Image article biographie Hélène Dorion

Bac français 2024 : biographie d’Hélène Dorion

À lire dans cet article :

Comme tu le sais certainement, le programme du bac de français comporte une œuvre poétique intitulée Mes forêts, que nous avons analysée pour toi dans cet article. Pour aller plus loin et mieux appréhender cette œuvre, nous te proposons d’étudier la biographie de son auteure, Hélène Dorion.

Découvre notre
Guide du Bac de français 2024

Ce guide va booster tes révisions pour le bac de français qui approche ! 📚

Au programme, un rappel des dates importantes, des modalités de l’examen, des conseils et, surtout, une analyse pour chacune des œuvres au programme de cette année 🚀

Enfance et débuts d’Hélène Dorion

Avant toute chose, nous t’invitons à consulter le site personnel d’Hélène Dorion, dans lequel elle explique les moments marquants de sa vie, mais aussi ses œuvres, qu’elle agrémente par le biais de cette interface de documents visuels, audios et vidéos. Certains passages de cet article proviennent de cette présentation détaillée.

De plus, elle prend également soin de publier sur ce site les événements auxquels elle va participer, dans une liste régulièrement mise à jour.

Formation

Hélène Dorion est née à Québec le 21 avril 1958. Ses romans, écrits en français, connaissent un grand succès partout dans le monde et beaucoup d’entre eux ont été traduits. Elle suit des études de philosophie et obtient une maîtrise de lettres en 1985 avant de devenir professeure pendant six ans. Elle a aussi travaillé dans le monde de l’édition. Auteure prolifique, elle publie en quarante ans plus d’une trentaine de livres, dont beaucoup remportent des prix littéraires.

Elle a obtenu, en 1980, un baccalauréat en philosophie de l’Université Laval à Québec. Elle publie durant ces années des textes philosophiques portant entre autres sur les présocratiques, Nietzsche et Camus. Durant cette période, elle devient membre de la revue philosophique de la faculté, Considérations, et elle y publie ses premiers textes concernant entre autres les philosophes présocratiques, Friedrich Nietzsche et Albert Camus. Elle réalise et anime en outre à CKRL une émission radiophonique qui porte sur la poésie et la musique.

Un passage s’opère de la philosophie à la littérature, et elle entreprend alors des études de lettres qui mèneront, en 1985, à l’obtention d’un certificat en littérature québécoise et d’une maîtrise en Lettres de la même université. Elle fait paraître ses premiers poèmes en revue en 1981. En 1983, elle publie son premier livre de poèmes, L’intervalle prolongé suivi de La chute requise.

Entre 1985 et 1990, Hélène Dorion effectue ses premiers séjours en Europe. Elle publie une première série de textes dans des revues françaises et belges après ces expériences et en 1990, une anthologie de ses poèmes paraît aux Éditions le Dé Bleu sous le titre La Vie, ses fragiles passages. Il est à noter que ses collaborations avec des artistes visuels seront par la suite nombreuses, de même qu’avec des compositeurs.

Un parcours professionnel tourné vers la littérature

En 1984, elle quitte Québec pour les Laurentides, où elle habite jusqu’en 2009. Après avoir été chargée de cours à l’université Laval, elle enseigne la littérature durant six ans et continue à déployer une activité plurielle en s’impliquant dans la vie littéraire à différents titres : critique, membre de la rédaction de revues et collaboratrice à des émissions culturelles radiophoniques.

Son expérience dans le monde de l’édition

De 1991 à 2000, elle devient éditrice. Durant cette période, en plus d’être directrice littéraire, elle réalise une série audio de poésie et musique, conçoit et présente au Québec et en Europe des lectures-spectacles, prépare des anthologies de poètes québécois et préface de nombreux ouvrages. On lui doit entre autres une anthologie de poèmes de Saint-Denys Garneau parue au Québec et en Italie.

Lire aussi : Bac français 2024 : les œuvres au programme

De 2000 à aujourd’hui

Hélène Dorion est aussi l’auteure d’une quinzaine de livres d’artistes, ce qui l’a amenée à collaborer avec de nombreux artistes visuels québécois et européens. En 2016, elle publie un livre avec de ses textes et photographies qui feront par la suite l’objet de plusieurs expositions.

