devenir community manager

Comment devenir community manager ?

À lire dans cet article :

Si tu es à l’aise sur les réseaux sociaux, que tu as un talent pour la communication et quelques notions de marketing, le métier de community manager pourrait bel et bien t’intéresser. Mais en quoi consiste exactement cette profession ? Quelles études faut-il suivre pour candidater à un tel poste ? Et quel est le salaire moyen dans ce domaine ? Nous te dévoilons les réponses aux questions que tu te poses sans plus tarder.

Qu’est-ce qu’un community manager ? 

Le terme anglophone Community Manager, parfois traduit en français par « animateur de communauté », est devenu courant. Ce métier émerge principalement de l’essor des réseaux sociaux et de leur utilisation à des fins commerciales.

La « communauté » désigne les utilisateurs de diverses plateformes en ligne (Facebook, Twitter, Instagram, YouTube, Linkedin, etc.) qui suivent une page ou s’intéressent à des événements ou des produits spécifiques. Le community manager est en quelques sortes le représentant des entreprises ou marques sur ces réseaux sociaux. En d’autres termes, le community manager est l’ambassadeur d’un produit, d’une offre, d’un évènement, d’une entreprise, d’une association ou encore d’une marque sur les réseaux sociaux. Dans son travail, il va chercher à attirer l’attention d’une audience et à susciter son engagement. Il modère également les interactions avec la communauté pour s’assurer du respect des règles et des valeurs établies, avec pour objectif ultime d’accroître la visibilité et d’élargir l’audience.

Pour réussir sa mission au mieux, le community manager élabore une stratégie de communication sur les médias sociaux, en se renseignant sur la culture et les valeurs de l’entreprise, et en prenant en compte ses objectifs. Il s’assure également de conserver l’image et la réputation de la marque qu’il représente grâce à ses compétences rédactionnelles et sa connaissance du web, tout en restant à l’affût des actualités et des tendances, pour ajuster sa stratégie et améliorer l’approche éditoriale.

Lire aussi : Tout savoir sur les métiers de la communication

Quelles sont les missions du community manager ?

Les entreprises, associations et autres organisations confient à leur community manager les tâches suivantes :

  • maintenir la réputation en ligne d’une marque,
  • développer une stratégie sur les réseaux sociaux adaptée à la marque,
  • animer la communauté pour encourager l’engagement et fidéliser le public,
  • créer et diffuser divers contenus tels que des textes, des photos, des infographies,
  • des vidéos et des podcasts, planifier des publications à l’aide d’outils comme Hootsuite, Buffer ou Tweetdeck,
  • assurer la modération des commentaires des utilisateurs,
  • gérer la relation client et répondre aux questions,
  • organiser des événements, des jeux et des concours,
  • établir des partenariats avec d’autres blogs et des influenceurs, et enfin,
  • analyser les données statistiques et suivre les performances de la page au fil du temps

Lire aussi : Qu’est-ce que la licence professionnelle communication ?

Pourquoi travailler en tant que community manager ? 

Avant de devenir community management, tu dois savoir que c’est un métier au cœur des interactions humaines au cœur de la communication digitale. Le community manager, dans son rôle, exploite son expertise des réseaux sociaux et ses compétences en rédaction pour captiver et fidéliser les internautes.

En tissant des liens avec des influenceurs, il renforce l’image de marque qu’il cherche à promouvoir. Que ce soit en tant qu’indépendant ou membre d’une équipe interne, le community manager joue un rôle central pour l’entreprise. Il agit en tant que médiateur entre l’entreprise et sa communauté, en utilisant les retours et commentaires pour guider de nouvelles stratégies.

La réputation en ligne d’une page ou d’un site web, la visibilité d’un produit ou d’une offre, mais aussi l’activité globale d’une entreprise sur les réseaux sociaux reposent en grande partie sur ses épaules.

Le community manager se concentre principalement sur l’agrandissement de la notoriété d’une entreprise ou d’une marque. Dans son travail, il a le pouvoir de prendre des décisions, tout en restant aligné sur ses objectifs. Il peut aussi être amené à travailler pour des personnalités publiques, chargé d’améliorer leur image et de promouvoir leurs nouveautés.

Grâce à ses compétences relationnelles, le community manager ouvre la voie à de nombreuses opportunités pour l’entreprise. Avec un portefeuille client bien garni, il peut envisager un avenir professionnel prometteur et des perspectives d’évolution de carrière enrichissantes.

