différence entre salaire brut et salaire net

Comprendre la différence entre salaire brut et salaire net 

À lire dans cet article :

Toujours perdu(e) lorsqu’on te parle de salaire brut et de salaire net ? Tu n’arrives ni à les différencier ni à savoir ce que tu vas avoir dans la poche à la fin du mois ? Hop, hop, hop, ce temps est révolu ! Lis l’article qui suit et on te garantit que tout va te sembler beaucoup plus limpide. 

C’est quoi le salaire brut ?

Le salaire brut, c’est le salaire que donne l’employeur à son salarié en contrepartie du travail qu’il a effectué au sein de son entreprise. C’est le salaire « tel quel » (d’où le nom « brut » ; comme un diamant « brut », il n’a pas encore été travaillé avant d’être donné.) 

Du coup, le salaire brut n’a encore subi aucun prélèvement (cotisations, contributions sociales, etc.). Pour t’aider à le trouver facilement sur ta fiche de paie, c’est souvent le montant qui s’affiche en premier. Sache aussi que c’est souvent ce montant-là qui est donné sur une offre d’emploi ou que tu négocies avec ton employeur au moment de signer un contrat de travail. Veille donc à ne pas t’emmêler les pinceaux au moment de la négociation 😉

Le salaire brut comprend généralement : 

  • Le salaire de base ;
  • Les avantages en nature ;
  • Les primes et gratifications ;
  • La majoration des heures supplémentaires.

C’est quoi le salaire net ? 

Avant toute chose, il est important de préciser que dire uniquement « salaire net » représente une forme d’abus de langage puisqu’en réalité, il existe deux types de salaires nets : 

  • Le salaire net à payer « avant impôt sur le revenu » ;
  • Le salaire net à payer.

Pas toujours évident à comprendre et c’est pour ça que nous allons tout t’expliquer. 

C’est quoi le salaire net à payer « avant impôt sur le revenu » ?

Si tu lis ta fiche de paie, tu trouveras sûrement la mention salaire net à payer « avant impôt sur le revenu ». Ce salaire s’obtient en déduisant du salaire brut l’intégralité des cotisations et contributions salariales (assurance vieillesse, retraite complémentaire, CSG, CRDS, etc.), et en y ajoutant la valeur des avantages en nature (tickets-restaurant, remboursement à 50% du titre de transport, etc.). 

Cette somme, ce n’est pas la somme versée au salarié, puisqu’il lui reste encore à passer par la case « impôt » avant d’arriver dans ta poche. Patience ! 

C’est quoi le salaire net à payer ?

Voilà, c’est lui ! Enfin ! Le salaire qui va directement aller dans ta poche. C’est cette somme que tu recevras à la fin du mois sur ton compte bancaire. Celui avec lequel tu peux payer ton loyer, aller au restaurant, offrir des cadeaux, etc. Bref, faire ce que tu veux puisque c’est le tien ! Une fois que toutes les « contributions citoyennes » et autres dépenses ont été déduites, tu es libre d’en faire ce que tu veux ! 

Lire aussi : Quels sont les métiers en tension aujourd’hui en France ?

Quelle est la différence entre le salaire brut et le salaire net ?

Tu l’auras compris, le salaire brut, c’est le salaire de base, sans aucun prélèvement, que ton employeur te verse en échange de ton travail. Mais, tu ne le toucheras jamais tel quel. C’est seulement une fois que l’ensemble des cotisations, des contributions salariales, des valeurs, des avantages en nature éventuellement perçus et des impôts ont été payés, que tu reçois ton salaire net à payer. 

Pour faire bref, dis-toi que le salaire brut, c’est le montant avant que l’État soit passé par là. Le salaire net, c’est le montant après qu’il soit intervenu. Alors, oui, ça a des avantages et des inconvénients, et quand tu vois la différence entre ton salaire brut et ton salaire net, normal que tu rumines. Mais, en réalité, ce petit passage du brut au net est un passage obligé pour tout travailleur(se) français(e) et fait partie de ta « contribution citoyenne » à l’État-providence. À l’inverse, quand tu es de « l’autre côté » (retraités, en recherche d’emplois, etc.), c’est au travers de ces subventions que tu reçois des allocations de l’État. 

