Image article texte argumentatif français

Français : le texte argumentatif

À lire dans cet article :

Le texte argumentatif est au cœur du parcours « La littérature d’idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle » au programme du bac français. Plus largement, ce dernier se retrouve dans l’ensemble des genres et époques que tu vas étudier en français, et même en philosophie, d’où la nécessité de bien le maîtriser et être capable de l’analyser. Cet article te donne les clés pour y parvenir !

Qu’est-ce qu’un texte argumentatif ?

Le texte argumentatif est un type de texte courant dans lequel on prend position sur un sujet qui est le plus souvent controversé (sujet d’actualité, question éthique, enjeu social, etc.) pour influencer ou convaincre un ou plusieurs destinataire(s).

Un énonciateur ou une énonciatrice présente une opinion, nommée thèse, sur un sujet donné. Elle y est défendue à l’aide d’arguments, reposant sur des fondements, et qui sont développés grâce à différentes stratégies argumentatives.

Les objectifs d’un texte argumentatif

Un texte argumentatif cherche à convaincre, à persuader. Pour cela, il fournit des preuves destinées à défendre une thèse, grâce à des arguments. De plus, un texte argumentatif a pour objectif de transmettre des idées, tout en défendant une opinion, un point de vue. Ainsi, le point de vue adopté est le plus souvent subjectif. On peut le reconnaître grâce à la présence de différentes marques de modalité.

Les caractéristiques et moyens employés par un texte argumentatif

Tout d’abord, un texte argumentatif présente de nombreux connecteurs logiques. Ce dernier a également recours à des exemples pour démontrer le propos engagé.

Étudier un texte argumentatif consiste à dégager l’organisation logique de l’argumentation et à étudier la situation d’énonciation du texte. Comme pour n’importe quel autre type de texte, la cohérence du texte argumentatif est assurée grâce, entre autres, à des organisateurs textuels et des marqueurs de relation. Dans le même ordre d’idées, il est important que les temps verbaux y soient harmonisés autour d’un temps dominant, généralement l’indicatif présent.

L’organisation logique

Il s’agit de s’interroger sur la thèse défendue et la thèse rejetée, sur les arguments utilisés à l’appui de la thèse défendue ou les contre-arguments invoqués pour réfuter la thèse, et enfin sur les exemples qui viennent illustrer l’argumentation.

Les types de textes argumentatifs

On relève plusieurs types de textes argumentatifs dans la littérature.

Tout d’abord, on peut retrouver cette forme dans le poème ou la chanson engagée, qui présentent tous deux de manière critique une réalité.

Il y a également le texte d’opinion argumentée, l’essai, qui vise à défendre une opinion sur un sujet controversé dans le but de convaincre un destinataire de la validité de ce point de vue.

La lettre ouverte est également un texte argumentatif. Il s’agit d’un texte publié dans un média adressant une requête à un destinataire, tout en soulevant une controverse qui concerne, le plus souvent, une grande question d’actualité.

On peut y inclure la caricature, qui correspond à un texte ou à un dessin humoristique visant, le plus souvent, à mettre l’accent sur l’aspect ridicule d’une réalité.

Finalement, l’éditorial, un article journalistique présentant le point de vue de la direction du média dans lequel il est publié par rapport à une grande question d’actualité, est considéré comme un texte argumentatif, au même titre que l’analyse littéraire. Cette dernière consiste en un texte visant à analyser la vision du monde d’une œuvre littéraire. Tu as donc toi-même déjà été l’auteur(e) d’un texte argumentatif dans le cadre de ta scolarité afin de défendre ton point de vue sur un texte !

Structure d’un texte argumentatif

La thèse

La thèse n’est pas toujours formulée dans le texte et peut être implicite. Dans ce cas, il est nécessaire de la formuler clairement. De même, la thèse rejetée n’est pas toujours explicite, notamment dans un texte non polémique.

Les arguments

Le nombre des arguments varie d’un texte à l’autre, il peut n’y en avoir qu’un seul par texte qui fasse l’objet d’un développement. Ces arguments peuvent être présentés sous différentes formes : accumulation, enchaînement logique, argument d’autorité (on fait appel à l’opinion d’un spécialiste ou d’une personne renommée pour affirmer quelque chose).

