PSC1 tout savoir

PSC1 : pourquoi passer cette formation Premiers Secours ?

À lire dans cet article :

Apprendre des petits gestes qui peuvent sauver des vies ! Voilà l’objectif de la formation PSC1, la formation des premiers secours. Hormis le fait d’être très utile à n’importe quel moment de ta vie à titre personnel, c’est aussi une certification valorisée à titre professionnel. Tu t’es déjà demandé « Pourquoi ne pas la passer ? », cet article est là pour faire disparaître tes doutes ! Zoom sur le PCS1.

PSC1 : qu’est-ce que c’est ?

Le PSC1 (Prévention et Secours Civique de Niveau 1) est une formation d’une journée que tu passes au sein d’une association agréée de Sécurité Civile et des organismes publics habilités. Elle te permettra d’apprendre les gestes simples de secourisme par le biais de mises en situation et de savoir notamment : comment protéger une victime, comment prévenir les secours ou encore quels sont les gestes à effectuer en attendant leur arrivée.

En groupe (une dizaine de personnes), avec un formateur, tu pourras, à l’issue de la formation, reconnaître des situations d’urgence et réagir immédiatement en pratiquant les bons gestes : une façon de ré-affirmer ton altruisme et ta citoyenneté à toute épreuve. Sauver une vie, quoi de plus beau ?

Le PSC1 est là pour te faire gagner en confiance afin d’agir et alerter les secours si une situation d’urgence se présente en face de toi ! Par la théorie (mais surtout la pratique), tu sors de ta journée de formation avec de nouvelles compétences !

Lire aussi : Le salaire d’un service civique

PSC1 : quelques informations autour de la formation

Prérequis et durée ?

Le PSC1 est une formation ouverte à toute personne souhaitant se former aux gestes de premiers secours au-delà d’une simple formation ! Accessible dès l’âge de 10 ans, elle te permet à la fois de maîtriser les gestes élémentaires de secours en cas d’urgence vitale, mais aussi d’apprendre à réagir face à des situations de la vie quotidienne (malaises, fractures, brûlures, etc.).

La journée de formation dure 7 heures consécutives. Finalement, c’est comme une simple journée de cours… Mais, ici, tu ressors avec la gratification d’avoir acquis de nouvelles compétences utiles sur le long terme !

Quand passer la formation ?

Tu peux passer cette formation à n’importe quel moment de l’année ! Il existe de nombreuses associations partout en France. Tu trouveras nécessairement sur une association agréée près de chez toi !

Aussi, si tu es scolarisé(e), passer le PSC1 le week-end ou lors des vacances scolaires est tout à fait possible ! Alors vraiment, n’hésite pas ! Et si ton établissement est ✨ pépite ✨, il pourrait même t’inviter à le passer en classe de troisième ou en seconde. Une aubaine à saisir !

Déroulement

La journée est décomposée en deux thématiques :

  • Les urgences absolues : Les « questions de vie ou de mort ». Tu apprends alors à intervenir auprès d’une victime en danger en quelques minutes, (voire secondes). Tu apprends à agir dans l’urgence : vite et bien.
  • Les urgences relatives : Les « il faut que je lui vienne en aide ». Un peu moins d’urgence, mais tout aussi essentiel pour intervenir au quotidien : blessures, malaises, crise d’hypoglycémie, brûlures, etc.

En bref, tu apprends les grands principes de base du secourisme : alerter les secours, protéger les lieux d’un accident, réagir en cas d’alerte, etc. Mais pas uniquement ! Il s’agit ici aussi de découvrir les bons gestes à réaliser en cas de besoin (hémorragie, étouffement, perte de connaissance, arrêt cardiaque, etc.).

À la fin de la journée, si le formateur trouve que tu es apte, tu disposes alors de la certification PSC1.

Prix

Le PSC1 coûte aux alentours de 65€ (prix variable selon l’organisme de formation). Un petit budget donc, surtout si tu es jeune ! Mais ne t’en fais pas, il existe divers moyens de passer ton PSC1 gratuitement. On verra ça un peu plus bas 😉

Durée de validité

Toute ta vie ! C’est pas beau ça ? Le PSC1 est une formation que tu garderas à vie. Néanmoins, en fonction de ton secteur d’activité, il est possible que ton employeur te demande de le repasser si elle est trop ancienne et dépasse les deux/trois années de validité. Ne t’inquiète pas, souvent, quand c’est comme ça, il te repaye la formation !

D’ailleurs, il est conseillé de repasser la formation dès que le besoin se fait ressentir. Effectivement, ce sont des choses qui s’oublient vite, et à force de ne pas les pratiquer (et on espère que tu n’auras jamais à le faire !), tu peux vite ne pas t’en souvenir ! À force de répéter les mouvements en formation, tu te sentiras plus serein(e), le jour, où tu devras (encore une fois, on ne te le souhaite pas) être confronté(e) à une situation d’urgence.