Les différences entre le salaire brut et le salaire net en fonction de ton statut

Le statut de cadre

Tu le savais ça ? Les cadres et les non-cadres ne cotisent pas de la même manière ! À salaire brut équivalent, le salaire net à payer d’un non-cadre va être un peu plus élevé. Pourquoi ? Pour l’unique raison que le taux de charges sociales d’un cadre est supérieur à celui d’un non cadre. En gros, ils versent un peu plus d’argent à l’État. Effectivement, alors qu’un salarié non cadre a des charges sociales d’environ 22% de son salaire brut, le salarié cadre, lui, en a 25% de son salaire brut. 

Mais alors, à ce moment-là, tu dois te demander : quel est l’intérêt d’avoir un statut cadre alors ? Pour les « anciens » (les parents, les grands-parents, etc.) le statut cadre est avant tout une reconnaissance sociale. Une gratification de ton dévouement. Mais en réalité, être cadre te permet aussi de te garantir une meilleure retraite. Tu as cotisé plus durant ton salariat, donc on te le rend plus tard 😉

Le statut de fonctionnaires de l’État 

Lorsque tu es fonctionnaire de l’État, tu travailles alors dans le secteur public. Dans le secteur public, ta rémunération (appelée traitement) est toujours soumise à des cotisations et à des contributions salariales, mais avec un pourcentage moindre. 

Autrement dit, là où un salarié du secteur privé va devoir cotiser à hauteur de 22% à 25% en fonction de son statut de cadre ou non-cadre. Le salarié fonctionnaire de l’État cotise uniquement à hauteur de 16% à 17%. Autrement dit, entre 6 à 8 points de pourcentage de moins.

Une différence qui ne semble pas être mirobolante sur le papier, mais qui fait bel et bien la différence à la fin de l’année (voire du moins). Un bel avantage en nature pour les fonctionnaires de l’État.

Le statut d’alternant(e)

Il existe deux contrats en apprentissage différents qui conditionnent ton statut d’alternant : 

  • Le contrat d’apprentissage ;
  • Le contrat de professionnalisation.

L’alternant(e), en fonction de son contrat, perçoit une rémunération qui est imposable (ou non). C’est pourquoi, si tu es en contrat d’apprentissage, tes revenus ne sont pas exonérés (dans la limite de la valeur du SMIC l’année où les revenus ont été perçus). Une super nouvelle puisque cela signifie que la rémunération qui arrive dans ta poche est (quasi) la même que celle que te verse ton employeur. Avec le vocabulaire que tu viens de comprendre grâce à notre article, cela signifie donc que ton salaire brut est (quasi) identique à ton salaire net à payer. 

Néanmoins, si tu es en contrat de professionnalisation, ta rémunération ne bénéficie d’aucune exonération et est imposable comme n’importe quel autre salaire.  

Lire aussi : Alternance : salaire, contrats et recherche

Je suis au SMIC, combien je gagne en salaire net ? 

Malheureusement, gagner le SMIC ne t’immunise pas face aux cotisations sociales. Eh oui, le SMIC est aussi touché par des prélèvements obligatoires. Tu as donc un SMIC brut et un SMIC net. Mais, de combien sont-ils ? Depuis le 1er janvier 2024, sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires :

  • Le SMIC mensuel brut est de 1 766,92 € ; 
  • Le SMIC mensuel net est de 1 398,69 € ;
  • Le SMIC horaire brut est de 11,65 €
  • Le SMIC horaire net est de 9,23 €.

Comment calculer le salaire net à partir du salaire brut ? 

Tu aimerais savoir comment calculer ton salaire net à payer en fonction de ton salaire brut. Ce petit tour de « passe-passe » te demande d’abord de connaître ton statut salarial (non-cadre ? cadre ? fonctionnaire ? alternant ?) pour retrancher le pourcentage des cotisations sociales de ton statut. 

Par exemple, si tu es cadre et que tu gagnes 2 800€/mois de salaire brut mensuel. Alors, tu toucheras 2 100€/mois de salaire net mensuel. 

Comment arriver à ce résultat ? 

Salaire net = salaire brut – (salaire brut x cotisations sociales) / 100

Salaire net = 2800 – (2 800 x 25) / 100

Salaire net = 2800 – 700 

Salaire net = 2100 €

Aussi, si tu n’as pas tous les pourcentages bien en tête, dis-toi que l’ensemble des déductions sur le salaire brut revient à environ 20% de sa somme. Donc, essaie toujours de retirer 20% à ton salaire brut pour obtenir ton salaire net à payer. Autrement dit, le seul et unique salaire que tu obtiendras à la fin du mois.

Alors, cet article t’a aidé à y voir plus clair ? 😉

Lire aussi : 5 conseils pour concilier études et job étudiant 

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une