Dans les années suivantes, elle publiera Jours de sable, roman pour lequel elle recevra le prix Anne-Hébert, en plus d’être en lice pour le prix des Libraires et le prix Spirale, et fera aussi paraître Sous l’arche du temps, un essai sur l’art et la création suivi d’entretiens, de même que La vie bercée, un album pour la jeunesse qui sera en lice pour trois prix au Québec et en Europe.

Elle prend ensuite la direction des Éditions du Noroît. En plus de ses fonctions d’éditrice, elle conçoit une série d’enregistrements audio de poésie et musique et des lectures-spectacles qu’elle présente au Québec, en France et en Belgique. Elle rédige aussi des préfaces et constitue des anthologies de poètes québécois, notamment celle consacrée au poète québécois Hector de Saint-Denys Garneau. Par la suite, ses livres seront traduits et publiés dans plus de quinze langues.

Hélène Dorion est écrivaine en résidence à l’Université du Québec à Montréal, puis à l’Université de Montréal et anime parallèlement des ateliers d’écriture. En 2009 a lieu un colloque sur son œuvre à l’Université Paris-Nanterre, en collaboration avec l’Université du Québec à Montréal, sous la direction de Jean-Michel Maulpoix et Évelyne Gagnon. En 2010, Hélène Dorion est nommée Officière de l’Ordre du Canada.

L’année 2023-2024

Avec son recueil, Mes forêts, Hélène Dorion est la première Québécoise et la première femme vivante au programme du baccalauréat français. Autour de ce livre, elle conçoit un nouveau concert littéraire présenté avec l’orchestre I Musici.

En 2023, elle effectue deux tournées de rencontres en France et en 2024, elle y séjourne durant trois mois au printemps. En plus d’une tournée de rencontres dans différents lycées, elle figure parmi les invités d’honneur du Festival du livre de Paris et du Festival Étonnants Voyageurs.

En mars 2024, son roman, Pas même le bruit d’un fleuve paraît chez Gallimard/Folio.

Reconnaissance d’Hélène Dorion

En 2006, elle est élue membre de l’Académie des lettres du Québec et détient de nombreuses distinctions littéraires prestigieuses. Les textes qu’elle écrit sont de natures variées : elle a fait de la poésie, des romans et récits, mais aussi un album jeunesse et s’est employée à des essais ainsi qu’à des correspondances et même à réaliser un opéra. Elle contribue enfin régulièrement à des ouvrages d’artistes.

Son œuvre a reçu de nombreux prix littéraires (prix Alain-Grandbois, prix Aliénor, prix Wallonie-Bruxelles, prix Catullo, prix Béatrix de Toulouse-Lautrec, prix du Festival de Roumanie), et elle est régulièrement invitée à présenter son travail au Québec et au Canada, en Europe, en Amérique latine et aux États-Unis. Des thèses, des mémoires et des numéros de revues ont été consacrés à son œuvre, de même qu’un ouvrage collectif intitulé Nous voyagerons autour de l’être, et qui regroupe les collaborations d’auteur(e)s et de critiques.

Lire aussi : Bac français 2024 : comment se présentent les épreuves écrites et orales ?

Une auteure attachée à son lectorat

Hélène Dorion a pour caractéristique d’être proche de ses lecteurs. Elle effectue ainsi de nombreux événements lors desquels elle rencontre son public. En 2023, elle effectue à ce titre deux tournées de rencontres en France et en 2024, elle y séjourne durant trois mois au printemps. En plus d’une tournée de rencontres dans différents lycées, elle figure parmi les invités d’honneur du Festival du livre de Paris et du Festival Étonnants Voyageurs.

Conclusion

Écrivaine très prolifique, cette dernière ne se cantonne pas à la poésie, ni même à la littérature : elle touche à toutes les formes d’art et a à cœur de décloisonner les disciplines afin de les faire communiquer, se répondre et se compléter.

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !