Image article Bonjour tristesse Sagan

Bonjour tristesse : résumé et analyse de l’oeuvre

À lire dans cet article :

Ça y est, la fin de l’année scolaire commence à poindre son nez et si tu es déjà en vacances, cet article te propose de découvrir l’une des œuvres les plus connues de Françoise Sagan : Bonjour tristesse. Se déroulant principalement en été, cette lecture que nous te conseillons est idéale pour la période estivale !

Qui était Françoise Sagan ?

Françoise Sagan est une auteure du XXe siècle, née en 1935 et morte en 2004. Elle se distingue des autres auteurs contemporains par la fluidité de son écriture et par le choix de sujets à la fois psychologiques, scandaleux et mondains. Issue d’une famille bourgeoise, elle suit une scolarité chaotique et commence à écrire son premier roman, Bonjour tristesse, à 18 ans, à la table d’un café. Ce livre la propulse sur le devant de la scène littéraire.

C’est alors qu’elle devient journaliste pour Elle, avant de publier un nouveau best-seller, intitulé Un certain sourire. Malgré ses succès, elle réalise des dépenses excessives, qui la mettent rapidement en difficulté, en parallèle de sa dépendance à l’alcool et aux médicaments.

Genèse de l’œuvre

Rédigé en six semaines pendant l’été 1953, le manuscrit de Bonjour tristesse est confié par Françoise Quoirez, le nom de jeune fille de François Sagan, à son amie Florence Malraux. Épatée par la qualité de cette production, cette dernière fait jouer ses relations, et dépose le manuscrit chez la maison d’édition Plon. Par ailleurs, notons que Françoise Quoirez, sur les conseils de son père, choisit le pseudonyme de Sagan, référence au prince de Sagan dans l’œuvre de Proust.

De quoi parle Bonjour tristesse ?

Bonjour tristesse est une œuvre romanesque relativement courte, de douze chapitres. Il s’agit du premier roman de Françoise Sagan, publié en 1954 alors qu’elle n’a que 18 ans. Françoise Sagan y raconte l’histoire d’une jeune fille de 17 ans, du nom de Cécile, qui essaie de séparer son père Raymond de sa nouvelle belle-mère Anne. Pour ce faire, elle tente de le faire revenir auprès de son ancienne maîtresse, Elsa, qui est aussi une amie de Cécile. Elsa suit donc les conseils de sa jeune amie dans le but de reconquérir son père. Cependant, Anne finit par découvrir la tromperie de Raymond, et s’enfuit. C’est en s’enfuyant qu’elle trouve la mort dans un accident de la route sur le chemin vers Paris.

Cette mort tragique et violente hante Cécile. Même si elle retrouve sa vie d’avant avec son père, elle a conscience que quelque chose s’est définitivement brisé en elle, ce qui contribue à la précipiter dans la vie d’adulte.

Comment est écrit Bonjour tristesse ?

Bonjour tristesse de Françoise Sagan emploie le registre lyrique au moment où Cécile livre ses sentiments et qu’elle dresse l’analyse psychologique de ceux qui l’entourent.

L’auteure a également recours au registre ironique, parfois même sarcastique, car la voix intérieure de Cécile est souvent aussi grinçante que critique.

En outre, Françoise Sagan utilise beaucoup la focalisation interne : l’histoire est en effet rapportée au passé par Cécile elle-même. Cette dernière parle en son nom propre, avec un « je » et rapporte les propos qu’elle tient et les réponses de ses interlocuteurs, tout en commentant leur véritable motivation, qui est souvent cachée. Les événements rapportés apparaissent, quant à eux, au second plan car ce sont surtout les sentiments et la perception que chacun a des choses qui sont au cœur de ce roman, plus que l’intrigue en soi.

Bonjour tristesse : quelle postérité ?

Bonjour tristesse est un texte qui a marqué et qui continue de marquer celles et ceux qui le lisent, quelle que soit l’époque. À sa publication, ce roman connaît un énorme succès, mais scandalise la critique en raison des mentions des comportements amoureux et sexuels des adolescents. Cela s’explique par le contexte des années 1950, alors que ni la contraception, ni l’interruption volontaire de grossesse n’ont été légalisées.

Les ventes atteignent deux millions d’exemplaires au début des années 2010, ce qui en fait l’un des plus grands best-sellers de l’histoire de l’édition française.

De plus, au-delà de ce sujet de polémique pour l’époque, a lieu un affrontement entre deux idées antithétiques, avec d’une part celle de la vie de bohème et d’autre part celle de la vie rangée à laquelle est destinée Cécile. Finalement, dans le roman comme dans la vie de Françoise Sagan, c’est la vie de bohème et ses excès qui l’ont emporté, raison pour laquelle c’est sans doute pour cela que son œuvre fascine encore aujourd’hui et résonne encore par sa modernité chez ses lecteurs.

Adaptations et inspirations artistiques de l’œuvre

En 1958, soit à peine quatre années après la parution du livre, entre en salles son adaptation cinématographique, que l’on doit à Otto Preminger, et dans laquelle joue Jean Seberg, la compagne de l’auteur Romain Gary.

Par ailleurs, après la disparition de Françoise Sagan, le chanteur Alain Souchon, en 2005, lui a rendu hommage via une chanson intitulée « Bonjour tristesse ».

Conclusion

Bonjour tristesse connaît un succès immédiat, qui se prolonge encore aujourd’hui. Sur fond d’émancipation féminine, le livre provoque un scandale, qui participe grandement à sa diffusion massive, ce qui en fait une des œuvres majeures de ce XXe siècle et dont nous te conseillons vivement la lecture !

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une