ST2S

Concours GEIPI Polytech : le témoignage d’Ariane, étudiante à Polytech Clermont

À lire dans cet article :

Si tu t’intéresses aux écoles d’ingénieurs pour la rentrée prochaine, alors tu n’es sans doute pas passé(e) à côté du concours commun GEIPI Polytech. Riche de 34 écoles partenaires, il est l’un des concours préférés des bacheliers. Dans ce nouvel article témoignage, nous te proposons de découvrir le profil d’Ariane, étudiante en première année à Polytech Clermont. Elle nous a livré son expérience du concours GEIPI Polytech, passage obligatoire pour accéder à l’un des campus des écoles Polytech. 

 

Ariane a accepté de répondre à nos questions au sujet du concours commun GEIPI Polytech. La préparation, les épreuves, sa première année, etc. Elle revient avec nous sur cette première expérience de concours post-bac.

Par ailleurs, si les écoles du groupe t’intéressent, nous te conseillons de jeter un petit coup d’œil à notre article complet sur le concours commun GEIPI Polytech. Tu y trouveras la réponse à toutes tes questions et bien plus encore.

 

Ariane nous en dit plus sur le concours GEIPI Polytech

Bonjour Ariane, pourrais-tu te présenter en quelques mots pour nos lecteurs ? 

Bonjour à tous, j’ai 18 ans et suis originaire de Clermont-Ferrand. Au lycée, j’ai suivi les spécialités mathématiques, SVT et physique-chimie, que j’ai finalement abandonnée en classe de terminale. Je suis aujourd’hui en première année de prépa intégrée à Polytech Clermont.

 

Comment as-tu su que tu voulais intégrer une école d’ingénieurs ? 

Au début, je ne savais pas du tout vers quoi m’orienter, j’étais perdue ! Je savais que j’aimais bien la biologie, mais je ne savais pas si je préférais aller à l’université, dans un IUT ou encore dans une école d’ingénieurs.

Je me suis un peu renseignée sur les écoles d’ingénieurs et ça m’a beaucoup plu, parce que les parcours sont très divers. J’ai regardé quelles écoles étaient à côté de chez moi et j’ai découvert l’INSA, Sup’Biotech et Polytech Clermont.

Pour être honnête, au début de la procédure GEIPI Polytech, je ne savais pas exactement quelle école je voulais intégrer, mais j’avais envie de tenter ma chance.

 

Comment as-tu découvert le concours commun GEIPI Polytech ? 

J’ai découvert le concours principalement via Parcoursup et j’en ai à nouveau beaucoup entendu parler lors de salons de l’orientation. Je n’avais pas tout saisi au début : comment s’inscrire, l’admission sur dossier, les concours commun, etc. alors j’ai fouillé sur Internet et sur Parcoursup.

 

« Ce n’est plus notre note qui compte, mais notre position dans le classement »

Comment se sont passées les épreuves écrites du groupe GEIPI Polytech ? Quelle épreuve as-tu choisie parmi celles proposées ? 

Tout s’est plutôt bien passé. Les écrits durent 3 heures et sont scindés en 2 épreuves : une épreuve de mathématiques commune à tous les candidats et une épreuve au choix parmi physique-chimie, sciences de l’ingénieur, numérique et sciences informatiques, SVT et biologie-écologie. Pour ma part, j’ai choisi l’épreuve de SVT.

Je n’ai pas eu une super note en mathématiques, mais je savais que ce qui comptait le plus c’était le classement, donc j’essayais de ne pas trop m’en faire.

 

Comment t’es-tu préparée aux épreuves écrites du concours ? 

J’avais demandé quelques conseils à ma professeure de mathématiques et elle avait même accepté de corriger mes exercices de temps en temps, pour que je puisse m’entraîner en dehors des heures de cours. J’ai surtout eu recours à des annales de mathématiques et pour la SVT, j’ai relu tout le programme de l’année de terminale et j’ai fait des fiches.

J’ai eu la chance d’être encadrée par mes professeurs, ils étaient là pour répondre à toutes nos questions et nous aider dans nos révisions. Ils m’ont aussi donné quelques petits tips pour le concours.

Lire aussi : Comment réviser les matières scientifiques depuis chez toi ?

 

Te sentais-tu confiante ? 

Moyennement ! J’avais un peu confiance en moi, mais j’étais aussi très stressée parce que c’était la première fois que je passais un concours. En plus, arrivée à l’épreuve de SVT, je me suis rendu compte que ce n’était pas du tout le programme que j’avais révisé, donc j’ai été un peu décontenancée. Mais finalement, plus de peur que de mal !

 

« Le concours GEIPI Polytech est accessible à tous »

Comment résumerais-tu ton expérience GEIPI Polytech en deux mots ? 

Je dirais que le concours est accessible à tous : que ce soit au niveau de la difficulté ou du prix. Et ensuite je dirais nouveauté. Un concours n’a rien à voir avec ce que nous faisons au lycée : ce n’est plus notre note qui compte, mais notre position dans le classement !

 

Comment se passe cette première année à Polytech Clermont ? 

Tout se passe bien. Au début, j’étais un peu stressée vis-à-vis de la charge de travail. J’avais peur de ne pas réussir à suivre le rythme, mais finalement, tout est arrivé progressivement. Au niveau du fonctionnement, je dirais que c’est un peu comme à l’université, nous avons des partiels de mi-semestre pour évaluer notre progression.

 

Comment définirais-tu la charge de travail ? 

C’est moins dense que dans une prépa classique, le niveau est aussi plus accessible. Nous n’avons pas beaucoup d’heures de cours par semaine, ce qui nous laisse du temps pour le travail personnel.

Lire aussi : Comment gérer la charge de travail au lycée ?

 

Qu’envisages-tu pour la suite de ton parcours ? 

J’aimerais beaucoup intégrer la spécialité génie-biologie de Polytech Clermont pour ensuite pouvoir travailler dans la biologie ou la chimie ou peut-être même faire un doctorat. Je n’ai pas encore d’idées prédéfinies, je verrai où tout ça me mène.

 

Concours GEIPI Polytech : « Il faut bien travailler et tout devrait bien se passer »

Quels conseils donnerais-tu à un élève de terminale qui souhaiterait passer le concours commun GEIPI Polytech ? 

Je leur conseillerais de bien se préparer, c’est très important si tu ne veux pas arriver démuni face à ta copie. Ensuite, pour ce qui est du stress, avec un peu de recul, je conseillerais de ne pas trop s’en faire. Le niveau est accessible : il faut bien travailler et tout devrait bien se passer.

 

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une