contrôle continu

Le contrôle continu, qu’est-ce que c’est ?

À lire dans cet article :

Bac 2024. Depuis la réforme du lycée de 2019, les modalités du baccalauréat ont quelque peu changé et le contrôle continu s’est imposé dans les barèmes de notation. Part de ta note finale, calcul, moyenne, etc. Dans cet article, nous revenons avec toi sur la notion de contrôle continu et ce qu’il implique.

Petit rappel suite au nouvel ajustement de la réforme du baccalauréat validé avant l’été 2021, les évaluations communes (EC, anciennement E3C) sont supprimées. Autrement dit : plus d’épreuves communes sur table pour les matières du tronc commun. Ce sont les moyennes de tes bulletins scolaires et tes notes de contrôle continu qui seront prises en compte pour évaluer tes performances dans les disciplines du tronc commun.

Qu’est-ce que le contrôle continu au lycée ?

À quoi sert le contrôle continu ?

Le contrôle continu permet d’évaluer ta progression tout au long de l’année. Au lycée il s’agit d’un système d’évaluation des élèves qui repose sur des évaluations régulières réalisées tout au long de l’année scolaire. Contrairement aux examens traditionnels en fin d’année, le contrôle continu prend en compte les résultats obtenus par les élèves tout au long de l’année dans différentes matières.

Les évaluations peuvent prendre différentes formes, telles que des devoirs surveillés, des contrôles, des exposés, des projets, des interrogations orales, etc. Chaque matière évaluée contribue à la note finale de l’élève dans cette matière.

Ce système vise à évaluer plus régulièrement les acquis des élèves, ce qui permet de mieux suivre leur progression tout au long de l’année scolaire. Cela offre également aux élèves plus d’opportunités pour améliorer leurs résultats et mieux comprendre les notions qui posent problème.

La réforme du bac avec le contrôle continu

Le contrôle continu vient remplacer les épreuves finales dans les matières concernées. Tu es évalué(e) à l’aide des moyennes de tes bulletins scolaires des classes de première et de terminale. Avec le contrôle continu, l’ancien ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse de France, Jean-Michel Blanquer, a voulu mettre fin à ce qu’on appelle le « bachotage », c’est-à-dire des périodes de révisions intensives pour apprendre tes cours par cœur (sans vraiment les comprendre) juste avant une épreuve du bac. Désormais, plus de stress (ni de bachotage, donc !) la veille des épreuves finales, puisque tu es évalué(e) toute l’année à l’aide du contrôle continu dans la plupart des matières, et ce sont tes moyennes qui seront retenues comme notes au baccalauréat.

Tu te demandes sans doute quelles notes précisément sont prises en compte pour le contrôle continu. Le ministère de l’Éducation nationale indique que toutes les notes de l’année seront comptabilisées dans la moyenne du contrôle continu. Dans chaque enseignement concerné, ta moyenne annuelle sera validée lors du dernier conseil de classe du cycle terminal (fin de première et fin de terminale).

En bref ? En classe de première et de terminale, tu dois fournir un travail régulier tout au long de l’année pour t’assurer de bonnes notes dans ton bulletin scolaire, car elles sont ensuite comptabilisées pour déterminer ta moyenne finale au bac.

Des coefficients de contrôle continu différents pour chaque matière

Il n’y a donc plus d’épreuve finale pour les matières du tronc commun (langues vivantes, EPS, histoire-géo, EMC, enseignement scientifique, etc.) mais une prise en compte dans le contrôle continu avec un poids différent pour chacune.

Attention cependant, toutes les matières ne sont pas concernées par le contrôle continu. Tu seras seulement évalué(e) à l’examen en histoire-géo, éducation civique et morale (EMC), langues vivantes A et B, maths ou enseignement scientifique, spécialité de première (uniquement en première, donc, puisque tu l’abandonneras en terminale), l’EPS (uniquement en terminale).

Les coefficients des matières du cycle terminal

Pour que tu y voies un peu plus clair, nous avons répertorié ci-dessous les différents coefficients pour la session 2024 du baccalauréat.

