Image article poésie XXIème siècle

La poésie au XXIe siècle

À lire dans cet article :

Tu le sais, un des objets d’étude pour les épreuves du bac de français est la poésie du XIXe au XXIe siècle. C’est la raison pour laquelle nous te proposons dans cet article de nous pencher spécifiquement sur la poésie au XXIe siècle, période parfois un peu délaissée, bien que particulièrement riche !

Une courte présentation de la poésie contemporaine

Tout d’abord, si tu souhaites commencer par un point sur la poésie du XIXe au XXIe siècle, nous te suggérons de consulter cet article réalisé à cet effet.

La poésie contemporaine est difficile à définir : sa diversité semble être sa première caractéristique. Pour commencer, il convient de souligner qu’il n’y a pas de mouvement revendiqué, mais plutôt des pratiques divergentes qui varient d’un(e) poète à l’autre.

Questionner les pouvoirs et les inspirations de la poésie

La poésie du XXIe siècle a pour principale caractéristique de s’interroger sur ses propres pouvoirs. Par exemple, certaines peuvent vouloir privilégier la célébration du monde dans la lignée de la poésie lyrique des siècles précédents. D’autres en revanche préfèrent jouer avec les mots, leurs sens et leurs sons, ainsi que les codes poétiques.

Notons dans cette perspective que la plupart des poètes d’aujourd’hui écrivent dans des formes libres : la contrainte formelle et les rimes ne sont plus l’apanage de la poésie actuelle.

Lire aussi : Le parti pris des choses, Francis Ponge

L’expérimentation du langage

Tout comme les surréalistes et les grands noms du XXe siècle comme René Char, Francis Ponge ou Henri Michaux, certains poètes contemporains conçoivent encore leur art comme une expérimentation sur le langage au service du sens. Ainsi, le lecteur doit répondre à la volonté du poète, en décryptant de manière méticuleuse le texte afin d’en comprendre le sens.

Une écriture de la quête de sens aux multiples influences

Les poètes et poétesses du XXIe siècle continuent donc à s’interroger sur l’homme, mais aussi sur la société autant que sur la poésie elle-même.

Elle profite aussi de certains apports étrangers comme le petit poème japonais, le haïku.

Lire aussi : Le mouvement littéraire de la négritude

Une poésie du renouveau

Pour certains poètes actuels, on note un retour vers une expression plus sobre, plus simple, mettant au second plan la recherche purement langagière afin d’aboutir à davantage d’authenticité.

Dès lors, Philippe Jaccottet se pose d’ailleurs la question suivante : Comment peut-on écrire simplement les choses du monde ? Les poètes appartenant à cette mouvance se soucient autant du sens des mots que de la beauté qu’ils décrivent.

La poésie contemporaine et l’expression de la diversité

Au XXIe siècle, et dans la lignée du siècle précédent, la poésie continue d’évoluer et de se réinventer. Les poètes contemporains explorent une multitude de sujets, reflétant la complexité du monde moderne. Ils abordent des thèmes tels que la mondialisation, l’identité, les enjeux sociaux et l’environnement.

La diversité des voix poétiques s’est dans le même temps élargie, avec des poètes issus de différentes cultures et origines, qui apportent une richesse et un spectre d’expériences plus large. La poésie contemporaine se caractérise par son audace, son expérimentation formelle et son engagement avec le monde qui l’entoure.

Une poésie de la réalité

Le quotidien, la réalité non édulcorée, est aussi l’objet de la poésie du XXIe siècle. De fait, l’expression se fait plus concrète, en mettant par exemple au centre des poèmes des objets de la vie de tous les jours. Les productions poétiques sont également parfois plus sombres, en se concentrant sur des faits marquants de l’actualité (par exemple le génocide du Rwanda, l’Afghanistan, la misère en Occident). C’est le cas du recueil de poèmes d’Ariane Dreyfus, intitulé Iris, c’est votre bleu (2008), ou celui de Claude Ber, La mort n’est jamais comme… (2003). D’autres encore dénoncent la violence de l’humanité, les débordements de la société de consommation (Denis Roche, Bernard Noël).

Le slam

Parmi les poètes d’aujourd’hui figurent également les slameurs : ces derniers vont plus loin dans l’expression du désenchantement. On peut citer l’un d’entre eux, Fabien Marsaud, connu sous le nom de Grand Corps Malade. Celui-ci obéit aux règles du slam, qui sont les suivantes : le texte, où il s’agit d’émouvoir par les mots, est caractérisé par ses rimes et assonances, ses cadences régulières, sans accompagnement musical (contrairement au rap).

Quelques poètes du XXIe siècle

Philippe Jaccottet

Philippe Jaccottet, né en 1925, est un poète qui peut être qualifié de poète de la nostalgie. Adepte des haïkus, qui traduisent bien que tout est éphémère, il cherche à mettre en évidence le fait que tout échappe à l’homme. Pour lui, le poème est un vecteur d’émotion permettant de, capturer et retenir ce qui disparaît. Il s’agit de répondre aux mêmes questions que l’homme se pose de toute éternité. Un de ses recueils les plus connus est Un cahier de verdure (1990).

Guy Goffette

Passionné de Verlaine, la poésie de Guy Goffette, né en 1947, mêle dans un lyrisme apaisé, un lyrisme du quotidien, mettant en valeur les paysages et les objets. Par exemple, dans son recueil La Vie promise (1991), le rapport au réel est primordial, il refuse le surréel ; il s’agit pour lui de recréer une émotion et de la rendre accessible à tous.

Jacques Ancet

L’œuvre de Jacques Ancet, poète né en 1942, mêle essai, poésie et prose romanesque. C’est un « militant » de la poésie. Son site Internet et son blog sont très fréquentés, il rêve d’une diffusion encore plus importante de la poésie. Il fait l’éloge de la présence et du simple, notamment dans son recueil Un homme assis et qui regarde, paru en 1997.

Tomas Tranströmer

Le recueil Baltiques du poète suédois, né en 1931 et Prix Nobel de Littérature en 2011, est traduit en 55 langues. On le considère comme l’un des maîtres de la métaphore ; par son intermédiaire, il cherche à mettre l’émotion à la portée du lecteur.

Adonis

Pour Adonis, poète francophone d’origine syro-libanaise né en 1930, le poète doit créer un espace pour mieux voir le monde et tenter d’unifier l’éphémère et l’éternel. Un de ses recueils emblématiques est La forêt de l’amour (2009). Le poème est pour lui le lieu même où la pensée se forme, se déforme et se divise. Adonis est le poète du déplacement, du métissage des chants, mais aussi de la mouvance des corps, dans une nature sauvage et indomptable.

Lire aussi : La poésie du XVIIe au XVIIIe siècle

Conclusion

Héritière de la poésie de la fin du XXe siècle, diverse, innovante, libre, la poésie de cette première décennie du XXIe siècle se montre aussi dynamique qu’agitée. Elle échappe aux courants, mais laisse entrevoir des tendances : celle d’un renouveau du lyrisme et celle d’une poésie d’expérimentation, proche des arts plastiques. Elle tente d’exprimer la réalité du monde sensible. Même si la poésie se vend peu dans les librairies, il n’en demeure pas moins que l’intérêt pour cette expression est toujours répandu, et gagne en popularité grâce aux blogs, les ateliers de création physiques ou en ligne.

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une