CMI tout savoir

Tout savoir sur le Cursus Master Ingénierie (CMI) à l’université

À lire dans cet article :

Tu es intéressé(e) par l’ingénierie, mais tu n’as pas envie de passer par la case « prépa » ? Nous avons peut-être la solution qu’il te faut. Connais-tu le Cursus Master Ingénierie ? Une formation sur cinq ans à suivre à l’université dans l’objectif de devenir ingénieur. Lis cet article pour plus d’informations.

CMI, qu’est-ce que c’est ?

Le Cursus Master Ingénierie (CMI), est une formation en 5 ans (de niveau bac+5), qui te permet de devenir ingénieur(e). C’est une formation qui se veut « renforcée » par rapport au parcours universitaire classique. Elle vient en « support » à une formation déjà existante. Il faut donc être prêt(e) à suivre une formation exigeante et à fournir une quantité importante de travail personnel.

Autrement dit, tu suis la même licence et le même master que tes camarades de promotion, mais à côté de ça, tu as d’autres matières propres à ton cursus : des activités supplémentaires en petits groupes, des mises en situation et 6 ECTS en plus à chaque semestre (soit environ 60 heures). Pour faire simple, c’est un peu comme une option.

Pendant ce cursus, tu acquières les compétences techniques et théories pour devenir ingénieur(e) dans de nombreux domaines propres au secteur des produits et des systèmes de production tels que : la biotechnologie, les mathématiques, la physique, la chimie, l’environnement, l’électronique, les énergies renouvelables, le génie civil, l’informatique, la mécanique, etc. Mais aussi, de l’ingénierie dans le secteur des services : la finance, la géographie, l’aménagement, l’économie, l’information-communication, le tourisme, le patrimoine, etc.

Pourquoi faire un CMI ?

Le réel avantage du CMI, c’est sa dimension universitaire. Effectivement, tu es à l’université, ce qui signifie que :

  • Tu ne fais pas de prépa. Eh oui, tu n’es pas obligé(e) de passer par la case « prépa » et donc par deux années très intenses, de stress et de grosse charge de travail.
  • Tu n’as pas de concours à passer. À la fac, les admissions ne se font pas sur concours. En étant inscrit(e) à la fac, tu n’as pas à passer des concours d’entrée comme c’est le cas pour les écoles d’ingénieurs.
  • Tu n’as pas à payer les frais de scolarité ! Enfin, tu dois payer les frais de scolarité universitaires classiques (de 170 € pour une licence et 243 € pour un master pour les non-boursiers et gratuits pour les boursiers du Crous), mais rien de plus !

Comme tu peux le voir, de (gros) avantages qui peuvent rendre tes années dans le supérieur plus tranquilles.

Le programme au sein du CMI

Au programme

À l’issue du CMI, tu es censé(e) pouvoir intégrer directement le marché du travail. Les enseignements de ce cursus placent l’innovation et les sciences au centre de ta formation. Au programme, tu peux donc suivre des cours fondamentaux tels que :

  • Mathématiques ;
  • Chimie ;
  • Physique ;
  • Informatique ;
  • Géographie et aménagement ;
  • Géosciences ;
  • Sciences et Génie des Matériaux ;
  • Électronique, énergie électrique, automatique, etc.

Puis, en fonction de la spécialité choisie, ainsi que des cours en lien avec ta spécialité, tu suis des matières plus spécifiques telles que :

  • Mécanique ;
  • Écologie ;
  • Génie civil ;
  • Économie et finance ;
  • Édition et multimédia ;
  • Ingénierie du tourisme culturel et des territoires, etc.

Pour ce qui est de la répartition des cours, sache que le CMI est élaboré comme suit :

  • Les enseignements de spécialité (50% du programme) : Pour te permettre de gagner une expertise dans le secteur visé ;
  • Les disciplines fondamentales (30 % du programme) : Pour t’apporter les connaissances utiles à tes ambitions professionnelles et développer tes capacités d’analyse et de synthèse ;
  • Les compléments scientifiques et techniques (10% du programme) : Pour que tu puisses avoir toutes les compétences numériques nécessaires.
  • Les compétences organisationnelles, sociales et environnementales (20% du programme) : Pour développer ton autonomie et ton esprit de cohésion, pour comprendre les enjeux sociétaux, etc.

