film féminisme

10 films engagés incontournables sur le féminisme

À lire dans cet article :

Puisque le Festival de Cannes vient de commencer, et que seulement 7 des 21 films présentés pour la palme d’or sont réalisés par des femmes, nous avons choisi de faire une sélection de films où les femmes sont à l’honneur. Voici donc notre liste de 10 films engagés pour la cause féministe !

Depuis plusieurs années maintenant, le cinéma s’empare des questions liées au féminisme en dressant des portraits variés de femmes ou en détaillant l’histoire de femmes qui nous inspirent. Revenons alors ensemble sur ces films engagés pour la cause féministe – grands classiques, films indépendants, ou films moins connus – dans lesquels les héroïnes sont au cœur de l’histoire.

Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma

Ce film retrace l’histoire de Marianne, une jeune peintre dans l’Italie de XVIIIe siècle, engagée pour réaliser le portrait de mariage d’une jeune promise, Héloïse. Celle-ci résiste à son statut de future épouse et à son destin en refusant de poser pour qu’on peigne son portrait. Marianne est alors embauchée comme dame de compagnie pour tenter de découvrir le visage d’Héloïse afin de la peindre en secret.

Les Figures de l’ombre, de Theodore Melfi

Les Figures de l’ombre est un film engagé qui conte la véritable histoire de trois femmes scientifiques afro-américaines et de leur incroyable destin dans les États-Unis des années 60. Dans l’ombre de leurs collègues masculins, mais aussi victimes du racisme ambiant de l’époque, ce film raconte comment elles ont joué un rôle clé dans la réussite spatiale des États-Unis.

La Couleur des sentiments, de Tate Taylor

Ce film raconte l’histoire d’Eugenia, une jeune femme qui vient de terminer ses études de journalisme et qui est de retour dans sa ville natale du Mississippi au début des années 60. Rêvant de devenir écrivain, elle prend la tête de la chronique ménagère du journal local. Ne connaissant pas grand-chose au sujet, elle décide de recueillir le témoignage des domestiques noires qui l’ont élevée sur les enfants, la cuisine ou le ménage. Mais très vite, d’autres domestiques du quartier sont séduites par l’idée de témoigner de leurs humiliations et conditions de travail, même si cela rime avec le risque de se faire virer par leur patron. Alors qu’Eugenia, elle, devient de plus en plus rejetée par ses amies d’enfance enfermées dans les dogmes de la société discriminante des États-Unis des années 60, des dizaines d’autres domestiques rejoignent le mouvement et goûtent à cette once de liberté.

Mustang, de Deniz Gamze Ergüven

Mustang narre l’histoire de cinq sœurs dans un village reculé de Turquie. En revenant de l’école, Lale et ses sœurs jouent avec des garçons au bord de la mer Noire. Mais c’est sans compter sur le fait qu’une voisine va rapporter leur comportement qu’elle juge scandaleux. Alors que les règles deviennent plus strictes de jour en jour, que les filles ne sont plus autorisées à aller à l’école, et que les mariages arrangés commencent à arriver, la maison familiale se transforme peu à peu en prison. Néanmoins, la soif de liberté des cinq sœurs les pousse à déjouer les obstacles et à détourner les limites qui leur sont imposées.

La Leçon de piano, de Jane Campion

Ada McGrath, une jeune veuve muette et passionnée de piano débarque avec sa fille Flora sur une plage de Nouvelle-Zélande pour épouser Alistair Stewart, un homme avec lequel elle a à peine correspondu. Alors que le voyage pour rejoindre la ferme dans le bush néo-zélandais est difficile, Alistaitr troque l’encombrant piano cher au cœur d’Ada, contre des terres appartenant à George Baines, un voisin. Mais ne pouvant se résigner à perdre son piano, Ada est prête à tout, même à accepter le marché de ce dernier : regagner le piano touche par touche si elle se soumet à ses désirs…

La Source des femmes, de Radu Mihaileanu

Ce film se passe aujourd’hui dans un petit village entre l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Depuis toujours, les femmes vont chercher l’eau à la source pour subvenir aux besoins de toute la communauté, sous un soleil de plomb en haut de la montagne. Leila, jeune mariée, à une idée qu’elle propose aux autres femmes du village pour se révolter face à la situation : faire la grève de l’amour jusqu’à ce que les hommes apportent l’eau au village.

La Naissance des pieuvres, de Céline Sciamma

La Naissance des pieuvres raconte l’histoire de trois adolescentes de 15 ans membres de l’équipe de natation synchronisée qui font face à la découverte de leur sexualité et des premiers désirs. Alors qu’Anne espère être aimée par François, membre de l’équipe de waterpolo, Marie observe avec curiosité Floriane, la capitaine de l’équipe minime. “Si les premières fois sont inoubliables, c’est parce qu’elles n’ont pas de lois”. 

Papicha, de Mounia Meddour

Ce film retrace l’histoire d’un groupe d’étudiantes à Alger. Nedjma, l’une d’entre elles, rêve de devenir styliste de mode. Avec son amie Wassila, Nedjma n’hésite pas à aller en boîte de nuit, à sortir avec ses amis, à profiter de la vie étudiante pour développer son réseau et vendre ses créations. Mais la guerre civile de la décennie noire frappe à Alger et les normes morales et vestimentaires strictes dictées par les islamistes prennent de plus en plus le dessus. Refusant de se soumettre, Nedjma fera tout pour assouvir sa soif de liberté en décidant d’organiser un défilé de mode et de braver les interdictions.

Les Filles du Docteur March, de Greta Gerwing

L’histoire se déroule dans le Massachusetts durant la guerre de Sécession. On y suit l’histoire de Madame March et de ses quatre filles, Jo, Beth, Amy et Meg, toutes avec une personnalité bien différente. Ces dernières tentent de répondre à leurs besoins et essaient de mener une vie normale après le départ de leur père au front, alors même que la famille, autrefois riche, a fait faillite. Ce film est une nouvelle adaptation du livre de Louisa May Alcott, qui voit dans le personnage de Jo, son alter ego fictif.

Rafiki, de Wanuri Kahiu

Ce film retrace l’histoire de Kena, une jeune étudiante de Nairobi qui souhaite devenir infirmière. Kena fait la connaissance de Ziki, une jeune fille dont le père affronte le sien aux élections locales. Très vite, les sentiments naissent, mais l’homosexualité est illégale au Kenya, et leurs pères comme leur communauté leur font savoir.  Un film “ovationné à Cannes, interdit au Kenya”.

Lire aussi : 5 livres pour (re)découvrir la lutte féministe

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une