcours d’études en France hexagonale et faciliter ton installation loin de chez toi. N’hésite pas à te renseigner davantage auprès des organismes compétents pour en bénéficier.

Lire aussi : La France : un rayonnement international différencié et une attractivité inégale

Soutien financier des étudiants d’Outre-mer

Un soutien financier renforcé

L’examen du droit aux bourses sur critères sociaux a été modifié pour mieux prendre en compte l’éloignement du domicile familial.

Dans le cadre de cet examen, des points de charge sont désormais attribués pour augmenter les plafonds de revenus déterminant l’éligibilité. Auparavant, les étudiant(e)s réalisant leurs études à plus de 250 kilomètres de leur foyer pouvaient bénéficier de jusqu’à deux points de charges.

Dorénavant, les attributions sont les suivantes :

  • Une mobilité entre 3 500 et 13 000 kilomètres (notamment pour les étudiant(e)s de la Réunion, de Mayotte, de la Guyane, de la Martinique, de la Guadeloupe et de Saint-Pierre-et-Miquelon en mobilité dans l’Hexagone) donne droit à 3 points de charge au total.
  • Une mobilité à partir de 13 000 kilomètres (notamment pour les étudiants de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie Française en mobilité dans l’Hexagone) permet d’obtenir 4 points de charge au total.

L’attribution de ces points de charge permet non seulement d’augmenter le montant des bourses pour les étudiant(e)s en mobilité déjà boursier(e)s, mais également de rendre éligibles aux bourses de nouveaux étudiant(e)s.

Lire aussi : Les bourses du CROUS seront augmentées pour les étudiants d’Outre-mer

Un maintien de la bourse pendant les vacances d’été

D’habitude, les bourses ne sont pas versées pendant les mois de juillet et d’août. Cependant, cette règle ne s’applique pas aux étudiant(e)s ultramarins en mobilité pour leurs études. Certains d’entre eux peuvent continuer à recevoir leur financement pendant l’été dans les cas suivants :

  • Tous les étudiant(e)s boursier(e)s vivant en France hexagonale dont les parents résident dans un territoire d’Outre-mer.
  • Les étudiant(e)s de Wallis-et-Futuna qui étudient en Nouvelle-Calédonie.
  • Les étudiant(e)s en Polynésie française ou Nouvelle-Calédonie, mais qui ont dû changer d’île pour trouver leur formation.

Les différentes bourses dans les Outre-Mer

En plus de ces dispositifs principaux, il existe également des aides spécifiques disponibles dans chaque département ou collectivité d’Outre-mer. Pour les connaître, il est recommandé de se renseigner directement auprès de ces institutions. En France hexagonale, de nombreuses associations sont également présentes pour vous informer sur les démarches et les aides auxquelles vous pourriez avoir droit.

Ces aides spécifiques sont répertoriées sur ce lien. Prends le temps de consulter la carte des aides régionales et dans les Outre-Mer.

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une