DILF

Teste ton niveau en langue française avec le DILF

À lire dans cet article :

Prêt(e) à évaluer tes compétences en français et à découvrir ton niveau ? Découvre le DILF, le diplôme initial de langue française, une certification spécialement conçue pour les débutant(e)s en français. Dans cet article, apprends comment ce test peut te permettre de tester ton niveau en compréhension orale, compréhension écrite, production orale et production écrite. Que tu sois un lycéen non francophone qui commence à apprendre le français ou que tu souhaites simplement valider tes compétences de base, le DILF est là pour t’aider à mesurer ton niveau en français langue étrangère.

Le DILF, diplôme initial de langue française

Le DILF, acronyme de diplôme initial de langue française, est une certification officielle délivrée par le ministère de l’Éducation nationale français. Il s’agit d’un diplôme qui atteste du niveau d’entrée en français langue étrangère (FLE) pour les personnes non francophones.

Le DILF est le niveau le plus élémentaire parmi les diplômes en français langue étrangère. Il s’adresse principalement aux débutant(e)s qui souhaitent valider leurs premières compétences en français. Les personnes qui réussissent l’examen reçoivent un certificat officiel du ministère de l’Éducation nationale, qui peut être un atout pour l’accès à l’emploi ou aux études en France ou dans des pays francophones.

Lire aussi : Du A1 au C2 : tout sur les différents niveaux de langue

Les modalités du DILF

Le format de l’examen DILF

Le DILF est conçu pour les apprenant(e)s adultes qui ont peu ou pas de connaissances préalables en français. Il évalue les compétences linguistiques de base nécessaires pour communiquer dans des situations simples de la vie quotidienne, telles que se présenter, demander des informations, comprendre des consignes simples, etc.

Le diplôme est composé de quatre épreuves évaluant les quatre compétences linguistiques essentielles en français :

  • Compréhension orale : cette épreuve évalue la capacité des candidat(e)s à comprendre des messages oraux simples, tels que des annonces, des instructions, des dialogues courts, etc.
  • Compréhension écrite : les candidat(e)s doivent démontrer leur aptitude à comprendre des textes écrits basiques, tels que des panneaux, des courriels courts, des messages, etc.
  • Production orale : cette épreuve consiste à répondre à des questions simples et à participer à des dialogues de base avec l’examinateur(rice).
  • Production écrite : les candidat(e)s doivent écrire de courts messages et des réponses à des questions simples.

L’évaluation du DILF

L’évaluation du DILF se fait à travers des quatre épreuves qui évaluent les compétences linguistiques de base en français des candidat(e)s. Les épreuves du DILF sont conçues pour évaluer les compétences de communication en français dans des situations de la vie quotidienne.

L’évaluation du DILF est réalisée par des examinateur(rice)s qualifié(e)s. Ce diplôme est reconnu au niveau international et peut être utile pour l’accès à l’emploi, aux études ou pour l’immigration dans des pays francophones.

Lire aussi : Les métiers dans le secteur des langues : formations et salaires

Pourquoi passer le DILF ?

Passer le DILF présente plusieurs avantages et raisons pour les personnes non francophones.

Le DILF peut être un atout sur un CV lors de recherches d’emploi. Il peut démontrer aux employeurs que tu as une base de français qui peut être utile pour des postes qui nécessitent des interactions simples en français.

Dans certains pays francophones, le DILF peut être exigé ou recommandé pour faciliter des démarches administratives, notamment dans le cadre de demandes de visa ou de permis de séjour. Pour les personnes qui s’installent dans un pays francophone, le DILF peut faciliter leur intégration en leur permettant de communiquer dans des situations de la vie quotidienne, comme faire des achats, demander des informations, etc.

De plus, le DILF peut servir de première étape dans le parcours d’apprentissage du français et préparer les apprenant(e)s à des certifications de niveau supérieur, comme le DELF (Diplôme d’Études en Langue Française) et le DALF (Diplôme Approfondi de Langue Française). Passer le DILF et obtenir un certificat peut renforcer la confiance en soi des apprenant(e)s en français. Cela peut être une source de motivation pour continuer à progresser dans l’apprentissage de la langue.

Lire aussi : Les différents tests de langue en anglais : TOEIC, TOEFL, IELTS

Les différences entre le DILF et le DELF et DALF

Le DILF, le DELF et le DALF sont trois certifications officielles délivrées par le Ministère de l’Éducation nationale français pour évaluer les compétences en français langue étrangère ou en français langue seconde (FLS).

Comme vu précédemment, le DILF évalue les compétences linguistiques à un niveau élémentaire, destiné aux débutant(e)s en français. Il évalue les compétences de base en compréhension orale, compréhension écrite, production orale et production écrite, s’adresse principalement aux débutant(e)s en français, notamment aux personnes non francophones qui commencent à apprendre la langue. Il est souvent choisi comme première certification de français pour valider les compétences linguistiques élémentaires.

Pour aller plus loin, le DELF évalue les compétences à différents niveaux : A1 (débutant), A2 (élémentaire), B1 (intermédiaire) et B2 (avancé). Il évalue les compétences en compréhension orale, compréhension écrite, production orale et production écrite, avec des sujets adaptés au niveau de chaque examen. Le DELF s’adresse à un public plus large, des débutant(e)s aux apprenant(e)s de niveaux intermédiaires et avancés. Cette certification est couramment utilisée pour attester des compétences linguistiques pour l’admission dans des établissements d’enseignement supérieur et pour des raisons professionnelles.

Enfin, le DALF évalue les compétences à des niveaux plus avancés : C1 (autonome) et C2 (maîtrise), en compréhension orale, compréhension écrite, production orale et production écrite, avec des sujets plus complexes et approfondis. Il s’adresse donc principalement aux apprenant(e)s avancé(e)s en français, tels que ceux qui ont un niveau proche du français langue maternelle. Cette certification est souvent exigée pour des études universitaires avancées, pour des postes exigeant une maîtrise approfondie du français ou pour des démarches d’immigration dans des pays francophones.

Ainsi, chaque diplôme est adapté à un niveau spécifique et a des utilisations spécifiques, en fonction des besoins et des objectifs des apprenant(e)s.

Lire aussi : Comment bien réviser les langues à la maison ?

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une