Sache qu’en choisissant de suivre le Cursus Master Ingénierie, tu es prêt(e) à avoir 20% de cours en plus que les autres et du coup plus d’heures et donc plus de travail. Il faut donc être bien motivé(e).

Professionnalisation

L’une des forces du CMI, c’est sa forte empreinte professionnalisante. La pédagogie du CMI met un point d’honneur à te faire découvrir, en intégralité, la vie professionnelle en ingénierie grâce à :

  • Un apprentissage actif par projets : études de cas, conférences, séminaires, etc.
  • Une immersion dans le monde du travail en ingénierie : stage en entreprise, visites de laboratoires, centres de recherche, intervention de professionnels, coaching, etc.

Aussi, pour valider ta formation, tu dois passer un minimum de 28 semaines en stage (dont 14 minimum en entreprise), ce qui te permet d’acquérir de bonnes compétences dans ton domaine de prédilection et surtout d’avoir déjà un pas dans le secteur de l’ingénierie.

Par la même occasion, sache que tous les étudiants en CMI doivent effectuer trois mois d’échange à l’étranger. Ce qui te permettrait de te faire une expérience internationale et te perfectionner en langue.

Validation

Pour valider ton CMI, tu dois gérer ta formation. Jusqu’ici, rien d’étonnant, mais, la vraie question, c’est : comment faire ? 

Le CMI se valide à la fois sur contrôle continu, mais aussi via des examens finaux : les fameux « partiels » de fin de semestre. Évidemment, tes stages doivent également être validés par ton tuteur.

À noter : en CMI, impossible de redoubler. Effectivement, toute personne qui ne valide pas son semestre se voit contrainte d’arrêter ce cursus pour se retrouver uniquement sur les bancs de la licence (ou du master) dont il provient.

Dans quelle université trouver un CMI ?

Toutes les universités proposant un CMI proviennent du Réseau Figure, un organisme international coopératif d’universités autonomes. C’est sur leur site que tu vas avoir davantage d’informations sur les formations et les universités au « cas par cas ». On te conseille vivement d’y jeter un coup d’œil.

Au total, ce sont 31 universités qui proposent plus de 100 CMI différentes en France et à l’international. Voici quelques formations proposées (liste non exhaustive) :