Pour calculer le nombre de points que tu as obtenu en contrôle continu, rien de plus simple ! Il te suffit d’additionner tes notes de contrôle continu de première et de terminale. Toutes tes notes étant multipliées par les coefficients ci-dessous.

Matière Première 2022-2023 Terminale 2023-2024 Coefficient au total
Enseignement de spécialité de première 8 0 8
Histoire-géographie 3 3 6
LVA 3 3 6
LVB 3 3 6
Enseignement scientifique 3 3 6
EPS 0 6 6
EMC 1 1 2
Total du contrôle continu 21 19 40

Les langues vivantes A et B, l’histoire-géographie, et l’enseignement scientifique pour la voie générale, ainsi que les mathématiques pour la voie technologique, sont évaluées avec un coefficient 6 (3 en première, 3 en terminale) chacune. L’éducation physique et sportive reçoit un coefficient 6, calculé à partir des trois évaluations de CCF (contrôle en cours de formation) réalisées en classe de terminale. L’enseignement moral et civique est attribué un coefficient 2 (1 en première, 1 en terminale). En ce qui concerne les enseignements de spécialité suivis uniquement en première, ils sont crédités d’un coefficient 8, correspondant à la moitié des enseignements de spécialité conservés par le candidat en classe de terminale.

Par exemple : tu as obtenu la note de 18 en LVA en terminale avec un coefficient de 3, alors tu as obtenu 54 points.

Les coefficients pour les options

Toutes les matières optionnelles sont prises en compte dans le système du contrôle continu.

Matière Première 2022-2023 Terminale 2023-2024 Total
Option 1 2 2 4
Option 2 2 2 4

Un enseignement optionnel suivi pendant tout le cycle terminal se voit attribuer un coefficient 4 (2 pour la classe de première et 2 pour la classe de terminale), qui s’ajoutent au coefficient 100 habituel du baccalauréat.

Un enseignement optionnel suivi uniquement pendant l’année de terminale (comme le droit et les grands enjeux du monde contemporain, les mathématiques expertes et les mathématiques complémentaires) est évalué avec 2 coefficients.

Le total des coefficients est alors ajusté en conséquence. Par exemple, si un élève suit l’option arts plastiques en première et terminale, ainsi que l’option droit et grands enjeux du monde contemporain en terminale, il bénéficie de 6 coefficients d’options pour son cycle terminal, et le total des coefficients pour le baccalauréat passe alors à 106 (au lieu de 100).

Lire aussi : Bac 2024 : les coefficients matière par matière

Qu’en est-il des candidats individuels ?

Pour les candidats dits individuels ou libres (souvent passant le bac via le CNED), les règles sont un peu différentes. Si tu es dans ce cas, les 40 % de ta note finale du baccalauréat issus du contrôle continu seront calculés à partir des résultats obtenus à des évaluations ponctuelles organisées par le recteur de ton académie. Les sujets de ces évaluations ponctuelles seront tirés d’une banque nationale numérique de sujets.

Les dates du bac 2024

Pour conclure, laisse-nous te rappeler le calendrier des épreuves du baccalauréat 2024.

  • Les épreuves de spécialités auront lieu les 19, 20 et 21 juin 2024. Eh oui, cette année, elles auront bien lieu au mois de juin et non pas au mois de mars, comme convenu avec la réforme du lycée.
  • L’épreuve de philosophie est fixée le 18 juin prochain.
  • Le Grand oral se tiendra entre le 24 juin et le 3 juillet 2024 pour tous les candidats. Une convocation sera envoyée avec une date de passage précise dans le courant de l’année.
  • L’épreuve écrite du bac de français, quant à elle, aura lieu le 14 juin 2024.

Les résultats du bac 2024 seront ensuite disponibles le 8 juillet prochain.

Lire aussi : Les dates du bac 2024

Tu veux plus d’informations et de conseils pour réussir tes examens et trouver ton orientation ? Rejoins-nous sur Instagram et TikTok !

À la une