À noter : si tu souhaites revoir les gestes et maintenir les acquis, mais que tu as la flemme de refaire les 7 heures de formation PSC1, sache que tu peux faire la formation GQS (Gestes Qui Sauvent), une formation plus courte où tu revois l’essentiel en une heure ou deux seulement !

Obligatoire ?

Non, le PSC1 n’est pas obligatoire ni pour l’obtention du brevet du collège, ni pour décrocher ton baccalauréat, ni pour la plupart des études supérieures. Néanmoins, il est vivement conseillé de le passer pour diverses raisons que nous verrons juste après !

Par contre, pour certains métiers, il devient obligatoire ! C’est le cas par exemple pour des métiers du social, du secourisme, de l’animation jeunesse, des sapeurs-pompiers, d’enseignements, d’accueil grand public, etc. Tu l’auras compris, pour les branches de métiers dans lesquelles tu es directement en contact des gens. Il est même obligatoire pour entrer dans quelques formations telles que le BPJEPS, ou les études pour devenir professeur des écoles.

PSC1 : 5 raisons de le passer !

Si tu veux notre avis, passer le PSC1 est quoi qu’il en soit une bonne chose pour toi ! Voici quelques bonnes raisons de le passer :

  • Un bagage en plus pour l’avenir. C’est une certification rapide, utile et surtout valable à vie. Une fois dans la poche, on ne t’embête plus avec ça. Donc autant le passer pour pouvoir par la suite avec le plus de cartes possible pour ton orientation !
  • Un acte de civisme gratifiant. Passer le PSC1, c’est un acte de dévouement pour la collectivité. L’avoir, c’est montrer que tu es un citoyen actif et responsable pour aider les autres. Tu véhicules une belle image !
  • Te démarquer des autres. Le certificat est un bon moyen de te démarquer des autres profils de ton âge : cette formation est un atout sur le CV. Elle traduit d’un intérêt pour autrui, une qualité humaine valorisée et donc un petit plus pour les employeurs.
  • Une porte d’entrée pour des « jobs étudiants » et/ou « jobs saisonniers ». Grâce à ton PSC1, tu peux penser devenir sauveteur en mer, surveillant baignade ou assistante sanitaire en colonie de vacances le temps d’un été. Des jobs d’été plutôt sympas !
  • Une formation qui ne te coûte rien. La plupart du temps, il est possible de te faire financer ton PCS1 par différentes structures ou dispositifs, alors autant en profiter !

PSC1 : possible de le passer gratuitement ?

Eh oui, bonne nouvelle ! De nombreuses aides sont mises à ta disposition pour financer ton PSC1. D’abord, sache que des entreprises, des écoles voire même des banques et des associations peuvent financer entièrement (ou en partie), cette certification ! La plupart du temps, tu as juste à remplir un formulaire pour justifier de l’utilité de cette formation pour toi. Aussi, certaines mairies, collectivités territoriales ou encore maisons locales peuvent te la financer !

D’ailleurs, si tu es inscrit(e) au Pôle Emploi (désormais France Travail), tu peux demander qu’il te la finance. Pareil, ton CPF (Compte Personnel de Formation) peut aussi financier cette formation. Bref, tu auras compris, à toi de t’informer sur les aides dont tu disposes autour de toi et d’en profiter.

Lire aussi : Quels sont les avantages de l’alternance ?

PSC1 : Et après ?

Une porte d’entrée pour certains métiers

Comme déjà dit un peu plus haut, le PSC1 est obligatoire pour certains corps de métiers, notamment dans le secteur de la santé, de l’accompagnement ou de l’accueil de public (infirmier/ère, aide ménagère, assistant/e sanitaire, animateur/trice, professeur/e, hôte/sse d’accueil, agent de sécurité, etc.). Aussi, il peut être obligatoire pour les métiers de chauffeurs de taxi, de VTC ou encore d’agent d’escale.

Le PSC2 ?

Alors, figure-toi que le PSC2 n’existe pas ! Bien que ça puisse sembler bizarre, le PSC1 précède d’autres diplômes de secourisme tel que le PSE1 (Premiers Secours en Équipe de niveau 1), puis le PSE2. Si tu te découvres une vocation en passant le PSC1, sache qu’il existe d’autres formations plus complètes débouchant sur les métiers du secourisme tels que le BNSSA (Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique) ou encore le DEA (Diplôme d’État d’Ambulancier).

Lire aussi : Comment devenir sapeur pompier professionnel ou volontaire ?

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une