  • Le Mans Université
    • Acoustique
  • Université d’Angers
    • Biologie Systémique du végétal
    • Lumomat
    • Photonique, Signal, Imagerie
    • Chimie-Environnement
  • Université de Poitiers
    • Biologie Santé
    • Sciences chimiques
    • Informatique
    • Géosciences appliquées : hydrogéologie, matériaux/minéraux
  • Université de Cergy
    • Biomatériaux pour la santé
    • Ingénierie en Chimie Macro et Moléculaire pour l’Energie et la Santé
    • Traitement de l’information et gestion de l’énergie électrique
    • Géosciences pour l’énergie (Geosen)
    • Génie Civil
  • Université de Reims
    • Bioraffinerie
    • Ingénierie informatique : High-Performance Visual Computing HPVC
  • Université de Toulouse III Paul Sabatier
    • Chimie
    • Sciences et génie des matériaux
    • Électronique, énergie électrique, automatique
  • Université de Lorraine
    • Biotechnologies en Microbiologie et Ingénierie Moléculaire
  • Université d’Orléans
    • Chimie pour l’Innovation Thérapeutique et la Cosmétique
    • Ingénierie statistiques des données et modélisation ISDEM
  • Université de Nanterre
    • Data Sciences for Social Sciences
    • Transition, territoires et participation
    • Ingénierie pour l’aéronautique, les transports et l’énergétique
  • Université de La Rochelle
    • Durabilité des matériaux et des structures
    • Mathématiques et Applications
    • Génie biotechnologique
    • Ingénierie des contenus numériques en entreprise
    • Ingénierie du bâtiment
    • Géosciences et géophysique du littoral
  • Université de Pau
    • Ecodev
    • Mathématique Ingénierie
    • Géoénergie, environnement et matériaux
  • Université de Panthéon-Assas
    • Économie, Finance études quantitatives et statistique
  • Université de Franche Comté
    • Editions Numériques et Patrimoine de l’Antiquité à nos jours
    • Géologie appliquée
    • Sciences de l’information géographique pour l’innovation territoriale
    • Photonique, micro-nanotechnologies, temps-fréquence, pics
    • Ingénierie de l’environnement et des territoires
    • Ingénierie systèmes et logiciels
    • Ingénierie structures et systèmes intelligents
    • Hydrogène énergie et efficacité énergétique
  • Université d’Aix-Marseille
    • Géologie des ressources et du développement durable
    • Ingénierie du mouvement humain
    • Ingénierie environnementale
    • Immunologie
  • Université Savoie-Mont Blanc
    • Informatique
    • Ingénierie en géosciences
  • Université d’Avignon
    • Ingénierie de la production alimentaire
    • Ingénierie informatique
    • Modélisation géographique des territoires
    • Ressources en eau et environnement
    • Ingénierie des productions végétales
    • Ingénierie en histoire et multimédia
  • Université de Strasbourg
    • Informatique, Image, Réalité Virtuelle, Interactions et Jeux
    • Informatique système et réseau
    • Mécatronique et énergie
    • Micro-nano électronique
  • Université de Nantes
    • Informatique et Mathématiques de l’optimisation (Optim)
    • Ingénierie statistiques IS
    • Ingénierie nucléaire et applications INA
    • Ingénierie en Calcul Mathématique ICM
  • Université de Bordeaux
    • Ingénierie de la Statistique et de l’informatique
    • Optimisation mathématique et algorithmes pour l’aide à la décision (optim)
    • Physique : rayonnements et instrumentation
    • Ingénierie et maintenances de système pour l’aéronautique et les transports
    • Ingénierie géologique et civile
    • Ingénierie mécanique, génie civil et énergétique
  • Université Sorbonne Nouvelle
    • Mécanique
    • Physique fondamentale et appliquée
    • Smart et Green électronique

Comme nous te l’avons déjà dit plus haut, on te conseille de faire un tour sur le site de Réseau Figure pour voir toutes les formations mises à ta disposition.

Comment intégrer un CMI ?

Comme pour intégrer une université, la candidature se fait via Parcoursup (rubrique « Cursus master en ingénierie »). Mais, l’entrée en CMI est sélective, c’est pourquoi un dossier (note de première et de terminale) te sera demandé pour intégrer le cursus. Aussi, tu devras passer un entretien de motivation pour rendre compte de ta détermination.

D’ailleurs, il est conseillé de suivre des spécialités scientifiques pour intégrer la licence associée au CMI, même si certaines formations acceptent parfois d’autres types de profils, ainsi que des bacheliers en STL ou STI2D.

Enfin, si la formation que tu suis actuellement ne te plaît pas et que tu souhaites te réorienter en CMI, sache que des passerelles sont possibles en début de cursus pour toutes étudiantes de licence, de prépa ou de BUT en cohérence avec le CMI ! Plutôt intéressant, non ?

Les débouchés du CMI

Le CMI te permet une insertion rapide dans le monde professionnel dans ton domaine de spécialité. Du coup, une fois diplômé(e) tu peux, sans trop de difficultés, commencer à travailler en tant qu’ingénieur ! D’ailleurs, 90% des étudiants optent pour cette option et trouvent un emploi directement après avoir étudié en CMI.

Toutefois, si tu souhaites poursuivre tes études, c’est possible aussi. Beaucoup décident de poursuivre en doctorat et de faire une thèse pour décrocher un bac+8 dans ton domaine d’études.

À noter : En CMI, tu n’obtiendras pas le titre « d’ingénieur diplômé », délivré uniquement par les écoles d’ingénieurs, mais tu seras reconnu en tant que tel, car c’est un diplôme reconnu par l’État.

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une