IA x jeunesse, étude sur les usages

IA et jeunesse : 8 jeunes sur 10 utilisent l’intelligence artificielle dans leurs études et leur orientation

À lire dans cet article :

Eh oui, tu as bien lu ! D’après une étude mise en place par Diplomeo au printemps 2024, 8 sur 10 jeunes âgées de 16 à 25 ans utilisent l’IA dans leurs études et pour leur orientation. Alors comment l’utilise-t-il et à quelle fin ? Il est temps d’y voir un peu plus clair. Zoom sur une scolarité rythmée par l’IA. 

Quels usages de l’IA dans les études et l’orientation ? 

On ne t’apprend rien si on te dit que l’intelligence artificielle s’est imposée dans notre quotidien, surtout chez les jeunes. Pour certains, une IA comme ChatGPT est presque devenue un moteur de recherche à part entière. Au même titre que Google, ils leur demandent ce qui leur passe par la tête, ils l’utilisent pour leurs exposés et leurs dissertations, voire lui posent des questions quant à leur orientation. Pour preuve, 79% des jeunes de 16 à 25 ans affirment utiliser l’IA pour leurs études et leurs orientations, dont 21% disent l’utiliser tous les jours. Autrement dit, près de 8 jeunes sur 10 utilisent l’IA pour s’aider durant les cours.

Effectivement, aujourd’hui, l’IA est vue comme un facilitateur des tâches fastidieuses. Les jeunes savent qu’ils ne peuvent pas l’utiliser tel quel, mais, ils l’utilisent comme boussole, comme un guide pour initier un travail où savoir où aller chercher une information : plan de dissertation, auteurs en lien avec un sujet, recherche d’informations sur une thématique, etc. D’ailleurs, l’étude nous offre des chiffres intéressants à ce sujet puisque : 

  • 61% des jeunes entre 16 et 25 ans utilisent l’IA pour la production de contenu lié aux études
  • 46% des jeunes entre 16 et 25 ans utilisent l’IA pour trouver l’inspiration 
  • 41% des jeunes entre 16 et 25 ans utilisent l’IA pour acquérir rapidement des connaissances
  • 56% des jeunes entre 16 et 25 ans utilisent l’IA pour faire des plans de devoir 
  • 55% des jeunes entre 16 et 25 ans utilisent l’IA pour corriger des fautes d’orthographe
  • 39% des jeunes entre 16 et 25 ans utilisent l’IA pour réviser

Une utilisation modérée de l’IA pour l’orientation scolaire…

En réalité, les chiffres nous montrent que les jeunes utilisent tout de même nettement moins l’IA lorsqu’il s’agit de s’orienter puisque seulement 28% des jeunes entre 16 et 25 ans utilisent l’IA comme outil d’orientation et 44% des jeunes entre 16 et 25 ans utilisent l’IA pour rédiger une lettre de motivation pour une formation. Des chiffres qui rejoignent les 76% de jeunes ayant répondu « Non » à « As-tu déjà utilisé l’IA pour chercher une école ? ». Alors, plusieurs hypothèses existent autour de ces résultats, un manque de croyance en l’innovation lorsqu’il s’agit de parler institution ? Une incapacité de l’IA à être totalement « à jour » sur les nouvelles formations ? Une préférence pour « l’humain » lorsqu’il s’agit de parler d’avenir et de parler de soi ? Peu importe la raison, les jeunes semblent plus réfractaires à demander conseil à une machine quant à leur avenir (et on les comprend !). 

Lire aussi : L’ESSEC et CentraleSupélec lancent un Bachelor en Intelligence Artificielle, Sciences des données et du Management

… Et pour postuler (formation, stage, alternance)

Surtout que désormais, les établissements scolaires, ayant compris la supercherie des IA de la part des candidats, n’hésitent pas à mettre en place de vaste campagne de sensibilisation au sujet de l’IA dans le cadre de la lettre de motivation. Faire une lettre de motivation avec une IA représente donc un risque pour ta candidature. D’ailleurs, pour les formations, et pas que… L’IA reste peu utilisée également au moment de postuler. Effectivement, les jeunes ont bien compris que cela représentait un danger pour leur candidature puisque seulement : 

  • 21% des jeunes entre 16 et 25 ans utilisent l’IA pour postuler pour un job étudiant ;
  • 20% des jeunes entre 16 et 25 ans utilisent l’IA pour postuler pour un stage ;
  • 19% des jeunes entre 16 et 25 ans utilisent l’IA pour postuler pour une alternance.

Disparité dans l’usage de l’IA entre les hommes et les femmes 

L’enquête donne aussi une information importante sur les usagers de l’IA. Il s’avère que les IA, à quelques résultats près, sont aussi bien utilisées par les femmes que les hommes. Effectivement, 77% de femmes et 79% d’hommes disent utiliser l’IA. 

Par contre, la disparité est davantage portée sur la fréquence d’utilisation. Alors que seulement 16% des femmes disent utiliser une IA quotidiennement, ils sont 26% des hommes, soit 10% de plus, un pourcentage non négligeable. Même chose, il s’avère que ce sont les femmes qui utilisent le plus l’IA dans le cadre de leurs études (82% de femmes contre 75% d’hommes). Les femmes ont tendance par ailleurs à les utiliser pour corriger leurs fautes (56%) et s’organiser dans leur travail (18%), alors que les hommes se concentrent plutôt sur l’aspect rédactionnel (38%). Finalement, les deux sexes trouvent leurs réponses auprès des intelligences artificielles correspondantes.

Lire aussi : Enquête Insertion CGE 2024 : près de 85% des diplômés Grande école en poste 2 mois après leurs études

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une