je n'ai pas eu mon bac, que faire ?

Je n’ai pas eu mon bac, que faire ?

À lire dans cet article :

Les résultats du baccalauréat sont tombés le mardi 4 juillet dernier et tu n’as pas décroché ton examen ? Tu es passé(e) par la case rattrapages, mais n’as pas réussi à gagner le nombre de points nécessaire ? Sache que tu n’es pas le(a) seul(e). Cette année, le taux de réussite au baccalauréat est de 84,9%, ce qui veut dire que 15,1% d’entre vous n’ont pas obtenu le précieux sésame. Dans cet article, nous te parlons des options qui s’offrent à toi si tu es dans cette situation.

Le taux de réussite au baccalauréat recule chaque année un peu plus, ce qui veut donc dire, que cette année encore, le nombre de candidats n’ayant pas réussi à décrocher l’examen s’est encore étendu. Le temps de la crise sanitaire et de l’annulation des épreuves terminales est désormais loin. Eh oui, en 2020 et 2021, les taux de réussite au baccalauréat avaient atteint des sommets avec respectivement 95 et 94% de réussite. Du jamais vu ! Aujourd’hui, il semblerait que le soufflet soit retombé. Plus difficile ? Plus sélectif ? 2023 marque la première année du nouveau baccalauréat sans aucune embûche (avec des épreuves de spécialités en mars). Le taux de réussite de l’année prochaine nous permettra de tirer de véritables conclusions sur la difficulté de cet examen nouvelle génération.

Si tu fais partie des candidats qui n’ont pas obtenu leur baccalauréat, sache qu’il existe des solutions. Nous te les présentons tout de suite !

Redoubler ta terminale pour repasser ton bac

Première solution, celle prise par une grande majorité de candidats non diplômés, tu peux retenter ta chance en redoublant ton année de terminale. Que ce soit dans ton lycée d’origine ou dans un autre établissement, tu peux faire le choix de redoubler ton année et de te présenter à nouveau aux épreuves du baccalauréat. Cette année de redoublement est l’occasion pour toi d’approfondir tes connaissances et de mieux comprendre tout ce que tu n’avais pas intégré la première année. C’est l’opportunité de repartir sur de bonnes bases.

L’avantage, c’est que tu sais déjà à quoi t’attendre, que ce soit les épreuves du baccalauréat, le programme ou le stress de Parcoursup, tu connais déjà.

Passer ton bac en candidat libre

Autre possibilité, passer ton baccalauréat en candidat libre. Si tu n’en peux plus du lycée et que tu ne te sens pas de revenir sur les bancs de ton ancienne classe pour des raisons qui t’appartiennent, sache que tu peux également passer ton bac en candidat libre. Ce qui veut dire que tu te prépares toi-même à l’examen et que tu le passeras ensuite au mois de mars et de juin comme les autres candidats classiques.

Pour t’aider à maximiser tes chances (parce que ce n’est vraiment pas évident de travailler seul(e) depuis chez soi), tu peux opter pour des cours du soir ou des cours à distance avec le CNED. Tu peux alors repasser plus en profondeur les cours que tu n’avais vraiment pas compris et adapter un peu plus ton programme de révisions.

Lire aussi : CNED : formations, modalités et prix

Les formations à intégrer sans le bac

Le CAP

Tu n’as pas obtenu ton baccalauréat, mais tu veux en profiter pour accéder à une autre formation ? C’est aussi possible. Mais attention, cette formation sera nécessairement d’un niveau inférieur au bac. Tu peux par exemple t’orienter vers un CAP (certificat d’aptitude professionnelle). Le CAP est accessible aux élèves dès la classe de troisième (que tu aies obtenu ou non ton brevet des collèges). Il s’agit d’une formation professionnalisante qui propose plus de 200 spécialisations différentes. De quoi te permettre de trouver chaussure à ton pied.

Le baccalauréat technologique ou professionnel

Tu peux aussi faire le choix de t’orienter vers une autre spécialisation de baccalauréat. Si tu étais dans la voie générale, peut-être que la voie technologique ou professionnelle te conviendrait mieux. Les matières dans ces voies sont un peu plus concrètes et proches du monde professionnel. Peut-être que c’est davantage ce qu’il te faut ?

Le diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU)

Pour ce qui est des études supérieures, nous n’allons pas te mentir, l’accès sans baccalauréat est très difficile. Que ce soit en licence, en BTS ou en DUT, toutes ces filières requièrent l’obtention du bac. Toutefois, si tu souhaites vraiment accéder à ces études, sans passer par la case bac, une option est envisageable :  le diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU). Mais attention, ce diplôme concerne les personnes d’au moins 20 ans ayant au moins deux années d’expérience professionnelle ou 24 ans sans expérience. Une fois ce diplôme en poche, tu pourras accéder à un plus large choix de formations.

Les écoles spécialisées

Ce n’est pas le cas de toutes, mais sache que certaines écoles spécialisées sont prêtes à accueillir des candidats n’ayant pas obtenu leur baccalauréat. Toutefois, la plupart de ses établissements sont privés et le coût des formations peut s’élevant à plusieurs milliers d’euros.

La capacité en droit

Tu ne le sais peut-être pas encore, mais même sans le baccalauréat, il est possible de t’engager dans des études de droit. La capacité en droit s’adresse aux candidats de 17 ans ou plus (et notamment aux élèves de terminale qui n’ont pas eu leur bac). Cette formation en deux ans te permettra ensuite de t’orienter vers une licence de droit, un BTS notariat ou bien même un DUT carrières juridiques.

Lire aussi : Licence de droit : programme, débouchés et salaires

Les titres professionnels

Il existe aussi des formations professionnelles t’ouvrant ensuite les portes d’études supérieures un peu plus longues, notamment :

  • Le certificat de qualification professionnelle ;
  • Le certificat de compétence professionnelle ;
  • Les titres homologués RNCP.

Elles sont très nombreuses et peuvent te permettre de t’orienter dans différents secteurs d’activités.

Prendre une année sabbatique

Si reprendre tes études après avoir loupé ton baccalauréat est au-dessus de tes forces, il y a toujours la possibilité de prendre une année sabbatique. Faire une pause pour reprendre tes esprits et réfléchir à ton avenir.

Tu peux alors partir voyager, travailler, être fille au pair dans un autre pays, etc. Le tout pendant un an et ensuite revenir sur les bancs de l’école. Cette année sabbatique est l’occasion de faire le point sur ce que tu veux vraiment (redoubler ton année de terminale ? t’engager dans une nouvelle formation ? travailler ?) et gagner en maturité.

Tu peux aussi te tourner vers le service civique et t’engager pendant 6 mois à 1 an dans un projet d’avenir dans une association, une collectivité territoriale ou même un établissement privé. Les services civiques s’adressent aux jeunes entre 16 et 25 ans, alors pourquoi pas toi ?

Lire aussi : Service civique : conditions, salaire et objectifs

Les métiers accessibles sans le bac

Enfin, dernière option, rentrer sur le marché du travail. Eh oui, c’est possible. Tous les métiers ne requièrent pas de diplôme.

Voici une liste (non exhaustive) de professions qui ne nécessitent pas l’obtention du bac :

  • Agent de sécurité ;
  • Serveur ;
  • Barman ;
  • Commis de cuisine ;
  • Personnel de ménage ;
  • Vendeur ;
  • Et bien d’autres encore.

Pour plus d’informations sur ces métiers, nous te recommandons de jeter un petit coup d’œil à cet articles sur les métiers accessibles sans le bac.

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une