intégrer école véto

Comment intégrer une école de vétérinaire ?

À lire dans cet article :

Entrer dans une école vétérinaire peut te sembler difficile : peu d’écoles et surtout peu de places disponibles et beaucoup de candidatures. Mais, ne doute pas de toi. Tu as toutes les capacités d’en intégrer une. Dans cet article, on t’explique les différentes voies d’accès pour intégrer une école vétérinaire : les écoles publiques et l’unique école privée ainsi que les débouchés et les salaires auxquels prétendre après une école vétérinaire.

Qu’est-ce qu’une école vétérinaire ?

Une école vétérinaire est un établissement d’enseignement supérieur spécialisé dans la formation aux métiers de vétérinaire. Ces écoles proposent une formation de 5 ou 6 ans d’études (selon l’année d’admission), permettant aux étudiant(e)s de maîtriser les différents aspects du métier de vétérinaire : la pathologie et médecine vétérinaire, la santé animale, le comportement animal, la recherche et la santé publique vétérinaire, etc.

Les écoles vétérinaires proposent des enseignements théoriques et pratiques, et mettent l’accent sur la pratique en laboratoire ou en clinique, permettant aux étudiant(e)s de développer leur savoir-faire et leurs compétences professionnelles en travaillant sur des projets concrets. Pour aller dans ce sens, des stages et des mises en situation sont également réalisés dans différentes structures vétérinaires.

À la suite d’études vétérinaires dans l’une des cinq écoles vétérinaires de France, tu pourras obtenir ton Diplôme d’État (DE) de docteur(e) vétérinaire et exercer ton métier fièrement.

Les écoles vétérinaires publiques

Les écoles vétérinaires publiques sont des établissements d’enseignement supérieur qui dépendent du ministère de l’Agriculture. Au nombre de quatre, ces Écoles Nationales Vétérinaires (ENV) coûtent 2 625 € par an (gratuites pour les boursiers), auxquels s’ajoute la Contribution de Vie Étudiante et de Campus (CVEC) de 100 € par an.

Voici les quatre écoles vétérinaires publiques en France :

  • l’École Nationale Vétérinaire d’Alfort à Maisons-Alfort (ENVA) ;
  • l’École Nationale Vétérinaire de Lyon (VetAgro Sup) ;
  • l’École Nationale Vétérinaire de Nantes (Oniris) ;
  • l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse (ENVL).

L’école vétérinaire privée : UniLasalle

Depuis 2008, il existe une école vétérinaire privée à Rouen : UniLasalle. Cette école coûte 13 550 € par an les trois premières années, puis 18 600 € les 3 suivantes. Ajoutons à ça, comme pour les écoles publiques, la CVEC de 100€ chaque année. UniLasalle est donc bien plus onéreuse.

Lire aussi : Comment devenir vétérinaire ?

L’admission en école vétérinaire

Ces écoles vétérinaires publiques sont généralement très sélectives. Elles offrent environ 800 places par an, réparties à part égale entre les quatre écoles (soit 200 places par école).

Avant, il fallait obligatoirement faire une classe prépa pour intégrer une école de vétérinaire. Désormais, la formation est directement accessible via Parcoursup. Néanmoins, pour valider ta demande sur la plateforme d’orientation, tu dois répondre à un questionnaire de préorientation en ligne et avoir payé des droits d’inscription. Puis, la sélection s’effectue sur dossier puis sur épreuves pour les candidats admissibles.

Candidater dans les écoles vétérinaires publiques

Dans les ENV, le recrutement s’effectue en effectuant un concours d’admission :

  • Après le bac (admission en 1re année d’école) : ce concours commun d’adresse aux bacheliers de l’enseignement général. Pour le réussir, il est recommandé de choisir les spécialités Sciences et Vie de la Terre (SVT), Physique-Chimie et Mathématiques Complémentaires au lycée.