Dans le but d’assurer la cohérence de ces arguments, des connecteurs logiques viennent souligner ce qui les relie.

Les exemples

La plupart du temps, les exemples ont pour fonction d’illustrer l’argument et/ou la thèse défendue et rendent ainsi l’argumentation plus concrète. Parfois, l’argument n’est pas exprimé et ce dernier doit alors être déduit de l’exemple. Dans ce cas, on dit que l’exemple acquiert une fonction argumentative.

La stratégie argumentative

Pour comprendre la stratégie argumentative d’un texte, il convient d’en cerner les enjeux.

Si l’auteur peut présenter sa thèse dès l’introduction, ou bien choisir de l’énoncer après un long raisonnement, il peut aussi accumuler les arguments sans les développer pour produire un effet de nombre ou, au contraire, en développer longuement seulement un ou deux.

La situation d’énonciation

Avant toute chose, il est essentiel de s’interroger sur la situation d’énonciation, qui correspond à se poser les questions suivantes : qui parle ? à qui ? et de quelle manière ?

L’énonciateur

L’énonciateur se repère par l’emploi des pronoms : « je », « nous », ou l’indéfini « on ». Il faut ensuite se demander pourquoi il utilise la forme personnelle ou impersonnelle. Ainsi peut-on déterminer le degré d’implication du locuteur dans son énoncé, leur nombre et en déduire s’il donne uniquement un point de vue personnel ou plus universel, et enfin s’il cherche à y associer son destinataire.

Le destinataire

C’est la ou les personnes à qui s’adresse l’énonciateur. Pour le repérer, il faut se poser la question suivante : est-ce quelqu’un en particulier ou un public vaste ? Afin de répondre à cette question, il faut observer de quelle manière l’auteur s’adresse à lui et comment il le désigne, explicitement ou non : par des interpellations, par les pronoms personnels de 2e personne.

L’attitude adoptée par l’auteur

S’interroger sur l’emploi des pronoms, les modalités du discours, le lexique et les procédés rhétoriques permet de définir l’attitude adoptée par l’auteur. Ainsi, les termes employés peuvent être mélioratifs ou péjoratifs, affectifs ou agressifs, ce qui manifeste le sentiment et la position du locuteur. Un ton neutre ou didactique témoigne de son objectivité et de sa volonté d’expliquer ou d’informer ; un ton polémique, ironique, satirique ou oratoire marque davantage sa subjectivité.

Lire aussi : Le commentaire composé des textes d’argumentation expliqué en quelques exemples 

Comment analyser un texte argumentatif ?

Étudier le paratexte : quelles informations sont données ?

On peut à la première lecture s’interroger que le thème général du texte et s’il présente une argumentation directe ou indirecte. Il convient également de déceler le genre (théâtre, essai, poème, roman,…).

Viennent ensuite les questions à se poser : Que puis-je relever du contexte historique, artistique, littéraire ? M’est-il possible de rattacher ce texte à un mouvement littéraire particulier ? Qu’est-ce que je connais de l’auteur ou de l’auteure qui me permet d’affiner l’environnement dans lequel s’inscrit le texte ?

Les informations à relever

Le ton du texte est primordial et permettra de savoir si le texte cherche à convaincre ou plutôt à persuader, voire les deux. On peut le savoir grâce aux tonalités qui sont employées, aux figures de style mobilisées, etc.

Finalement, que dire de l’objectif recherché par l’auteur : que cherche-t-il à mettre en avant ? C’est la question principale à laquelle tu dois répondre à l’issue de l’étude d’un texte argumentatif. Si tu estimes qu’il n’y en a pas, ou du moins pas de manière évidente, il faut le souligner, car cela fait partie de l’analyse à part entière.

Conclusion

Étudier un texte argumentatif, c’est repérer les instances énonciatives du texte, dégager la thèse défendue ou la thèse rejetée, analyser l’argumentation par le repérage des arguments et des exemples et leur enchaînement logique.

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une