Quelles études pour devenir community manager ?

Il y a actuellement peu de programmes universitaires spécifiquement axés sur le métier de community manager. Toutefois, les nouveaux bacheliers qui voudraient devenir CM disposent d’une variété d’options pour acquérir les bases et les connaissances nécessaires. Voici quelques exemples d’écoles offrant des formations adaptées à ce secteur, notamment des écoles de commerce, des écoles axées sur les hautes technologies et des écoles de communication :

  • L’ECITV avec la formation « Responsable Marketing et Communication » d’une durée de 3 ans pour maîtriser les codes et outils du web ;
  • L’ISEFAC avec la formation Digital & Réseaux Sociaux : une école de Management en Communication et en Marketing pour obtenir un BTS, un DUT ou une L2, option Stratégies marketing et de Stratégies en communication ;
  • L’INSEEC pour obtenir un Master of Science 2 option Médias Sociaux et une spécialisation en Communication Digitale et Community Management ;
  • L’ECS pour obtenir un Master en Communication Digitale ;
  • L’École MultiMedia qui propose une alternance de 12 mois pour les professionnels et les diplômés en Bac + 3 souhaitant affiner leurs connaissances en communication digitale.

En plus de ça, suivre un cursus axé vers le webmarketing peut aussi être une clé pour se lancer et réussir dans le domaine du community management. Les bases du marketing digital, apprises dans ces formations, permettent de se familiariser avec les différentes facettes du CM (SEO, rédaction web, e-commerce, etc.).

À noter que bon nombre d’étudiants en communication et journalisme sont recevables et performants dans le métier de community manager. Le développement de l’enseignement à distance a également donné lieu à des programmes de formation délivrant des certificats pour devenir community manager.

Quel est le salaire d’un community manager ?

Les rémunérations des community managers peuvent varier considérablement en fonction de leur statut. Environ 70 % des CM en CDI gagnent entre 20 000 et 40 000 euros par an. Pour les freelances, presque la moitié touchent moins de 200 euros par jour de travail, tandis que 30 % dépassent les 300 euros quotidiens. Le niveau d’expérience, qu’il s’agisse d’un community manager senior ou junior, ainsi que la localisation géographique, jouent également un rôle dans la détermination du salaire.

En moyenne, un community manager expérimenté perçoit entre 28 000 et 45 000 euros brut par an. La rémunération peut également être influencée par la structure employeur ainsi que la nature du client (personnalité publique, événement, association, PME, etc.).

Pour qui travaille le community manager ? 

Le community manager est devenu un acteur incontournable au sein de nombreuses entreprises. En effet, la présence sur les réseaux sociaux constitue désormais la même importance que les sites internet. Il peut aussi être associé à une agence de communication chargée de plusieurs clients à la fois.

Toutefois, dans la plupart des cas, il est intégré directement à l’équipe de l’entreprise. Au départ, les postes de CM étaient souvent créés au sein d’agences, de startups ou dans le secteur des hautes technologies, faisant partie intégrante des équipes de médias sociaux ou d’influence. Initialement, la gestion des communautés était souvent confiée aux branches commerciales ou de communication des entreprises. Parfois, c’était même le dirigeant lui-même qui s’en chargeait, car c’est une tâche délicate qui nécessite une connaissance approfondie de l’entreprise et de ses valeurs.

Cependant, avec la complexification croissante du webmarketing, la gestion des communautés est devenue une charge trop lourde pour les dirigeants et surtout un métier à part entière. Il est désormais essentiel de recourir à un expert qu’il soit indépendant ou en interne. Selon une étude, un tiers des community managers travaillent dans le secteur de la communication ou des médias, et près de 20 % dans des entreprises informatiques. Bien qu’ils soient généralement employés à plein temps, de plus en plus de CM indépendants proposent leurs services en freelance.

En effet, le community manager a généralement le choix entre deux statuts principaux : travailler en freelance ou être employé en interne. En tant que freelance, il bénéficie de la liberté de sélectionner ses missions et de gérer son emploi du temps selon ses disponibilités. Souvent, le CM freelance choisit de se spécialiser dans un domaine spécifique pour offrir une expertise plus pointue.

Lire aussi : Les salaires des métiers de la communication

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une