Les épreuves de ce concours d’admission ont généralement lieu fin avril de l’année de terminale. Si tu es admissible, tu es convoqué(e) pour une demi-journée d’épreuves à laquelle tu t’inscris sur un calendrier disponible sur Parcoursup. Pendant cette demi-journée, tu passes 7 ateliers de 10 minutes, autour de :

  1. Ta relation avec les métiers en lien avec les animaux ;
  2. Tes perspectives d’avenir ;
  3. Ton approche du bien-être animal ;
  4. Ton éthique et ta morale envers les animaux ;
  5. Ton interprétation de données statistiques ;
  6. Ta rapidité à calculer ;
  7. Tes aptitudes visio-spatiales.

À noter : les admis intègrent une école en fonction de leurs vœux et de leur rang de classement et ce classement s’appuie uniquement sur la somme des scores obtenus pour chacune des épreuves.

  •  Après la première année (admission en 2e année d’école) : Ces concours s’adressent aux étudiants qui ont fait le choix de poursuivre leurs études dans un autre domaine après le bac et qui ont décidé de se réorienter en études de vétérinaires ou alors, des étudiants ayant suivi des classes préparatoires pour tenter leurs chances aux concours d’entrée en deuxième année des écoles de vétérinaire. Il existe différents types de concours selon le profil du candidat :
    • Le concours A TB ENV : pour les étudiants de la prépa TB ;
    • Le concours B ENV : pour les titulaires d’une licence ou ayant validé une L2 ;
    • Le concours C ENV : pour les titulaires d’un BTS/BTSA ou DUT, suivis d’une prépa ATS ;
    • Le concours D ENV : pour les titulaires d’un master ou d’un DE de docteur en médecine, pharmacie, odontologie, etc. ;
    • Le concours E ENV : pour certains élèves des Écoles Normales Supérieures Paris-Saclay et Lyon.

 À noter : le nombre de places ouvertes et leur répartition par concours sont fixés, tous les ans, par le décret du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Chaque candidat ne peut se présenter qu’une seule fois au concours d’entrée post-bac après la terminale et deux fois maximum aux concours communs pour entrer en deuxième année.

Candidater à l’école vétérinaire privée : UniLasalle

Cette école recrute uniquement après le bac, selon son propre concours (dossier, entretien de motivation et épreuves pratiques). Les candidatures passent par Parcoursup. L’école offre 120 places par an.

Nous te conseillons de te rendre directement sur le site web de l’école pour avoir davantage d’information sur les modalités des épreuves de son concours. L’école précise que si tu postules pour une formation en anglais, attends-toi à quelques questions en anglais pendant l’entretien de motivation.

Lire aussi : Classement des meilleures formations des écoles vétérinaires sur Parcoursup 2022

Est-il possible de se former au métier de vétérinaire à partir de la troisième ?

Alors, non. Il est impossible de te former au métier de docteur vétérinaire dès le lycée (après l’obtention de ton Brevet des collèges). Par contre, tu peux très bien te former au métier d’auxiliaire vétérinaire. Un beau métier dans lequel tu secondes le vétérinaire.

Le rôle d’un auxiliaire vétérinaire

En tant qu’auxiliaire vétérinaire, tu es au contact constant des animaux. Ton rôle est d’assister le vétérinaire dans ses tâches quotidiennes (prise en charge des patients animaux, communication avec les maîtres, etc.). Ainsi, tu peux être amené(e) à tenir les animaux pendant leurs examens, à préparer et désinfecter les instruments médicaux ou encore assurer le suivi de leurs traitements médicamenteux. Tu dois avoir des connaissances solides en anatomie, physiologie et pathologie animale.

Quelles études faire pour devenir auxiliaire vétérinaire après la troisième ?

Si les longues études de vétérinaire te refroidissent et que le métier d’auxiliaire vétérinaire t’intéresse, sache qu’il existe plusieurs voies possibles pour le devenir :

  • Le bac pro Conduite et Gestion d’une entreprise du secteur canin et félin (CGECF) : tu peux même suivre la spécialisation Santé animale.
  • Le Certificat d’Aptitude Professionnelle agricole Services en milieu rural (CAPA)
    • Option Activités hippiques et de Loisirs : tu peux alors devenir auxiliaire vétérinaire ou auxiliaire spécialisé dans les domaines équestres et des loisirs.

