2024 : permis de conduire à 17 ans

Permis de conduire à 17 ans : c’est possible en 2024

À lire dans cet article :

Eh oui, tu as bien lu. Il ne faut plus avoir 18 ans révolus pour conduire ta propre voiture. Désormais, dès l’âge de 17 ans, c’est possible. Une bonne nouvelle, non ? Zoom sur cette nouveauté 2024 qui va en ravir plus d’un.

Permis de conduire à 17 ans : nouveauté 2024

Qu’est-ce qui change ?

Comme promis par la Première ministre Élisabeth Borne en juin dernier, depuis le 1er janvier 2024, il est possible d’obtenir ton permis de conduire (permis B) à 17 ans et donc de conduire seul (sans aucun accompagnateur) une voiture. Le permis de conduire est désormais accessible à tous dès 17 ans.

En effet, jusqu’à présent, tu pouvais obtenir ton permis à 17 ans, uniquement si tu le passais en « conduite accompagnée », mais tu devais attendre tes 18 ans révolus pour conduire en autonomie. C’est terminé !

Quels jeunes sont concernés ?

Cette réforme concerne l’ensemble des Français de 17 ans à partir de janvier 2024, soit plus de 860 500 Français (source : INSEE).

Conditions d’éligibilité

Il y a des choses qui ne changent pas. Si tu souhaites passer ton permis à 17 ans, il va falloir que tu respectes deux conditions :

  • Obtenir en amont ton code de la route (épreuve théorique), un examen accessible dès 16 ans, voire 15 ans si tu passes ton permis dans une démarche de conduite accompagnée.
  • Effectuer un minimum de 20 heures de conduite (épreuve pratique), pouvant être réduites à 13 heures si tu souhaites passer ton permis sur un véhicule avec une boîte automatique.

Pourquoi mettre le permis à 17 ans ?

Le « permis à 17 ans » vient en réponse à plusieurs problématiques de la jeunesse et vise à :

Favoriser l’autonomie et l’accès à l’emploi des jeunes en milieu rural

Cette mesure vise à favoriser la mobilité des jeunes, pour faciliter leur émancipation et leurs accès aux études et à l’emploi, surtout pour la jeunesse des zones extra-urbaines et en milieu rural, qui est mal desservie par les transports en commun. D’ailleurs, Élisabeth Borne le reconnaît, « il y a des territoires dans lesquels le jeune qui doit aller dans un centre de formation et une entreprise, c’est une véritable galère », disait-elle en juin dernier. Les chiffres par d’eux-mêmes, en 2022, près de 30% des lauréats du permis de conduire avaient 18 ans, soit 262 325 personnes (source : Le Monde). C’est l’âge le plus représenté à l’examen. Ce qui montre le réel besoin de déplacement de la jeunesse française.

Permettre aux jeunes en « conduite accompagnée » de prendre le volant rapidement

Cette mesure permettra aux jeunes ayant passé leur permis en conduite accompagnée de prendre le volant dans la foulée de l’obtention du précieux sésame pour plus rapidement valider leurs acquis.

Effectivement, depuis 2015, la conduite accompagnée, aussi appelée Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC), est accessible à tous dès l’âge de 15 ans. Seulement, bien que pouvant passer l’examen pratique à 17 ans, les candidats devaient attendre leurs 18 ans pour prendre les routes. Cette année d’attente entre les deux échéances est conséquente pour les jeunes conducteurs. Certains professionnels trouvaient même ce temps d’attente dangereux (risque d’oublis, prise de main, etc.). Le permis à 17 ans pallie donc cette incohérence.

5 choses à savoir si tu comptes passer ton permis à 17 ans

Avec le « permis à 17 ans », certaines modalités changent tels que :

  • L’inscription en auto-école à 16 ans : Vu que l’année d’obtention du permis baisse d’une année, logiquement, l’inscription en auto-école également. Désormais, tu peux t’y inscrire dès 16 ans.
  • Le code de la route à 16 ans : Pareil, tu peux désormais avoir ton code dès l’âge de 16 ans (voire 15 ans pour les jeunes passant le permis en conduite accompagnée).
  • La paperasse pour t’inscrire à l’examen : À 17 ans, tu n’as peut-être pas encore participé à ta Journée Défense et Citoyenneté (JDC), c’est pourquoi l’attestation de recensement, réalisée obligatoirement en mairie à l’âge de 16 ans, suffit. Tu peux alors t’inscrire avec une attestation de recensement au lieu du certificat de participation à la JDC.
  • Des assurances spéciales pour les jeunes : À 17 ans, tu es mineur, tu devras donc souscrire à ta propre assurance. Les assureurs devront te proposer un forfait spécial (avec des prix fixés à leur convenance). Aussi, souviens-toi qu’avec la conduite accompagnée, tu bénéficies d’une prime d’assurance plus faible que les jeunes conducteurs qui ne suivent pas l’AAC.
  • La responsabilité financière du véhicule : À 17 ans, tu es mineur, elle est donc à la charge de tes parents. Ainsi, comme le précise le gouvernement « À 17 ans, un mineur titulaire du permis est responsable pénalement d’un accident qu’il aurait provoqué. En revanche, la responsabilité financière incombe aux parents jusqu’à sa majorité ». Autrement dit, ce sont eux qui doivent payer en cas d’accident, ou d’éventuels dommages ou réparations causés par le véhicule.

Le reste des modalités et règles autour de la conduite reste inchangé pour toi ! Maintenant, que tu es au courant de tout, un conseil, de la team Au Futur : passe le plus tôt possible ! Le permis de conduire, c’est comme le bac, une porte à franchir pour entrer dans « la cour des grands », qu’il faut avoir !

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une