Mon Soutien Psy changements 1 juin 2024

Mon soutien Psy : le dispositif simplifié et renforcé à compter du 1 juin 2024

À lire dans cet article :

Fin janvier 2024, le Premier ministre Gabriel Attal déclarait « pour réarmer notre école, nous avons besoin d’élèves heureux » c’est pourquoi a été mise en place le dispositif Mon Soutien Psy, visant à venir en aide aux personnes en détresse psychologique, mais n’ayant pas les moyens de se payer des soins psychologiques par des professionnels. 

Mon Soutien Psy, qu’est-ce c’est ? 

Le dispositif Mon soutien psy permet à n’importe quel Français âgé de trois ans, se sentant angoissée, déprimée ou en souffrance psychique, de bénéficier de séances d’accompagnement psychologique avec une prise en charge par l’Assurance Maladie. On parle de souffrance psychique d’intensité légère à modérée. 

Le but de ce dispositif ? Garantir à chaque citoyen qui en ressent le besoin un soutien psychologique, peu importe son pouvoir d’achat. À terme, ce dispositif cherche à réduire le harcèlement scolaire, la dépression et le taux de suicide chez les Français et de manière générale à construire une société plus heureuse. 

Lire aussi : SNU, uniforme, santé mentale : Les annonces de Gabriel Attal pour la jeunesse

Qu’est-ce qui change à partir du 1er juin 2024 ? 

Voici ce qui change dès le 1er juin 2024 :

  • Une aide financière passant de 30 € à 50 €.  Auparavant, ta séance chez le psychologue était remboursée à hauteur de 30 €. Désormais, tu es remboursée de 50 €. Une bonne nouvelle ! 
  • Plus besoin d’avoir l’accord du médecin. Eh oui, à présent, tu n’as plus besoin de passer par la case médecin généraliste pour qu’il donne son aval. Tu peux directement te rendre chez le psychologue si tu le souhaites.
  • Plus de séances couvertes à l’année. Alors qu’on comptait le nombre de séances couvertes par l’Assurance Maladie à 8, maintenant, elles sont au nombre de 12. De quoi garantir un réel suivi ! 
  • Cumul avec « Santé Psy Étudiant ». Dorénavant, le dispositif « Mon Soutien Psy » est cumulable avec le dispositif d’accès gratuit à un psychologue dédié aux étudiants « Santé Psy Étudiant ». Cette opportunité de suivre les deux dispositifs peut motiver davantage de jeunes à passer le cap.

Pourquoi renforcer ce dispositif ? Le gouvernement espère qu’avec ces quelques changements, les professionnels de santé puissent davantage adhérer à ce dispositif.

La réaction des psychologues face à ces changements 

Le renforcement et la simplification du dispositif ont été salués par la profession qui note une volonté du gouvernement à faire de la santé mentale un enjeu du quinquennat. La Fédération Française des Psychologues et de Psychologie (FFPP) salue « des progrès notables ». Pour elle, le vrai changement qui va tout rendre plus simple, c’est le fait que le patient puisse rencontrer un psychologue sans devoir aller consulter un médecin. L’effort du gouvernement est apprécié. Reste à savoir si ces changements permettront à toute personne qui le souhaite d’avoir accès à un psychologue aux quatre coins de l’hexagone.

Lire aussi : Psychanalyste, psychologue, psychiatre, psychothérapeute : les différences

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une