Pourquoi partir à l’étranger pour ses études de vétérinaire ?

Si les études de vétérinaires t’intéressent, tu n’es sans savoir que beaucoup d’étudiants par suivre une formation de vétérinaire à l’étranger (Espagne, Portugal, Roumanie, etc.). Tu te demandes pourquoi ? Voici quelques-uns des arguments qui font pencher la balance des étudiants vétérinaires :

  • Une admission plus facile : en France, le nombre limité de places dans les écoles vétérinaires rend l’admission plutôt difficile. Il y a beaucoup de concurrence. À l’étranger, l’admission est souvent moins contraignante : elle ne demande pas de passer et de réussir un concours. Ce qui en rassure plus d’un.
  • D’autres opportunités : à l’étranger, certaines écoles proposent des programmes spécifiques et/ou des opportunités de recherche, de stages ou d’échanges universitaires non proposés en France. Ce qui peut en intéresser certains.
  • D’autres approches pédagogiques : les écoles vétérinaires à l’étranger peuvent enseigner différemment, ce qui permet aux étudiants de découvrir une pédagogie différente, qui peut-être leur correspond mieux.
  • Une expérience étrangère bénéfique : étudier à l’étranger permet d’ouvrir son esprit, de découvrir une nouvelle culture, etc. En somme, se créer une expérience enrichissante. Souvent, elle conduit à l’apprentissage d’une autre langue. Beaucoup d’étudiants voient donc ça comme une pierre deux coups.
  • Un diplôme reconnu en France : en obtenant un diplôme reconnu en France, l’étudiant peut revenir travailler en France s’il le souhaite. Cette décision ne lui met donc aucune barrière à l’avenir. Au contraire, c’est une valeur ajoutée. Il peut rentrer et s’inscrire au Tableau de l’Ordre des Vétérinaires français, sans aucune obligation de soutenir une thèse de doctorat !

Néanmoins, si cette possibilité d’études à l’étranger t’intéresse reste tout de même prudent(e). Toutes les écoles et universités à l’étranger ne se valent pas. Aussi, parfois, pour que ton diplôme étranger soit valide en France, tu dois passer des équivalences (plus ou moins fastidieuses).

Donc, informe-toi bien sur la formation étrangère avant de te lancer dans une candidature. Aussi, sache que postuler pour une école à l’étranger engendre des coûts et une exigence linguistique en conséquence. Il faut donc faire rentrer ces aspects dans tes paramètres de décision.

Lire aussi : Les études de vétérinaire au Portugal : le témoignage d’Emma

Que faire après une école vétérinaire ?

Les débouchés après une école vétérinaire

Bon, oui, tu deviens vétérinaire, mais la profession de vétérinaire est large. En réalité, il existe plusieurs professionnels différents au sein même de la famille des vétérinaires. Voici quelques exemples de métiers accessibles :

  • Vétérinaire praticien canin : chiens ;
  • Vétérinaire praticien félin : chats, lynx, servals, etc. ;
  • Vétérinaire praticien rural (ou mixte) : bovins, moutons, chèvres, cochons, volailles, etc. ;
  • Vétérinaire praticien équin : cheveux, poneys, ânes, etc. ;
  • Vétérinaire dans l’industrie pharmaceutique ;
  • Vétérinaire dans l’industrie agroalimentaire ;
  • Vétérinaire dans l’armée ;
  • Vétérinaire dans la recherche ;
  • Vétérinaire sapeur – pompier.

Il existe bien sûr de nombreux autres métiers qui peuvent être accessibles après une formation en vétérinaire, cela dépend des compétences acquises et des intérêts personnels de chaque diplômé(e).

Le salaire d’un vétérinaire

En début de carrière, le vétérinaire salarié est rémunéré entre 2 000 et 3 500 € brut/mois. De la même façon en fonction de son expérience, son statut, son type de cabinet, sa localisation géographique (est-ce le seul de sa ville ? de son département ?), sa spécialisation ou encore la complexité de la demande du client, etc. Son salaire peut vite grimper pour atteindre facilement les 4 500€ brut/mois en milieu de carrière.

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une